Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius

Friands à la chair à saucisse

S'il est une origine contestée, c'est bien celle-ci. Vous pensez sans doute logiquement que cette pâte est dite « feuilletée » parce qu'elle offre en effet, lorsqu'elle est bien réussie et bien cuite, une superposition de feuilles légères et croustillantes. Mais il faut savoir qu'un nommé Feuillet, chef pâtissier de la maison des Condé a été désigné, par beaucoup, comme l'inventeur de cette pâte incomparable, à laquelle il aurait légué son nom. Mais d'autres prétendent que Le Lorrain, peintre français du 17e siècle, avait fait dans sa jeunesse un apprentissage de pâtissier et qu'il serait le véritable créateur de ce chef d'oeuvre.
Eh bien... soyons historiens et consultons les documents. En plein 14e siècle, sous Charles V, la ville de Cahors en France avait le monopole d'un certain feuilletage à l'huile... Une charte de Robert, évêque d'Amiens en 1311, fait d'ailleurs mention de certains gâteaux feuilletés.

  

Pourquoi ce petit pâté fait de feuilletage et très souvent de chair à saucisse que vous achetez tout chaud ou que vous réchaufferez porte-t-il ce nom* ? Et bien, le nom vient tout simplement du verbe frire et de l'adjectif « friant » qui, en vieux français, signifiait « brûlant de désir ». Plus tard, on a écrit « friant » avec un « d » et Balzac nous contait : « Elle est excessivement friande et aimait à se faire de bons petits plats ».
Alors, du sujet à l'objet, il n'y avait qu'un pas, de la gourmande à la gourmandise, le saut fut fait : et l'on appela « friand » le petit pâté qui pouvait rendre « friand » l'éventuel acheteur.
*A noter : on appelle aussi friand, dans certaines régions, un petit gâteau sucré fourré de pâte d'amandes.

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 rouleau de pâte feuilletée
- 400 g de chair à saucisse
- 1 échalote finement hachée
- 1 c. à s. de persil haché
- Sel - Poivre
- 1 oeuf battu

Technique :
1. Dérouler la pâte feuilletée avec son papier de cuisson ; y découper 8 rectangles de 10 cm sur 12 environ.
2. Malaxer la chair à saucisse avec l'échalote, le persil, du sel et du poivre ; rectifier l'assaisonnement si nécessaire ; façonner 8 petits boudins.
3. Déposer un boudin de chair à saucisse au centre de chaque rectangle de pâte ; rouler en forme de rouleau ; bien souder les bords à l'oeuf battu.
4. Déposer les friands sur une tôle à pâtisserie chemisée d'un papier de cuisson ; badigeonner le dessus à l'oeuf battu ; enfourner à 240°C (th 8) pour 15 minutes.
5. Servir chauds ou tièdes jamais froids, ils sont alors si indigestes !


Date de création : 16/03/2015 07:33
Catégorie : - Feuilleté
Page lue 2074 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !