Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais

BigrementBon.com - Des recettes sans pépin

PETITES ANECDOTES EN C

  

CAFÉ : Récolté dans des excréments !!!
Le café le plus cher au monde est le « Kopi Luwak » : il est récolté dans les excréments d'une civette, le luwak, qui en raison d'un transit particulier lui donnerait un goût de caramel unique ! Son prix peut atteindre 400 EUR le kilo. Il est produit dans l'archipel indonésien, à Sumatra, Java, Bali, aux Philippines et dans le Timor oriental. La production mondiale serait de 450 kilos par an.



CAFÉ : Exécutés par absorption de café
Au 18ème siècle Gustave-Adolphe, roi de Suède, ordonna que deux condamnés à mort soient exécutés par absorption massive de café. Durant plusieurs jours et sous surveillance de médecins de l'Etat, on fit boire de grandes tasses de café aux prisonniers. Ces derniers se sentirent chaque jour de mieux en mieux et survécurent même au roi...

CAFÉ : Interdire le café aux maris
A Londres, en 1674, des femmes signèrent une pétition pour interdire le café. Elles affirmaient que le café éloignait leurs maris qui préféraient aller dans les établissements où on le servait plutôt que de rester à la maison.

CAFÉ › IRISH COFFEE : Café irlandais
L'histoire veut qu'entre 1939 et 1945 des voyageurs Américains débarquaient dans le Comté de Limerick en Irlande par hydravion. Après un long vol de 18 heures, les passagers étaient fatigués par ce voyage glacial en hydravion. Ils recevaient donc à leur amerrissage une tasse de café bien chaud. Un jour, Joseph Sheridan chef principal chez Foynes, voyant ces passagers débarqués frigorifiés, décida d'ajouter un peu de whisky irlandais dans leur café. Les passagers lui demandèrent alors si le café était brésilien et tout naturellement Joseph Sheridan de leur répondre que c'était du café irlandais « Irish Coffee » !

  

CANARD : Le canard Tour d'Argent
Personne n'ignore que la spécialité de ce restaurant parisien est un Canard au sang. Mise au point en 1890 par Frédéric Delair, maître d'hôtel, la recette du Canard Tour d'Argent, inspira au marquis Lauzières de Thémines, les vers suivants :
« Là d'un canard, dont reste la carcasse,
Dans une boîte, on la broie, on la moud,
Un rude engin l'écrase, la concasse.
Il en résulte un jus exquis au goût.
Après avoir taillé maintes aiguillettes,
Servi cuisse, aile, ôte la peau du dos,
Loin de jeter au toutou le squelette,
La Tour d'Argent tire parti des os... »

Chaque canard servi dans cette maison porte son numéro. Ainsi :
- 6.043 : Le Grand Duc Vladimir [1900]
- 40.362 : Alphonse XIII [1914]
- 112.151 : Franklin Roosevelt [1929]
- 147.883 : Duc de Windsor [1935]
- Pour son voyage de noces, la Reine Elisabeth d'Angleterre, partagea avec ses invités les n°s 185.197 et 185.198
- Huit mois plus tard, Marlène Dietrich emporta la fiche 203.728
- Le millionième canard à été servi à La Tour d'Argent en 2003.

  

CAROTTE : Crécy
Crécy évoque une funeste période de l'histoire de France et la défaite de Philippe VI vaincu par Edouard III d'Angleterre le 26 août 1346 au tout début de la guerre de Cent ans. Effrayés par le bruit des bombardes anglaises, archers et chevaliers français furent « taillés en pièces » et selon les vers de Monselet :
Légumes taillés en pièces
Disent seuls, en ce temps-ci,
Les grands combats de Crécy...

L'appellation Crécy, désignant une garniture de carottes, en perpétuerait le souvenir. Toutefois, il semble bien qu'il n'en soit rien...

  

CAVIAR : Donné aux cochons !
Si de nos jours le caviar est un mets de luxe, il n'en a pas toujours été ainsi. En effet, au Moyen Âge, le caviar était même considéré comme un plat de pauvre qui était préparé en bouillie, voire même parfois donné aux cochons. Aujourd'hui, certains caviars dépassent les 12 000 € le kilo.

  

CÉLERI PERPÉTUEL : Herbe à Maggi

Le céleri perpétuel possède un nombre invraisemblable de synonymes. On l'appelle « ache des montagnes » ou « livèche » mais aussi « céleri de montagne » ou encore « herbe à Maggi ». N'en jetons plus, la mémoire est pleine.
Herbe à Maggi vous avez bien lu ? Oui, et cela fait bien référence à la marque du célèbre bouillon. En réalité, à la fin du 19ème siècle, c'est Julius Michael Johannes Maggi qui invente un condiment liquide Maggi, très populaire, qui fera évoluer le nom du céleri perpétuel vers l'expression commune Herbe à Maggi. Ce qui est surprenant dans cette histoire, c'est que le céleri perpétuel n'est pas utilisé dans le mélange de plante de Maggi !

  

CÉRÉALE › CORNFLAXES : Masturbation !

Ces céréales que vous mangez au petit-déjeuner cachent un secret que vous êtes bien loin d'imaginer. Les cornflakes, ces pétales de maïs, ont été créés par un médecin américain qui voulait lutter contre la masturbation.
En 1898, John Harvey Kellogg fabrique les cornflakes. Ces grains de maïs sont cuits à la vapeur, puis ensuite aplatis entre deux rouleaux. Il va décider de les intégrer au régime de ses patients au sanatorium de Battle Creek dans le Michigan. Pour ce médecin, une alimentation saine permet de lutter contre de multiples phénomènes, dont la masturbation qu'il condamne. La masturbation serait, pour lui, la cause de nombreuses maladies, comme les cancers de l'utérus et les maladies urinaires, mais aussi de l'impuissance et de l'épilepsie !

  

CERISE : A louer
Au 18ème siècle, dans la région de Montmorency reconnue pour sa production, il était possible de louer un cerisier à la journée pour pouvoir en cueillir tous les fruits.

  

CHICON : Witloof › Endive

C'est à Béziers, jardinier chef de la Société d'horticulture belge, que l'on doit l'invention d'une chicorée baptisée « witloof », feuille blanche en néerlandais. Par la suite dans la partie francophone du pays mais également dans le nord de la France, la chicorée sera appelée « chicon ». Dans les années 1880, les premiers cageots de « witloof » arrivèrent de Belgique aux Halles de Paris. Le crieur ne sachant pas comment prononcer le mot improvisa et annonça « des endives de Bruxelles ». L'endive était née.

  

CHIPS : Saratoga chips !
L'invention des chips est attribuée à George Crum, un chef cuisinier au « Moon Lake Lodge » à Saratoga Springs - New York, le 24 août 1853. C'est à cause d'un client particulièrement exigeant que George Crum mit au point malgré lui ce qui allait devenir l'amuse-gueule le plus répandu au monde. Pour la deuxième fois de suite, le client refuse son assiette de frites, trop épaisses à son goût. Très énervé et par rancune, le chef George Crum décide non plus de tailler les pommes de terre mais de les émincer en tranches aussi fines que possible. Quelques minutes de friture, un peu de sel et le tour est joué. Mais contre toute attente ces « copeaux » de pommes de terre ont un véritable succès. George Crum décide même d'en faire sa spécialité et de les inscrire sur sa carte. Ils devinrent une spécialité nommée selon le nom du village, « Saratoga chips ».

  

CHOU-FLEUR : du Barry
La malheureuse favorite de Louis XV aimait beaucoup le chou-fleur... Ainsi, dans la mémoire populaire, il ne reste que de cette fine et jolie femme que deux images : celle d'une défaillance, combien compréhensible, devant la guillotine... Encore un moment monsieur le bourreau, et celle d'un légume utilisé en garniture.

  

CHOU ROMANESCO : Particularité mathématique

Le chou Romanesco, une variété de chou brocoli originaire d'Italie, a une particularité mathématique. C'est le parfait exemple d'objet fractal naturel : chaque partie du chou, de la plus petite à la plus grande, a une forme qui correspond aussi à la forme de l'ensemble de la plante.

  

COCKTAIL : Tchin-tchin
Vous connaissez sans doute l'histoire de cet industriel qui après avoir signé un important contrat en Chine, honore ses hôtes en sabrant le champagne et en lançant à l'assemblée un bruyant : « Tchin-tchin ». Le responsable de la délégation chinoise, après quelques secondes d'hésitations lève son verre à son tour en criant : « France ! France ! ».
C'est ainsi que Tchin-tchin est devenu synonyme de trinquer. Pourtant quand on y regarde bien, il y a là une bizarrerie... La prochaine fois que vous serez en tête à tête au restaurant, trinquez avec votre partenaire ! Et écoutez le bruit ! Ça fait Tchin et non Tchin-tchin ! Il manque donc un Tchin ! Quel est donc ce mystère ?
Que je vous l'explique... Au Moyen Age, l'empoisonnement dans la boisson et dans la nourriture était une pratique fort répandue dans certains milieux. Echanger un peu de son breuvage avec quelqu'un était donc en ces temps dangereux un signe de confiance mutuelle. Les verres en matières solides tel que l'argent, l'étain, le fer ou le bois étaient remplis à ras bord de bière ou de vin. L'apéritif n'existait pas ! L'un des 2 buveurs commençait à cogner avec force son verre contre l'autre de telle façon qu'une partie du liquide s'échappe et atteigne l'autre verre d'où un « 1er Tchin ». Le second buveur lui rendait bien sûr la politesse avec un « 2ème Tchin ».
Avec le temps, la confiance entre buveurs est revenue, on ne trinque maintenant qu'une seule fois et sans brutalité.

COCKTAIL › RATAFIA : Que le marché soit conclu
« Rata fiat ! Que le marché soit conclu ! » Et que fait-on pour célébrer cette conclusion ? On trinque. Telle serait l'origine (latine) du mot ratafia. Bien sympathique, n'est-ce pas ? D'autant que, pour ces libations, l'hôtesse offre le meilleur, la liqueur fabriquée à la maison à partir de l'alcool que peut-être a distillé son seigneur et maître ! Et cette aimable boisson finit par se nommer « ratafia » en raison de l'heureuse occasion qui permet d'en remplir les verres.

COCKTAIL › SOURTOE COCKTAIL : Cocktail d'orteil aigre
Le « Sourtoe cocktail » est une boisson proposée dans le bar du Downtown Hotel sis dans le Yukon au Canada. Littéralement « cocktail d'orteil aigre », cette boisson est composée d'un véritable orteil momifié dans du Yukon Jack − une liqueur de whisky − que vos lèvres doivent toucher lorsque vous buvez. Il est interdit d'ingérer l'orteil sous peine d'une amende de $ 2500.
Ainsi, chaque année des gens lèguent leurs orteils au Downtown Hotel ou font don de leur orteil amputé. Ces orteils sont conservés dans du sel par l'établissement.

  

CONCOMBRE : Basse température
Pas étonnant qu'on dise du concombre qu'il est rafraîchissant. Dans les périodes de canicule, tandis que tout devient brûlant au toucher, le concombre reste frais. Même en plein soleil sa température interne est de 6 à 8 degrés plus basse que la température ambiante.

  

CRÊPES › CRÊPE SUZETTE : En bonne compagnie
1890. Auguste Escoffier est alors chef de cuisine au « Savoy Grill » à Londres. Alors que Edouard VII, futur roi d'Angleterre, dine en compagnie de Suzanne Reichenberg, actrice de la Comédie Française, Auguste Escoffier prépare des crêpes aromatisées au curaçao. Félicité pour ce dessert, il propose alors de dédier ce plat au nom de ce royal convive. Edouard VII refuse et suggère de baptiser ces crêpes au prénom de la jeune dame qui l'accompagne.

  

CREVETTE : Chevrette !
Quel est le point commun entre la crevette et la chèvre ? Aucun, si ce n'est l'étymologie de ces deux mots. En effet, le mot crevette vient de la forme picarde de « chevrette ». La crevette, qui se déplace dans l'eau par petites impulsions, évoquerait simplement à certains les sauts de cabri effectués par la chevrette...


Date de création : 10/04/2016 07:53
Dernière modification : 21/09/2021 20:58
Catégorie : BigrementBon en ABC-C -
Page lue 808 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !