Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac

La touffaye

La pomme de terre règne aujourd'hui partout avec une admirable modestie. Pourtant il y a deux siècles à peine, c'est par mépris que les Français lui donnèrent ce nom de « pomme de terre ». Dans son pays d'origine au Pérou où les Espagnols de Pizarre la découvrirent en 1524, elle s'appelait « pappa » et poussait sur les hauts plateaux des Andes là, où le maïs refusait de croître. Une dizaine d'année plus tard Pierre Cieça rapporta en Espagne quelques tubercules et la pomme de terre commença sa carrière comme... plante ornementale ! Mais elle intéressa très vite les botanistes. D'Espagne, des exemplaires de cette nouvelle plante furent envoyés au pape qui en fit don à Philippe de Sivry alors gouverneur de Mons en Belgique. Ce dernier les adressa à un savant Français, Charles de Lécluse plus connu sous le nom de Clusius qui résidait à Vienne en Autriche. En 1588, Charles de Lécluse inscrit « petite truffe » sur une planche représentant les tubercules... Les Italiens traduiront par « tartufoli », les Allemands par « kartoffel » tandis que les Espagnols la nommeront « batatas » et les Anglais « potatoes ».
Pendant tout le 17e siècle, la culture de la pomme de terre se répandit en Europe et notamment en France. Cependant les Français, trop habitué au pain, refusèrent de reconnaître les vertus de ce tubercule dont on ne pouvait même pas extraire une farine ! Et pourtant tout au long des 17e et 18e siècles, les paysans français connurent de nombreuses années de misère. Il fallut la famine de 1769 pour qu'on daignât s'intéresser en haut lieu aux travaux d'un certain Antoine Parmentier...

  

Plat du terroir gaumais en Belgique qui demande une préparation assez longue notamment pour que les pommes de terre prennent la couleur brune des oignons.

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1,5 kg de pommes de terre à chair farineuse
- 1,5 kg d'oignons
- 300 g de lardons fumés
- 2 c. à s. de saindoux
- 2 gousses d'ail
- 1 branche de thym - 1 feuille de laurier
- Sel - Poivre

Technique :
1. Cuire les lardons 15 minutes jusqu'à ce qu'ils aient donné toute leur graisse et que les cretons soient bien croquants : si on juge que la quantité de sauce est insuffisante, on peut l'augmenter en utilisant du lard gras voire du saindoux.
2. Y faire revenir les oignons coupés en très fines tranches 20 minutes ; les brasser sans arrêt jusqu'à l'obtention d'une teinte rousse : attention ils ne doivent pas brûler !
3. Ajouter les pommes de terre coupées en 4, le thym, le laurier et l'ail ; saler, poivrer, mélanger le tout ; laisser cuire 50 minutes en mélangeant très régulièrement.
4. Servir avec des côtes de porc et une salade de pissenlit ou de laitue à la vinaigrette.


Date de création : 18/04/2015 14:45
Catégorie : - Pomme de terre
Page lue 2390 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !