Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin

Maquereaux marinés au vin blanc


maquereau

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi, dans le langage populaire, un proxénète est appelé « maquereau » ? Demandez-vous plutôt pourquoi ce beau poisson bleu se nomme « proxénète » ! Le vrai sens du mot « maquereau » est « entremetteur, trafiquant »... « Makeln » en néerlandais signifie « trafiquer ».
Or, figurez-vous, que le maquereau a l'habitude d'escorter les petites aloses vierges pour les conduire jusqu'à leurs mâles. Ajoutez à cela que ce triste sire est polygame et vous aurez la raison de son honteux nom !

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 8 petits maquereaux
Pour le court-bouillon :
- 1/2 l de vin blanc
- 1 dl de vinaigre blanc
- 1 carotte
- 2 oignons
- 1 gousse d'ail
- 1 bouquet garni
- 1 c. à c. de coriandre
- 1 c. à c. de poivre en grains
- Sel

Technique :
1. Préparer le court-bouillon : dans une casserole mettre 1/4 l d'eau, le vin blanc, le vinaigre, la carotte et les oignons coupés en fines rondelles, l'ail, le bouquet garni, la coriandre, le poivre en grains et le sel ; porter doucement à ébullition pendant 15 minutes ; laisser tiédir.
2. Vider, laver, éponger les maquereaux ; les disposer dans un plat à feu.
3. Verser le court-bouillon tiède avec ses aromates sur les poissons ; porter à frémissement, sans laisser bouillir, 12 minutes.
4. Laisser refroidir complètement ; placer au frigo pendant au moins 3 heures avant de servir.

Suggestion : Les maquereaux seront encore meilleurs le lendemain et même le surlendemain.


Date de création : 16/03/2015 10:35
Catégorie : - Maquereau
Page lue 2303 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !