Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin

Confiture de cynorhodons

Au Moyen-âge, l'appellation « confitures » désignait toutes les confiseries réalisées à partir d'aliments cuits dans du miel ou du sucre : bonbons, fruit confits... C'était à l'origine une méthode de conservation des fruits et une préparation à caractère médicinal. Les confitures étaient alors utilisées comme traitement, nommé « letuaire » au 12e siècle.
Puis, peu à peu ces préparations de fruits trouvèrent leur place en fin des repas seigneuriaux, dans le « boutehors ». Terme des pratiques de la table au Moyen Âge, le boutehors désigne le tout dernier élément d'un repas, précédé des services de la première assiette, de la deuxième assiette, des entremets, de la dorure, du dessert et de l'issue de table.
Longtemps considérées comme un produit de luxe, les confitures se banalisèrent au début du 19e siècle grâce à la découverte du sucre de betterave. Aujourd'hui, la confiture est considérée comme un aliment quasi quotidien et est devenue un emblème de la culture française avec le « French toast », pain-beurre-confiture.

Conservation : C'est le sucre qui permet aux fruits de se conserver : il attire par osmose l'eau vers l'extérieur des germes, ce qui les dessèche. Dans le cas de la confiture, la quantité de sucre utilisée est suffisante pour assurer une conservation de plusieurs mois à température ambiante.

  

Ne cueillez les baies de cynorhodons qu'après les premières gelées. D'ordinaire, les fruits de l'églantier appelés plus communément 'gratte-cul' sont renflés et de couleur rouge-orangé. Il faut attendre qu'ils ramollissent après les premières gelées... ils prennent alors une couleur rouge foncé. Les fruits durs n'éclatent pas à la cuisson !!!

Ingrédients (pour 1 kg de confiture) :
- 1.5 kg de baies d'églantier bien molles
- 1/2 kg de sucre cristallisé
- 1 jus de citron
- 1 gousse de vanille

Technique :
1. Laver et sécher les baies d'églantier ; à l'aide d'un couteau enlever les têtes noires sur chaque baie pour que la gelée ne noircisse pas.
2. Apprêter les baies : plusieurs méthodes sont utilisées :
- Une première méthode, préconisée pour les méticuleux, consiste à couper la baie en 2 dans sa longueur afin d'en gratter pépins et poils. Néanmoins cette méthode s'avère fastidieuse et nécessite un temps de cuisson plus long.
- Une autre méthode tout aussi efficace que la précédente mais demandant moins de travail consiste à mettre baies dans une bassine à confiture et à les couvrir largement d'eau ; porter ensuite à ébullition, baisser le feu et laisser éclater les baies 30 minutes : jeter celles qui restent entières. Passer dans le moulin à légumes avec d'abord la grille à gros trous et ensuite la grille fine ; pour finir passer sur un tamis très serré pour retenir les derniers poils qui resteraient.
3. Mettre la pulpe obtenue dans une casserole à fond épais, ajouter le sucre, le jus de citron et la gousse de vanille fendue dans sa longueur ; cuire 7 à 8 minutes.
4. Vérifier si la confiture est cuite : pour ce, verser une cuillerée de confiture sur une assiette froide et poser un doigt dessus : si elle laisse son empreinte, retirer du feu.
5. Mettre aussitôt en pots ; fermer et retourner les pots ; après refroidissement, ranger les pots dans un endroit frais et sec.

Durée de conservation : 1 an


cynorhodons


Date de création : 01/12/2014 14:39
Catégorie : - Confiture
Page lue 2047 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !