Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière

Bacon...

Bacon › Vous avez dit frisé !!!
L'aspect frisé du bacon cuit vous agace… Pas de problème, passez les tranches sous l'eau froide avant de les passer à la poêle.

  

Bain-Marie › Un matelas pour amortir sa fougue
Pour éviter que l'eau ne bouillonne en surface et passe par-dessus bord, il suffit de tapisser le fond de la casserole d'une lavette qui absorbera les bulles du bouillonnement prenant naissance au fond du récipient.

  

Banane › Noirceur en vue
Voilà un fruit à ne jamais conserver au réfrigérateur sous peine de le voir s'oxyder et noircir.

  

Bette › Soyez avisé pour l'éplucher
Un casse-tête pour l'éplucher. Et bien non... Prenez la côte entre vos mains et cassez-la en deux. Les deux moitiés resteront attachées par leurs fibres au niveau de la pliure ce qui permettra de décoller la peau en les écartant l'une de l'autre. Brisez ensuite la moitié de la côte en sens inverse pour la débarrasser de sa peau sur l'autre face. Et le tour est joué !

  

Beurre manié › Je passe !
Si après avoir incorporé le beurre manié à la sauce il se forme des grumeaux, passer celle-ci à travers une passoire très fine.

  

Bisque › Mariage avec une pointe de cognac
Pour relever la saveur d'une bisque il suffit d'ajouter une pointe de cognac au dernier moment... mais ça, vous le saviez. Par contre il est toujours indispensable de flamber préalablement le cognac pour le débarrasser de ses acides... et ça, je ne suis pas sure que vous le saviez !

  

Boeuf › N'en faites pas du hachis
Pour obtenir des tranches de boeuf suffisamment fines à utiliser dans un carpaccio, il suffit de placer la viande au congélateur 10 minutes ; raidie par le froid, elle se taillera alors avec une grande facilité.

Boeuf › Sous peine de dessèchement
A saler seulement en toute fin de cuisson sous peine de voir le jus s'échapper des fibres.

Boeuf › Je caille !
On ne doit jamais incorporer le sang rendu par la découpe du rosbif dans la sauce : en effet ce sang caille, s'agglomérant en plaques mollassonnes sur la surface de la sauce.

Boeuf › A emprisonner...
Pour éviter que la moelle ne s'échappe et ne fonde dans une préparation, il suffit de saler la moelle et de plaquer une rondelle de carotte à chacune des extrémités de l'os ; il ne suffit plus alors qu'à ficeler le tout à la manière d'un paquet.

  

Bouillon › Un filet de blanc d'oeuf !
Pour clarifier un bouillon, le blanc d'oeuf est de rigueur. L'astuce consiste à battre un blanc d'oeuf jusqu'à ce qu'il dégage de grosses bulles et soit légèrement mousseux ; l'incorporer ensuite au liquide bouillant. Ainsi cassé « cassé », le blanc d'oeuf tombe au fond du liquide puis remonte à la surface en entraînant avec lui toutes les impuretés.

  

Bouquet garni › A tenir en laisse
Difficile de récupérer un bouquet garni dans une cocotte. Il existe cependant une astuce toute simple : il suffit de ficeler le bouquet garni et de l'attacher à une des poignées de la cocotte. Ainsi vous pourrez le retirer sans problème, quand bon vous semble, en le détachant de la poignée pour le retirer de la cocotte.

  

Brocoli › Chasser l'âcreté
Les brocolis doivent être systématiquement blanchis avant d'être cuisinés. Aussitôt après avoir été blanchis, ils doivent être plongés dans de l'eau glacée pour qu'ils conservent leur couleur verte intacte.


Date de création : 19/04/2017 15:54
Catégorie : BigrementMalin -
Page lue 2085 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !