Texte à méditer :   De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise.   Guy de Monpassant

BigrementBon.com - Des recettes sans pépin

PETITES ANECDOTES EN H

  

HAMBURGER : Américain non... Allemand
Le mot « Hamburger » n'est pas d'origine américaine, tout comme l'aliment en lui-même. C'est une spécialité allemande et plus particulièrement de la ville de Hambourg. En effet, hamburger désigne en allemand les habitants de la ville d'Hambourg. Il est traditionnel en Allemagne d'appeler une spécialité culinaire locale du nom de ses habitants. Ainsi, le « Berliner » ou boule de Berlin est un beignet fourré apparu à Berlin.
La recette du hamburger a probablement été importée aux États-Unis par des immigrés allemands vers le milieu du 19e siècle. Il s'agissait à l'origine d'un steak haché servi avec un accompagnement de sauces.

HAMBURGER : Périmé !!!
Le restaurant Dyer's Burgers de Memphis aux États-Unis a une méthode bien particulière pour donner un goût inimitable à ses hamburgers : il utilise la même huile de friture depuis son ouverture en 1912. Et de plus leurs hamburgers n'ont rien d'allégé car c'est l'ensemble du hamburger qui est frit dans cette huile !!!

WORLD FAMOUS DYER'S BURGERS
205 BEALE STREET MEMPHIS, TN
(901) 527-DYER (3937)
Located across from W.C. Handy Park

  

HOMARD : Mutilé
Sacha Guitry, dinant chez « Maxim's » interrogeait le maître d'hôtel, étonné qu'on lui ait servi un homard mutilé. Celui-ci lui ayant répondu que le homard qu'il avait dans son assiette avait perdu une patte après s'être battu avec l'un de ses congénères, le maître répondit en repoussant son assiette : Enlevez-moi cette mauviette et apportez-moi le vainqueur !

HOMARD : Cardinalisation
La cardinalisation est un terme scientifique et culinaire qui désigne le changement de couleur du homard et aussi de tous les crustacés lors de la cuisson. Sous l'action de la chaleur, ces derniers prennent une teinte rouge comme la robe d'un cardinal, d'où le nom de cette réaction chimique. La couleur rouge est apportée par une protéine qui libère une molécule de la famille des caroténoïdes sous l'action de la chaleur.

HOMARD : Homard à l'Américaine ou à l'Armoricaine
Je crois pouvoir vous indiquer le nom exact de l'inventeur.
Comme vous le dites fort bien, le « Homard à l' Américaine » a été crée en France et, naturellement, par un Français : Peters, né à Sète et de son vrai nom : Fraisse.
J'ai connu Peters vers 1900, alors qu'âgé de 78 à 80 ans, il vivait modestement avec sa femme, rue Germain-Pilon.
Un soir qu'il était en humeur de confidence, il me parla de ce fameux homard. De retour d'Amérique où il avait fait comme chef, un séjour à Chicago, il fonda en rentrant à Paris le Restaurant Peters (c'était si je m'en souviens bien un avant 1860). Or, un certain soir que le dîner était fini depuis longtemps, huit ou dix convives survinrent presque au moment de la fermeture et insistèrent pour que Peters leur servit à dîner, en prétextant qu'ils n'en avaient que pour une heure. Peters, qui était la bonté même, consentit à se remettre aux fourneaux, non sans se demander sans quelques inquiétudes, ce qu'il allait pouvoir leur servir. Pendant qu'ils mangeront le potage et les hors-d'oeuvre, j'ai le temps de préparer un plat de poisson ! Mais de poisson, point. Il ne restait que des homards vivants, réservés pour le lendemain matin... mais il ne restait plus le temps de les faire cuire au court-bouillon. C'est alors que Peters, sous le coup de l'inspiration, jeta dans une casserole du beurre, des tomates, de l'ail pilé, de l'échalote... puis du vin blanc, un peu d'huile, enfin une bonne dose de cognac. Quand tout fut arrivé à l'ébullition, Peters se dit : Il n'y a qu'un moyen pour que le homard cuise vite, c'est de le découper en morceaux et de le jeter dans la sauce ! Ainsi fit-il et le résultat fut merveilleux. Les convives enthousiastes, demandèrent au grand traiteur quel était ce plat exquis et comment il le nommait. Et Peters, encore sous l'influence de son récent séjour en Amérique, tout à trac : Homard à l'Américaine.
Je tiens la recette de Peters lui-même et c'est celle que j'emploie toujours. Quant à l'histoire de la création du fameux plat, je la tiens parfaitement authentique, Peters étant la franchise, l'honnêteté et la bonté même.

Lettre de M. Gartigue à Curnonsky, prince des Gastronomes.

  

HUÎTRE : Hermaphrodite
L'huître a une particularité : ce mollusque est hermaphrodite. Selon son âge, il change de sexe. C'est peut-être pour cette raison que les hommes lui ont prêté des qualités aphrodisiaques inégalées. Ainsi, Casanova débutait, dit-on, ses repas par 12 douzaines d'huitres !


Date de création : 26/04/2016 10:30
Dernière modification : 26/10/2020 18:38
Catégorie : BigrementBon en ABC-H -
Page lue 3537 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !