Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois

Cotriade

La cotriade, la bouillabaisse, la bourride, la chaudrée, la pochouse... Partout où le poisson abonde, la soupe de poisson s'impose. Même quand il s'agit de poissons d'eau douce.
Ces soupes peuvent être passées ou non, on peut les compléter avec du vermicelle, du fromage râpé, du pain grillé. Selon les variétés de poissons, le choix des épices et des légumes, ces soupes de poissons diffèrent notablement : mais toutes constituent une sorte de plat complet, auquel la diététique n'a rien à reprocher !

  

La cotriade doit son nom au breton 'kaoteriad' soit 'contenu d'une marmite'. Il s'agit d'une spécialité bretonne et qui est aux Bretons ce que la bouillabaisse est aux Méridionaux : un plat traditionnel et populaire élaboré avec les espèces locales de poissons.
Il est servi de la même façon que la bouillabaisse, c'est-à-dire en buvant le bouillon d'abord puis en dégustant les différents poissons ensuite. Ce plat est servi avec des pommes de terre cuites à l'eau, le tout arrosé d'un filet d'huile et de vinaigre.

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 3 petits maquereaux
- 3 sardines
- 3 rougets grondins
- 1 kg de roussette ou de dorade
- 3 oignons
- 2 carottes
- 6 pommes de terre à chair ferme
- 10 cl de Muscadet ou de Gros-Plant
- 1 bouquet garni : Thym - Laurier - Persil
- 25 g de beurre
- Pain de campagne
- Beurre salé
- Sel - Poivre

Technique :
1. Vider les poissons si nécessaire ; bien les rincer et les éponger.
2. Emincer les oignons et les carottes ; couper les pommes de terre épluchées en quartiers.
3. Faire revenir les oignons et les carottes dans une marmite avec le beurre jusqu'à légère coloration ; mouiller avec le vin blanc et 3 litres d'eau ; ajouter les quartiers de pommes de terre, le bouquet garni, le sel et le poivre ; laisser cuire 15 minutes à petite ébullition.
4. Au bout de ce temps ajouter les poissons entiers s'ils sont petits ou alors coupés en tronçons s'ils sont gros ; poursuivre la cuisson 10 minutes à frémissements.
5. Faire griller des tranches de pain de campagne et les tartiner de beurre salé ; déposer une tartine dans chaque assiette creuse, arroser avec le bouillon et répartir les poissons ainsi que les légumes ; déguster sans attendre.

Suggestion : Pour plus de finesse, la proportion de poissons gras (sardine, maquereau) ne doit pas dépasser le quart du poids total des poissons. Lieu, merlu et congre peuvent être également utilisés dans la cotriade.

Envoyé par Domi - France


Date de création : 02/05/2015 16:26
Catégorie : - Soupe
Page lue 1776 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !