Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie

Tian de figue à l'huile d'olive et au vin blanc

Le « Ficus Carica », du nom de la région Carie (en référence à la cité antique en Asie Mineure) d'où il serait originaire, existe depuis des millénaires. Le fruit qu'il porte, la « figue » est une des plus anciennes et des plus naturelles ressources de l'homme. Bien des textes de la Bible, bien des écrits grecs et latins en font état.
En France, la figue ne connut un réel succès qu'à partir du règne de Louis XIV et ce jusqu'à la fin du 19e siècle. Le jardinier de Louis XIV, un fervent défenseur du figuier, en fit des plantations au Potager du Roi à Versailles, taillées en espaliers contre des murs ensoleillés. Trop fragile pour être transportée, la figue était produite au sortir de Paris, dans la commune d'Argenteuil. On y trouvait quelque 50 hectares de figuiers plantés sur des coteaux exposés plein Sud. Cette production, de petite dimension mais de grande qualité gustative, a aujourd'hui disparu.
Pour l'anecdote, l'expression célèbre « mi-figue, mi-raisin » a pour origine une belle supercherie datant du 15e siècle. En effet, les Corinthiens, grands commerçants, dissimulaient parmi leurs raisins secs de Corinthe des petits morceaux de figues séchées bien moins chères au kilo et les vendaient ainsi aux Vénitiens, autres grands commerçants. Une fois la tromperie décelée, mais trop tard, les Vénitiens furent pris d'un sentiment partagé : tout à la fois mécontents et satisfaits, d'où « mi-figue, mi-raisin ».

  

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 600 g de figues fraîches
- 3 oeufs
- 150 g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 6 cl d'huile d'olive
- 3 c. à s. de vin blanc doux ou muscat
- 150 g de farine
- 1 sachet de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 20 g de beurre pour le plat

Technique :
1. Couper les figues en tranches avec la peau et les disposer dans un plat à gratin beurré ; réserver les 10 plus belles.
2. Battre les oeufs avec le sucre et le sucre vanillé jusqu'à blanchiment ; incorporer l'huile d'olive et le vin blanc puis la farine tamisée avec la levure et le sel : le mélange doit être lisse.
3. Verser dans le moule et garnir avec les tranches de figues réservées ; cuire 35 minutes dans un four à 210°C (th 7) jusqu'à ce que le tian soit bien doré.
4. Laisser refroidir avant de déguster.

Conseil : Prendre des figues parfaitement mûres.

Envoyé par Domi - France †


Date de création : 02/05/2015 17:32
Catégorie : - Figue
Page lue 1942 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !