En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :   Qu'un potage soit immangeable, cela ne tient parfois qu'à un cheveu.   Jules Romain
Texte à méditer :   Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.   A. B. Cheales
Texte à méditer :   Je suis gourmet. VOUS êtes gourmands. Il est obèse.   Graig Brown
Texte à méditer :   La bonne chair et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome.   Antoine Carême
Texte à méditer :   L'ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin
Texte à méditer :   Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.   Erasme
Texte à méditer :   L'homme pauvre fait sa cuisine avec de l'eau.   Proverbe magyar
Texte à méditer :   Le vin est un lubrifiant social.   Jean Clavel
Texte à méditer :   Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.   Proberbe irlandais
Texte à méditer :   L'amour et la faim sont les deux moteurs existentiels de tout homme censé.   John Van A
Texte à méditer :   Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.   Coluche
Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot
Texte à méditer :   La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager.   Oprah Winfrey
Texte à méditer :   Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Bonum Vinum laeteficat cor hominis (Le bon vin réjouit le coeur de l'homme).   Psaume 104,15
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Une bonne cuisinière est une sorcière qui dispense le bonheur.   Elsa Schiaparelli
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard
Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Manger est un besoin, savoir manger est un art.   La Rochefoucauld
Texte à méditer :   Le présomptueux devient raisin sec avant d'avoir été raisin mûr.   Proverbe berbère
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte, fait la grimace.   Proverbe turc
Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault
Texte à méditer :   Si le boeuf est beau, c'est que le pré est gras.   Proverbe antillais
Texte à méditer :   Quand le vin est tiré, il faut le boire.   Marcel Pagnol
Texte à méditer :   Faute de grives, on mange du merle.   Proverbe français
Texte à méditer :   La faim chasse le loup du bois.   Proverbe français
Texte à méditer :   Donner un oeuf pour avoir un boeuf.   Proverbe français
Texte à méditer :   A bon vin ne faut point d'enseigne.   Proverbe français
Texte à méditer :   Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.   Hésiode
Texte à méditer :   On donne des noix à manger à quelqu'un qui n'a pas de dents.   Proverbe populaire
Texte à méditer :   On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.   Proverbe français
Texte à méditer :   Si vous voulez savoir le goût d'une pomme, il faut y croquer.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel.   Montesquieu
Texte à méditer :   Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne.   Jean-Jacques Rousseau
Texte à méditer :   La gourmandise commence quand on n'a plus faim.   Alphonse Daudet
Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon
Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky
Texte à méditer :   Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais
Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   L'homme est de glace aux trésors qu'il possède; il est de feu pour tout ce qu'il n'a pas.   Abbé Aubert
Texte à méditer :   L'alcool change un homme. Mais son effet est éphémère comme celui de la volupté.   Roger Lemein
Texte à méditer :   L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Trop de colle ne colle plus, trop de sucre n'adoucit plus.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau
Texte à méditer :   Miel à la bouche, dard à la queue.   Proverbe malais
Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois
Texte à méditer :   La science qui nourrit l'âme, vaut le pain qui nourrit le corps.   Pierre Lachambeaudie
Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée
Texte à méditer :   La vérité de la vie est une graine de piment.   Jean-Marie Adiaffi
Texte à méditer :   Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.   Alphonse Allais
Texte à méditer :   Le fromage est le supplément d'un bon repas et le complément d'un mauvais.   Eugène Briffault
Texte à méditer :   Une période d'échec est un moment rêvé pour semer.   Paramahansa Yogananda
Texte à méditer :   Mieux vaut être la paille de blé que la graine de mauvaise herbe.   Proverbe français
Texte à méditer :   La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.   Miguel de Cervantès
Texte à méditer :   L'impatience est le vinaigre des supplices.   Beaumarchais
Texte à méditer :   De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise
Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf
Texte à méditer :   La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.   Théodore Zeldin
Texte à méditer :   Dieu n'a fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Qui a bu ! boira chicorée Pacha.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Du pain, du vin et du boursin.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Des recettes sans un seul pépin.   BigrementBon.com
Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Le potage réussi est un signe de bonne éducation.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Celui qui est sot à table est sot partout.   Proverbe Gascon
Texte à méditer :   Quand on a mangé beaucoup d'ail il vaut mieux ne plus parler qu'à la troisième personne.   Curnonsky
Texte à méditer :   Le poisson naît dans l'eau mais il doit mourir dans l'huile.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du coeur et des amis.   Pierre Perret
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Le goût est un mystère qui trouve indéniablement sa meilleure expression dans le vin.   Jim Harrison
Texte à méditer :   Lire c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Quand la poule a des oeufs, ne la mettez pas dans la marmite.   Proverbe antillais
Texte à méditer :  Deux crabes mâles ne vivent pas dans le même trou.  Proverbe antillais
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte fait la grimace.   Proverbe turque
Texte à méditer :   Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence.   Paul Claudel
Texte à méditer :   De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise.   Guy de Monpassant
Texte à méditer :   Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier.   Oscar Wilde
Texte à méditer :   Nos repas sont charmants encore que modestes, grâce à ton art profond d'accommoder les restes.   Paul Verlaine
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement. Ce qu'on mange avec goût se digère aisément.   Georges Courteline
Texte à méditer :   Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.   Georges Courteline
Texte à méditer :   La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout.   Hariet Van Horne
Texte à méditer :   Impossible de bien réfléchir, de bien aimer, de bien dormir, si on n'a pas mangé.   Virginia Woolf
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   La cuisine c'est un art qui, pour ne pas s'abâtardir, a besoin de fantaisie, d'un petit grain de folie.   Yves Courrière
Texte à méditer :   Le gourmet est l'indispensable et trop rare collaborateur du cuisinier.   Béatrice Dussane
Texte à méditer :   Le fromage est le complément d'un bon dîner, mais c'est aussi le supplément d'un mauvais repas.   Jan Mara
 

Les 10 dernières recettes

BigrementAncien : Sauce cameline pour viandes rôties et gibiers - le 02.08.2020 » 21:06 par   Chantal_Belgique

Au Moyen Âge, beaucoup de sauces étaient identifiables à leur seule couleur. Ce code couleur s'applique tout à fait dans le cas présent puisque la sauce cameline doit son nom à sa couleur rappelant la robe du « chameau ». Cette sauce acide, à base de verjus et/ou de vin est liée à la mie de pain. Elle jouissait d'une belle popularité au Moyen Âge, en accompagnement des viandes rôties ou sautées et des fenaisons. Elle reste très intéressante aujourd'hui pour accompagner un magret de canard poêlé ou toutes autres viandes rôties...
A noter que cette sauce a pas mal évolué au fil du temps et les variantes de cette recette ne se comptent plus... en particulier sur le dosage des épices. A l'origine, la sauce cameline n'était pas cuite. La cuisson est apparue dans un second temps de même que l'ajout de sucre ou de miel pour contre balancer l'acidité.

*Ménagier de Paris : Le Ménagier de Paris est un livre manuscrit d'économie domestique et culinaire écrit au XIVe siècle. Il est attribué à un bourgeois parisien et fut écrit à l'intention de sa jeune épouse afin de lui faire connaitre la façon de tenir sa maison et de faire la cuisine.


Ingrédients (pour 250 ml de sauce) :
- 50 g de raisins secs
- 2 tartines de pain de mie écroûté
- 80 g d'amandes en poudre
- 1 c. à s. bombée de miel ou de sucre
- 3 c. à c. de cannelle en poudre
- 2 c. à c. de cardamome en poudre
- 1 c. à c. de gingembre en poudre
- 3 pincées de noix de muscade en poudre
- 1/4 de litre de vin rouge
- 50 g d'épines vinettes*

Technique :
1. La veille, faire tremper les raisins secs dans un peu de vin rouge.
2. Mixer les raisins avec la mie de pain, le miel ou le sucre et les épices ; ajouter de l'eau progressivement jusqu'à obtenir un mélange fluide.
3. Faire bouillir à frémissements durant 10 minutes; ajouter alors les épines vinettes entières et le vin rouge, laisser épaissir ; garder chaud jusqu'à utilisation.

*épine vinette : Une petite baie rouge qui pousse sur le vinettier, un arbuste épineux. Elle pousse par grappes et ressemble à de l'oseille, d'où l'appellation « vinette », un des noms communs de l'oseille. Les baies d'épine vinette ne sont comestibles qu'arrivées à maturité. Avant cela elles sont légèrement toxiques.

épine vinette
         Epines vinettes


Rouleaux d'aubergine au boeuf haché - le 27.07.2020 » 15:35 par   Ondine_Belgique

Ce sont les arabes qui introduisirent l'aubergine en Europe. Pourtant, il semble que pendant longtemps, seuls les riverains de la Méditerranée lui accordèrent leurs faveurs. Recettes provençales (France), recettes italiennes, recettes turques proclamèrent assez que l'aubergine règne sur les pays du soleil. Mais depuis quelques décennies, ces même pays attirent chaque année des vacanciers nordiques et les cuisines méridionales font partie de leurs souvenirs de vacances.
L'aubergine a conquis de nouveaux adeptes ! Elle étale sur tous les marchés d'été sa robe violette satinée... elle attire, elle provoque, elle ravit !!! Pauvre auteur qui au 15e siècle, la décriviez comme « fruit grand comme poire mais ayant qualité mauvaise », de quelles délices vous êtes-vous privé !!!

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 2 aubergines
- 500 g de boeuf haché
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 2 c. à s. de concentré de tomate
- 10 cl de bouillon de volaille
- 1 oeuf
- 1 c. à s. bombée de Maïzena
- 2 c. à s. de chapelure
- 2 branches de persil effeuillé et ciselé
- 1 c. à c. d'origan séché
- 2 c. à s. de crème fraîche
- 1 branche de thym effeuillé
- 5 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre

Technique :
1. Découper les aubergines en tranches fines dans la longueur ; les badigeonner d'huile d'olive au fur et à mesure puis les disposer sur la plaque du four ; faire griller 10 minutes environ dans un four préchauffé à 210°C (th 7).
2. Faire revenir l'oignon émincé et l'ail pressé dans une cuillère à soupe d'huile d'olive durant 3 minutes ; ajouter le boeuf haché, le concentré de tomate et le bouillon de volaille, saler et poivrer et faire cuire 10 minutes ; laisser refroidir.
3. Ajouter au hachis de boeuf refroidi, l'oeuf, la Maïzena, la chapelure, le persil, l'origan et la crème ; bien mélanger ; goûter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
4. Déposer une cuillerée de farce sur chaque tranche d'aubergine ; rouler et ranger dans un plat à gratin huilé ; parsemer de thym et arroser avec l'huile restante.
5. Enfourner à 190°C (th 7) pour 20 minutes.
6. Servir avec un coulis de tomates épicé.


BigrementSaucé : Coulis de tomates - le 24.07.2020 » 10:02 par   Chantal_Belgique


coulis de tomates

  

Coulis de tomates
Ingrédients (pour 60 cl environ) :
- 1,2 kg de tomates
- 2 échalotes
- 2 brins de thym
- 6 grains de coriandre
- 2 grains d'anis
- 4 feuilles de basilic
- 60 g de beurre
- Sel - Poivre
Technique :
1. Laver, monder, couper les tomates en 4 et les épépiner ; éplucher, hacher les échalotes.
2. Faire revenir les échalotes dans la moitié de beurre, ajouter les tomates, les aromates, le sel et le poivre ; laisser cuire 15 minutes.
3. Passer au chinois, remettre sur le feu pour faire évaporer l'excès d'eau ; ajouter le reste de beurre.
Avec quoi la servir : Cette sauce fluide, colorée et parfumé nappera pizza, boulettes de viande, pâtes et riz.

Coulis de tomates aux épices
Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 kg de tomates
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 1 c. à c. de piment
- 1 c. à c. de graines de coriandre
- 3 clous de girofle
- 1 feuille de laurier
- 1 c. à c. de cannelle
- 3 c. à s. de cassonade
- 1 dl de vinaigre de vin
- 2 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre
Technique :
1. Enlever le pédoncule des tomates ; les plonger 10 secondes dans de l'eau bouillante, rafraichir dans de l'eau glacée ; peler, épépiner et concasser grossièrement.
2. Eplucher et hacher l'oignon et l'ail, faire revenir ; ajouter les tomates, couvrir et laisser mijoter 15 minutes.
3. Mixer ou mieux passer au moulin à légumes grille fine.
4. Ajouter le piment, les graines de coriandre, les clous de girofle, le laurier, la cannelle, la cassonade, le vinaigre de vin, du sel et du poivre.
5. Remettre sur feu très doux à découvert ; laisser légèrement épaissir durant 45 minutes.
Avec quoi la servir : A servir chaud ou tiède avec une viande grillée ou encore avec des pâtes. Servir froid avec notamment un pâté.

Coulis de tomates aux poivrons
Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 kg de tomates
- 1 kg de poivrons rouges
- 2 gousses d'ail
- 1 feuille de laurier
- 3 c. à s. de cassonade
- Le jus de 1 citron
- Sel - Poivre
Technique :
1. Mettre les poivrons sous le gril du four, les faire griller durant 30 minutes tout en les retournant souvent ; les retirer et les placer dans un sac plastique, laisser refroidir pendant 10 minutes ; les peler, retirer les graines et les couper en lamelles.
2. Enlever le pédoncule des tomates ; les plonger 10 secondes dans de l'eau bouillante, rafraichir dans de l'eau glacée ; peler, épépiner et concasser grossièrement.
3. Mettre tomates et poivrons dans une casserole, presser l'ail par-dessus ; ajouter le laurier, la cassonade, le jus de citron, du sel et du poivre ; faire cuire, à découvert et sur feu doux, durant 20 minutes ; laisser refroidir.
4. Retirer le laurier et mixer ; vérifier l'assaisonnement ; réserver au frais.
Avec quoi la servir : A servir froid avec une terrine de poisson voire un poisson froid, de la viande froide ou un pâté.


Conserve : Gingembre mariné à la japonaise - le 19.07.2020 » 09:14 par   Chantal_Belgique

On sert traditionnellement le gingembre confit avec le sushi et le sashimi. Mais il peut accompagner aussi les crustacées, le saumon, la truite fumée voire même la volaille. Coupé en petits dés fins, vous pouvez aussi les ajouter aux salades.
Le gingembre mariné a une couleur jaunâtre mais vous pouvez le colorer en rose en ajoutant du jus de prunes frais ou quelques gouttes de colorant alimentaire rouge.

Ingrédients (pour environ 350 ml) :
- 225 g de gingembre frais
- Sel de mer
- 300 ml de vinaigre de riz
- 1 c. à s. de sucre
- Quelques gouttes de colorant rouge

Technique
1. Peler le gingembre, le couper en lamelles ultra fines tout en suivant la ligne du rhizome ; les faire ensuite tremper dans de l'eau froide durant 30 minutes ; égoutter.
2. Porter à ébullition une casserole d'eau ; y verser les lamelles de gingembre, porter à ébullition et dès les premiers bouillons, égoutter ; laisser refroidir.
3. Ranger les lamelles de gingembre dans un bocal stérilisé tout en les saupoudrant de sel de mer.
4. Faire chauffer très doucement le vinaigre et le sucre jusqu'à ce que le sucre soit dissout ; ajouter le colorant, bien mélanger ; verser ensuite sur le gingembre jusqu'à le recouvrir complètement ; sceller.
5. Entreposer dans un endroit frais pendant 2 semaines ; secouer régulièrement le bocal jusqu'à dissolution complète du sel.
6. Conserver ensuite au réfrigérateur.

Durée de conservation : 3 mois

gingembre mariné à la japonaise


Conserve : Sauce aux tomates rôties - le 17.07.2020 » 11:57 par   Chantal_Belgique

La dessiccation, la saumure et le froid ont été les premiers procédés utilisés par les hommes pour conserver les aliments. Et puis, à l'entrée du 19e siècle, un français, Nicolas Appert inventa la conservation par la cuisson à l'autoclave. Cette appertisation, seulement améliorée, constitue toujours la technique principale de certaines conserves. Nous continuons aussi à utiliser les méthodes de nos ancêtres... ainsi, les jambons fumés, les harengs saur, les fruits secs proclament l'efficacité, voire l'excellence de ces méthodes. Car si, dans certains cas, le procédé de conservation modifie radicalement la saveur d'un aliment, il arrive que ce soit pour la plus grande délectation des gastronomes. Un abricot, une figue, une prune noire cueillis sur l'arbre, c'est délicieux, certes, mais un abricot sec, une figue sèche, un pruneau d'Agen n'est-ce pas encore meilleurs ??? La sardine fraîche a un goût délicat, mais combien de gens préfèrent la sardine à l'huile ???

  

Le fait de rôtir les tomates donne un arôme plus concentré à cette sauce. Ajoutez-y des herbes fraiches finement ciselées après l'avoir réduite en purée et voilà encore un plus à cette sauce déjà riche en saveurs.

Ingrédients (pour 600 ml de sauce) :
- 1,5 g de tomates oblongues
- 4 gousses d'ail finement hachées
- 5 brins de romarin
- 5 brins de thym
- 2 c. à c. de sucre
- 2 à 3 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre noir
- Herbes selon le goût finement ciselées

Technique :
1. Couper les tomates en 2 dans le sens de la longueur, les disposer dans un plat à four légèrement huilé ; parsemer les tomates d'ail haché, ajouter les brins de romarin et de thym, saupoudrer de sucre, de sel et de poivre ; terminer en versant quelques filets d'huile sur l'ensemble des tomates.
2. Enfourner à 200°C (th 7) et faire rôtir 20 minutes ou jusqu'à ce que les bords aient noircis ; baisser la température à 180°C (th 6) et prolonger la cuisson 45 minutes ou jusqu'à ce que les tomates aient bien réduit en taille.
3. Jeter les brins d'herbes et passer les tomates au presse-légumes grille fine ; pour une sauce bien lisse, passer éventuellement cette purée à travers un tamis fin.
4. Finaliser en ajoutant des herbes selon le goût finement ciselées, bien mélanger.
5. Laisser refroidir la sauce avant de la mettre à congeler.

Durée de conservation : 3 mois


sauce aux tomates rôties


Chakchouka aux pois chiches - le 12.07.2020 » 12:14 par   Ondine_Belgique

Piment, poivron... tous deux sont les fruits des nombreuses variétés mais d'un même arbuste. Seules leur forme et leur saveur les distinguent. Ainsi les piments sont des petits fruits pointus et de goût plus ou moins brûlant ; quant au poivron, ils se distinguent des piments par des fruits plus gros et plus charnus, et surtout dépourvus de substance piquante.
Les poivrons se différencient entre eux par leur forme et par l'épaisseur de leur chair. Le poivron carré, épointé, presque cubique possède une chair épaisse et croquante. Le poivron rectangulaire, long, large et plutôt plat est le poivron traditionnel. Moins fréquent, le poivron triangulaire, parfois appelé « corne » est de saveur douce et légèrement sucrée.
Vert, jaune, orange, rouge... la couleur du poivron varie en fonction de la maturité du légume et de sa variété. Mais, quelle que soit sa couleur, le poivron doit être bien ferme et sa peau lisse, brillante et tendue.
Certains jugent le poivron indigeste : qu'ils essayent alors de le débarrasser de sa première peau, très fine. La saveur y perdra un peu, mais la digestibilité a des chances d'être améliorée !

  

Bien qu'aujourd'hui plutôt associée au Moyen-Orient et en particulier à Israël, la chakchouka est originaire d'Afrique du Nord. Ce met culinaire est arrivée au Proche-Orient il y a plusieurs siècles dans les bagages des juifs venus d'Algérie, de Libye, du Maroc et de Tunisie.
Il s'agit d'une poêlée de poivrons ou de piments verts ou rouges agrémentée d'oignons et de tomates, à laquelle s'ajoutent en fin de cuisson des oeufs.

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 poivron rouge
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 250 g de cubes de tomates en conserve
- 1 c. à s. de concentré de tomates
- 1 c. à s. de sauce barbecue
- 1/2 c. à c. d'origan
- 200 g de pois chiches en conserve
- 1 c. à s. d'huile d'olive
- 4 oeufs
- Sel - Poivre
- Quelques feuilles de persil grossièrement hachées

Technique :
1. Peler et émincer l'oignon et l'ail ; passer le poivron sous l'eau froide, le couper en 2 et retirer graines et membranes blanches, tailler en morceaux réguliers.
2. Dans une grande poêle, faire revenir l'oignon et l'ail dans l'huile jusqu'à ce qu'ils colorent légèrement.
3. Ajouter le poivron et faire cuire 2 minutes.
4. Ajouter les cubes de tomates, le concentré de tomates, la sauce barbecue et l'origan ; saler et poivrer ; mélanger et laisser réduire 5 minutes.
5. Ajouter les pois chiches rincés et égouttés ; mélanger et poursuivre la cuisson 5 minutes.
6. Creuser 4 trous dans la chakchouka, casser les oeufs dans ces creux, les saler et poivrer légèrement ; laisser cuire à feu doux durant 10 minutes.
7. Au moment de servir, parsemer de persil.


chakchouka aux pois chiches


Bigrement BéBé : Truite au vert - le 08.07.2020 » 15:45 par   Chantal_Belgique

Age suggéré : Dès 9 mois

Ingrédients (pour 1 portion) :
- 30 g de truite
- 1 petite pomme de terre
- 1 poignée de verdure : feuilles de salade, feuilles de bettes, feuilles d'épinards, fanes de radis...
- 1 filet d'huile d'olive
- 1 petite pincée de sel

Technique :
1. Parer la truite en éliminant la peau et les arêtes.
2. Peler, laver, couper la pomme de terre en morceaux ; trier la verdure, ôter les queues et les grosses nervures, laver soigneusement.
3. Cuire la pomme de terre et la verdure à la vapeur durant 20 minutes ; 5 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter la truite.
4. Mixer l'ensemble en purée ; ajouter une petite pincée de sel et un filet d'huile d'olive, bien mélanger.
5. Servir aussitôt à BéBé à la cuillère.


Couteaux, duxelles de champignons, beurre persillé - le 04.07.2020 » 15:25 par   Chantal_Belgique

Le couteau occupe l'estran – la zone comprise entre les marées les plus hautes et les plus basses – de sable à gros grains. Il est aisé à le repérer à marée basse par la présence de petits trous en forme de huit. Comme le couteau s’enfonce dans la vase à 40-50 cm de profondeur, il faut saupoudrer de sel les deux petits conduits d'aération qu'il forme dans le sable et rajouter un peu d'eau de mer afin que le sel pénètre bien dans le conduit. La concentration en sel devenant plus élevée, le couteau sort de son trou. On peut alors le saisir avant qu'il ne replonge dans le sable. Attention, le couteau est méfiant : toujours avoir le soleil face à soi et ne pas créer d'ombre sur le trou. Cette pêche se pratique les jours de grandes marées lorsque la mer se retire au plus loin du rivage.
Quand le consommer au mieux ? Septembre - Octobre - Novembre - Décembre


couteaux

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 24 couteaux
- 4 feuilles d'algues nori*
- Gros sel
Pour la duxelles de champignons :
- 350 g de champignons de Paris
- 2 échalotes
- 30 g de beurre
- Sel
Pour le beurre persillé :
- 75 g de beurre à température ambiante
- 1/4 botte de persil effeuillé, lavé et séché
- La duxelles de champignons
- 1 gousse d'ail
- Sel - Poivre

Technique :
Préparer les couteaux :
1. Rincer abondamment les couteaux sous l'eau froide question de retirer tout le sable.
2. Porter une casserole d'eau à ébullition, y plonger les couteaux, les retirer lorsque les coquilles s'ouvrent à peine ; laisser refroidir.
3. Retirer la première coquille, laisser le couteau dans le second coquillage ; réserver au frais.
Préparer la duxelles de champignons :
4. Retirer les pieds des champignons; passer rapidement les chapeaux des champignons sous l'eau froide, veiller à enlever toute trace de terreau ; égoutter.
5. Couper les champignons en très fines tranches puis hacher très finement les lamelles en évitant toutefois d'écraser la pulpe.
6. Dans un sautoir, faire revenir dans le beurre les échalotes préalablement très finement haché avec le hachis de champignons et une pincée de sel ; cuire ensuite, sur feu vif, jusqu' à évaporation complète de l'eau de végétation ; refroidir et réserver au frais.
Préparer le beurre persillé : 7. Tourner le beurre en pommade ; ajouter le persil finement haché, la duxelles de champignons, l'ail haché, du sel et du poivre, bien mélanger ; réserver au frais sans laisser figer le beurre.
Dresser les assiettes :
8. Couper au ciseau les feuilles de nori en 12 bandes de 10 cm de long et de 3 cm de large ; à l'aide d'un pinceau, humidifier les bandes de nori avec de l'eau et dresser 3 bandes par assiettes.
9. Couvrir les couteaux de beurre persillé ; les disposer sur une plaque de cuisson avec du gros sel question de les maintenir droits ; faire gratiner sous le gril quelques minutes ; surveiller.
10. Les couteaux gratinés, dresser 2 couteaux par feuille de nori ; servir aussitôt.

*feuille d'algues de nori : Nori désigne différentes algues rouges comestibles, utilisées dans la cuisine japonaise. Pour autant, lorsqu'elles sèchent, la couleur rouge s'estompe. On distingue alors deux types d'algues séchées : les noires et les vertes. Pour obtenir les feuilles de Nori, les algues sont tout d'abord lavées à l'eau douce puis broyées et disposées en fines couches. Les feuilles sont alors prêtes une fois séchées.

Suggestion : Cette recette s'adapte également aux coques et aux palourdes seules voire en combinaison avec les couteaux.


 couteaux, duxelles de champignons et beurre persillé


Salade d'avocats, fruits rouges et mozzarella - le 30.06.2020 » 17:50 par   Ondine_Belgique

« Ah, la salade, on la mangera, avec de l'huile, et du vinaigre... ». Une comptine à chantonner sur un rythme tout simple, en sautant à la corde. Les cours de récréation pour les petites filles résonnaient naguère de cette simple mélopée, aux paroles évidentes...
Oui, la « salade », à l'origine un mets salé, évoque irrésistiblement la vinaigrette. Et le mot a fini par désigner non pas l'assaisonnement, mais le mets lui-même.
Dans chaque frigo, il y a forcément une petite salade à composer, il suffit d'une idée. Salade froide, salade de crudités, salade tiède ou salade repas, alors profitez de l'idée qui vous est fournie ci-dessous et puis inventez, inventez... c'est bien le diable si vous ne créez pas un petit régal original auquel vous donnerez votre nom ! Et puis, n'oubliez pas que le citron peut remplacer le vinaigre, que la moutarde et la crème fraîche ont droit de cité au royaume des salades.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 2 avocats
- 1 citron
- 200 g de tomates cerise
- 200 g de fruits rouges : Framboises - Fraises - Groseilles rouges - Myrtilles...
- 2 poignées de jeunes pousses : Aneth - Trévise - Roquette...
- 150 g de billes de mozzarella
- 6 c. à s. d'huile d'olive
- 3 c. à s. de vinaigre de cidre
- 2 c. à s. de graine de sésame
- Sel - Poivre blanc

Technique :
1. Laver les tomates cerise ; parer les fruits rouges ; laver et essorer les jeunes pousses.
2. Couper les avocats en 2, dénoyauter et éplucher ; couper la chair en fines lamelles, les arroser aussitôt de jus de citron pour éviter toute oxydation.
3. Emulsionner l'huile d'olive et le vinaigre de cidre ; saler et poivrer.
4. Sur 4 assiettes, disposer les jeunes pousses, les tomates cerises, les fruits rouges et les lamelles d'avocats ; arroser de vinaigrette et parsemer de graines de sésame.
5. Servir très frais.


Amandes de mer à la marinière - le 27.06.2020 » 11:02 par   Chantal_Belgique

L'amande de mer ou amande marbrée est un coquillage bivalve comestible. On le trouve dans le nord-ouest de l'Atlantique et dans la Manche. On l'appelle « l'huître du pauvre ».
Quand la consommer au mieux ? Janvier - Février - Mars - Avril - Octobre - Novembre- Décembre


amandes de mer

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 2 kg d'amandes de mer
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 1 c. à s. d'huile d'olive
- 1 petit bouquet de persil plat
- 1 branche de thym
- 20 cl de vin blanc sec
- Poivre

Technique :
1. Rincer les amandes à l'eau froide, égoutter.
2. Emincer l'oignon et l'ail ; dans une grande casserole, faire revenir dans l'huile d'olive et sur feu doux durant 3 minutes.
3. Ajouter les amandes de mer, quelques tiges de persil plat, la branche de thym et poivrer ; mouiller ensuite avec le vin blanc ; laisser cuire sur feu vif et à couvert durant 5 minutes : quand les amandes s'ouvrent, c'est cuit !
4. Servir aussitôt parsemées du reste de persil plat ciselé.


amandes à la marinière