Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian

Potage de fèves fraîches

« Aliments cuits au pot ». C'est la définition qu'au 13e siècle on donnait au mot « potage ». Pots de terre, pots de fer et aussi pots de cuivre, il est bien certain que dès lors qu'il y eut « pot », il y eut « potage ». Les moyens de chauffage étant rudimentaires quoi de plus naturel que de faire cuire dans le pot toutes les nourritures qui s'offrent : viandes, poissons, légumes, aromates... et si l'on a du vin, mettons-y du vin ! Si bien que les premiers potages ont donné les bouillabaisses, les matelotes, les potées et même les ragoûts.
« Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice ; c'est-à-dire que non seulement il en est la première pièce mais qu'il doit être combiné de manière à donner un des Amphitryons destiné aux nouveaux riches... » Signé : Grimod de la Revnière, gastronome rival de Brillat-Savarin. Grimod de la Revnière disait encore ceci : « Le potage réussi est un signe de bonne éducation. »
Il est certain qu'aujourd'hui encore le potage revêt une modestie de grand seigneur. Sa noblesse n'est pas proclamée mais discrètement susurrée et ce sont d'insoupçonnables petits riens qui peuvent la révéler.

  

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 2 kg de fèves fraîches à écosser (à défaut surgelées)
- 400 g de feuilles de bettes
- 4 oignons tiges
- 1 gousse d'ail
- 2 brins de romarin
- 3 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre
- 200 g de brousse (fromage frais de brebis)
- 3 grandes tranches de pain au levain

Technique :
1. Ecosser les fèves et les plonger dans une casserole d'eau bouillante ; dès la reprise de l'ébullition égoutter, rafraîchir, égoutter à nouveau ; enlever la peau fine qui les recouvre ; rincer et égoutter.
2. Ciseler les feuilles de bettes, émincer les oignons, écraser la gousse d'ail.
3. Chauffer l'huile dans un faitout et y faire fondre les feuilles de bettes et les oignons 5 minutes à feu doux ; ajouter les fèves, l'ail et le romarin ; cuire en remuant pendant 1 minute puis ajouter 1,5 l d'eau ; laisser cuire 30 à 40 minutes à couvert ; saler et poivrer à mi-cuisson.
4. Réserver quelques fèves à l'aide d'une écumoire ; retirer le romarin ; mixer la soupe ; rectifier l'assaisonnement.
5. Répartir dans des bols ; ajouter les fèves réservées ; servir bien chaud accompagné de tranches de pain au levain toastées et tartinées de brousse

Bon à savoir :
- Les fèves fraîches trouvent leur place dans un programme minceur : elles n'apportent que 65 calories pour 100 g (contre 340 calories pour les fèves sèches). Associées aux bettes et accompagnées des tartines de brousse on trouve dans ce potage tous les éléments nutritifs nécessaires avec fer, calcium, fibres et vitamine B.
- Terminer le repas avec une salade de fruits frais pour compenser la perte de vitamine C à la cuisson.

Envoyé par Domi - France


Date de création : 06/04/2015 06:46
Catégorie : - Potage-Potage
Page lue 1858 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !