Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet

Beignets de fromage

Mais d'où vient ce nom ? Ce nom familier est composé d'« amuser » et de « gueule », du latin « gula » soit « gosier, bouche ». Il est d'abord apparu sous la forme d'amuse-bouche à la fin du 14e siècle. À cette époque, il s'agissait des mets servis en début de repas.
Devenu « amuse-gueule », le terme indique désormais par extension tous les petits mets salés ou sucrés qui sont servis, chauds ou froids, avec l'apéritif ou pour un cocktail. Le mot a été officialisé par le Dictionnaire de l'Académie française en 1877. À l'époque, il a des synonymes qui ont depuis disparu dans le langage courant : « gueulardise » et « amusette de la bouche ». Rien ne vous empêche d'essayer avec vos invités. C'est peut-être l'occasion de relancer l'usage…
Un autre mot s'impose désormais dans les restaurants où on vous offrira souvent quelques « mises en bouche ». C'est joliment dit !

  

Ingrédients (pour 8 beignets) :
- 2 blancs d'oeufs
- 150 g de fromage râpé : Cheddar - Tomme de brebis ou de chèvre...
- 1 pincée de pimenton* piquant
- 4 c. à c. de farine
- 8 dés de jambon de Serrano ou autre

Technique :
1. Battre les blancs d'oeufs en neige très ferme ; incorporer délicatement à la cuillère en bois le fromage râpé, le piment et 3 cuillères à café de farine.
2. Chauffer l'huile de la friteuse à 180°.
3. Fariner les mains et façonner 8 boulettes ; enfoncer un dé de jambon au centre de chacune.
4. Plonger dans le bain d'huile et faire dorer ; déguster immédiatement éventuellement accompagnés de cornichons.

*pimenton : Piment rouge en poudre d'origine espagnole.


Date de création : 25/11/2014 09:56
Catégorie : - Amuse-gueule
Page lue 2221 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !