Texte à méditer :   Qu'un potage soit immangeable, cela ne tient parfois qu'à un cheveu.   Jules Romain
Texte à méditer :   Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.   A. B. Cheales
Texte à méditer :   Je suis gourmet. VOUS êtes gourmands. Il est obèse.   Graig Brown
Texte à méditer :   La bonne chair et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome.   Antoine Carême
Texte à méditer :   L'ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin
Texte à méditer :   Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.   Erasme
Texte à méditer :   L'homme pauvre fait sa cuisine avec de l'eau.   Proverbe magyar
Texte à méditer :   Le vin est un lubrifiant social.   Jean Clavel
Texte à méditer :   Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.   Proberbe irlandais
Texte à méditer :   L'amour et la faim sont les deux moteurs existentiels de tout homme censé.   John Van A
Texte à méditer :   Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.   Coluche
Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot
Texte à méditer :   La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager.   Oprah Winfrey
Texte à méditer :   Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Bonum Vinum laeteficat cor hominis (Le bon vin réjouit le coeur de l'homme).   Psaume 104,15
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Une bonne cuisinière est une sorcière qui dispense le bonheur.   Elsa Schiapparelli
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard
Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Manger est un besoin, savoir manger est un art.   La Rochefoucauld
Texte à méditer :   Le présomptueux devient raisin sec avant d'avoir été raisin mûr.   Proverbe berbère
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte, fait la grimace.   Proverbe turc
Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault
Texte à méditer :   Si le boeuf est beau, c'est que le pré est gras.   Proverbe antillais
Texte à méditer :   Quand le vin est tiré, il faut le boire.   Marcel Pagnol
Texte à méditer :   Faute de grives, on mange du merle.   Proverbe français
Texte à méditer :   La faim chasse le loup du bois.   Proverbe français
Texte à méditer :   Donner un oeuf pour avoir un boeuf.   Proverbe français
Texte à méditer :   A bon vin ne faut point d'enseigne.   Proverbe français
Texte à méditer :   Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.   Hésiode
Texte à méditer :   On donne des noix à manger à quelqu'un qui n'a pas de dents.   Proverbe populaire
Texte à méditer :   On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.   Proverbe français
Texte à méditer :   Si vous voulez savoir le goût d'une pomme, il faut y croquer.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel.   Montesquieu
Texte à méditer :   Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne.   Jean-Jacques Rousseau
Texte à méditer :   La gourmandise commence quand on n'a plus faim.   Alphonse Daudet
Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon
Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky
Texte à méditer :   Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais
Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   L'homme est de glace aux trésors qu'il possède; il est de feu pour tout ce qu'il n'a pas.   Abbé Aubert
Texte à méditer :   L'alcool change un homme. Mais son effet est éphémère comme celui de la volupté.   Roger Lemein
Texte à méditer :   L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Trop de colle ne colle plus, trop de sucre n'adoucit plus.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau
Texte à méditer :   Miel à la bouche, dard à la queue.   Proverbe malais
Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois
Texte à méditer :   La science qui nourrit l'âme, vaut le pain qui nourrit le corps.   Pierre Lachambeaudie
Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée
Texte à méditer :   La vérité de la vie est une graine de piment.   Jean-Marie Adiaffi
Texte à méditer :   Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.   Alphonse Allais
Texte à méditer :   Le fromage est le supplément d'un bon repas et le complément d'un mauvais.   Eugène Briffault
Texte à méditer :   Une période d'échec est un moment rêvé pour semer.   Paramahansa Yogananda
Texte à méditer :   Mieux vaut être la paille de blé que la graine de mauvaise herbe.   Proverbe français
Texte à méditer :   La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.   Miguel de Cervantès
Texte à méditer :   L'impatience est le vinaigre des supplices.   Beaumarchais
Texte à méditer :   De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise
Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf
Texte à méditer :   La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.   Théodore Zeldin
Texte à méditer :   Dieu n'a fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Qui a bu ! boira chicorée Pacha.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Du pain, du vin et du boursin.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Des recettes sans un seul pépin.   BigrementBon.com
Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Le potage réussi est un signe de bonne éducation.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Celui qui est sot à table est sot partout.   Proverbe Gascon
Texte à méditer :   Quand on a mangé beaucoup d'ail il vaut mieux ne plus parler qu'à la troisième personne.   Curnonsky
Texte à méditer :   Le poisson naît dans l'eau mais il doit mourir dans l'huile.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du coeur et des amis.   Pierre Perret
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Le goût est un mystère qui trouve indéniablement sa meilleure expression dans le vin.   Jim Harrison
Texte à méditer :   Lire c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Quand la poule a des oeufs, ne la mettez pas dans la marmite.   Proverbe antillais
Texte à méditer :  Deux crabes mâles ne vivent pas dans le même trou.  Proverbe antillais
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte fait la grimace.   Proverbe turque
Texte à méditer :   Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence.   Paul Claudel
Texte à méditer :   De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise.   Guy de Monpassant
Texte à méditer :   Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier.   Oscar Wilde
Texte à méditer :   Nos repas sont charmants encore que modestes, grâce à ton art d'accommoder les restes.   Paul Verlaine
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement. Ce qu'on mange avec goût se digère aisément.   Georges Courteline
Texte à méditer :   Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.   Georges Courteline
Texte à méditer :   La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout.   Hariet Van Horne
Texte à méditer :   Impossible de bien réfléchir, de bien aimer, de bien dormir, si on n'a pas mangé.   Virginia Woolf
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   La cuisine c'est un art qui, pour ne pas s'abâtardir, a besoin de fantaisie, d'un petit grain de folie.   Yves Courrière
Texte à méditer :   Le gourmet est l'indispensable et trop rare collaborateur du cuisinier.   Béatrice Dussane
Texte à méditer :   Le fromage est le complément d'un bon dîner, mais c'est aussi le supplément d'un mauvais repas.   Jan Mara
Texte à méditer :   Tout a meilleur goût en plein air.   Claudia Roden
Texte à méditer :   La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale.   Françoise Sagan
Texte à méditer :   A la fin d'un bon repas, la pâtisserie est comme le bouquet d'un beau feu d'artifice.   Talleyrand
Texte à méditer :   Un verre de vin vaut un habit de velours.   Proverbe français
Texte à méditer :   Bonne chair rend le coeur joyeux.   Proverbe français
Texte à méditer :   Je boirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin.   Jean Gabin
Texte à méditer :   Entre la crise et la catastrophe, autant boire un verre de champagne.   Paul Claudel
Texte à méditer :   L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressé.   Georges Courteline
Texte à méditer :   En voyage, je regarde la carte des vins pour éviter les bouchons.   Raymond Devos
Texte à méditer :   Le whisky ! Rien de plus rude à avaler. Dans les pays civilisés, on boit du vin.   Charlie Chaplin

BigrementBonAncien

En Europe occidentale, il existe des traités culinaires depuis le début du XIVe siècle. Leur étude révèle que contrairement à ce que l'on croit souvent, l'utilisation d'épices et de condiments acides par les cuisiniers du Moyen Age n'avait pas pour but de masquer le goût des viandes avariées. On sait en effet que les viandes étaient alors consommées beaucoup plus fraiches qu'aujourd'hui puisqu'elles étaient pour la plupart abattues le jour même de leur consommation, alors qu'à partir du XIXe siècle, on a cru nécessaire de laisser « rassir » les viandes de boucherie et « faisander » les gibiers.
L'utilisation culinaire de ces épices exotiques qui se confondait alors avec leur usage médical (à cette époque, il existait des épiciers apothicaires) étaient des denrées de luxe qui manifestaient le prestige et la puissance de ceux qui les consommaient. Les épices étaient omniprésentes dans les sauces et les plats servis à la table des riches. Le poivre était l'épice reine. Il était rare et cher au même titre que toutes ces épices venues de loin.
Au début des Temps Modernes, la conquête de la route des épices par les Européens n'a pas sensiblement abaissé leur prix à la consommation car les Portugais puis les Hollandais en ont conservés le monopole. Si les épices sont finalement devenues moins chères, c'est à partir du moment où le marché européens s'est rétrécit par suite de l'abandon de la cuisine épicée au profit des aromates indigènes tel l'ail, l'oignon, les fines herbes... dans le courant du XVIIe siècle. Depuis lors, non seulement la production d'épices ne s'est plus développée et quantité d'épices régulièrement utilisées au Moyen Age sont devenues introuvables en Europe.

De ce fait, j'ai donc éliminé des recettes médiévales certaines épices tel le citoual, le galanga, le mastic, le poivre long, le spic nard pratiquement introuvables sur nos marchés aujourd'hui. Par contre il était impossible d'adopter la même attitude pour ce qui concerne le verjus ou le jus de raisin vert constamment utilisé jusqu'au début de XXe siècle. Dès le Moyen Age ce condiment était au besoin remplacé dans les pays septentrionaux par du jus de pomme verte, du jus de groseille à maquereau verte ou du jus d'oseille. Dans les pays méridionaux, les gens riches avaient aussi tendance à lui substituer du jus de citron ou mieux du jus d'orange amères.
Seconde difficultés, les recettes culinaires anciennes n'indiquaient que très peu les quantités des ingrédients utilisés. Ce n'était pas gênant pour les gens de l'époque qui n'apprenaient pas la cuisine dans les livres. Il faut aussi être conscient que notre goût n'est pas le leur, j'ai donc réduit la proportion des épices utilisées alors.
Troisième difficultés. Si nous avions les mêmes goûts que les Européens des XIVe et XVe siècles, le problème d'un excès de graisse dans notre alimentation d'aujourd'hui ne se poserait pas. En effet, nos ancêtres préféraient à l'utilisation du beurre des assaisonnements aigre ou doux. Et si toutefois, ils utilisaient des graisses c'était du lard ou de l'huile qui entraient dans leurs recettes. Ceci pour dire, que les moins grasses de leurs recette ne sont pas toujours à notre goût.

Il m'a donc fallu sans cesse négocier entre l'impératif d'authenticité historique, l'impératif gastronomique et l'impératif diététique.


Date de création : 26/04/2024 08:36
Catégorie : -
Page lue 417 fois

La dernière recette


Poulet en potage
France : 1654


Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 1 poulet
- 6 coeurs de laitue lavés et ficelés
- 600 g de petits pois frais écossés ou surgelés
- 300 ml de bouillon de volaille ou de viande
- 600 g d'asperges blanches cuites à l'eau bouillante ou à la vapeur
- 50 g d'amandes en poudre
- 1 poignée de pistaches décortiquées

Technique :
1. Dans une grande cocotte, disposer le poulet entouré des coeurs de laitue et des petits pois ; verser la moitié de bouillon chaud et fermer la cocotte ; enfourner à 210°C pour 50 minutes à 1 heure selon la taille du poulet ; en cours de cuisson, veiller à rajouter peu à peu le bouillon restant.
2. 10 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les asperges cuites.
3. Quand le poulet est cuit, le sortir de la cocotte et le maintenir chaud dans une feuille de papier aluminium ; égoutter ensuite tous les légumes tout en conservant le jus de cuisson, maintenir les légumes chauds dans un fond de bouillon.
4. Préparer la sauce au lait d'amandes : verser le jus de cuisson sur les amandes en poudre déposées dans un chinois au-dessus d'un récipient pour recueillir le jus ; repasser 5 fois le liquide recueillis sur la poudre d'amandes en exprimant à chaque fois le maximum de jus.
5. Découper le poulet, dresser les morceaux sur un plat de service et les entourer des légumes ; arroser avec le sauce et parsemer de pistaches décortiquées.

Suggestion : Vous pouvez lier le jus de cuisson sans utiliser les amandes en poudre. Dans ce cas, délayez un jaune d'oeuf dans 1 ou 2 cuillères à soupe de jus de cuisson puis versez dans le jus de cuisson restant tout en fouettant.