Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée

Foul

Le mot fève, pour beaucoup d'entre nous, évoque avant tout la galette des rois ! Naguère, tous les gâteaux de l'Epiphanie contenaient une vraie fève. Pourquoi ? Je vous suggère une explication. Lorsqu'au 4e siècle, le christianisme, devenu religion d'Etat, supplanta les religions païennes, les anciens cultes s'adaptèrent aux rites chrétiens et l'Epiphanie remplaça les antiques saturnales romaines qui avaient lieu à la fin du mois de décembre. Or, il était d'usage, lors du banquet offert au cours de ces festivités, de choisir un roi qui présidait au festin. Ce roi était désigné par une fève cachée dans un gâteau. Et l'Epiphanie, fêtes des rois mages, perpétue cette tradition.
Cultivée depuis l'âge de bronze, voici une nourriture qui a fait ses preuves ! Elle serait d'origine Perse mais toutes les régions méditerranéennes l'ont très tôt connue. L'espèce la plus répandue est la grosse fève dite « des marais ».

  

Ingrédients :
- 500 g de fèves
- 30 g d bicarbonate de soude
- 3 gousses d'ail
- 5 c. à s. d'huile d'olive
- 4 citrons
- 5 c. à s. de persil haché
- Paprika
- Sel - Poivre

Technique :
1. Diluer le bicarbonate de soude dans 2 l d'eau et y laisser tremper les fèves pendant 24 heures.
2. Rincer les fèves ; les mettre dans une casserole et les couvrir de 2 x leur volume d'eau ; porter à ébullition et laisser ensuite cuire à feu doux pendant 2 heures environ.
3. Réduire les gousses d'ail en purée ; ajouter ensuite l'huile d'olive, le jus des citrons et les fèves cuites encore chaudes ; mélanger le tout ; ajouter le persil haché, du paprika, du sel et du poivre ; servir sans attendre.

  

(Source: EGYPTE de Maximilien Dauber et Guy Millier - Ed. Exploration du Monde)

Envoyé par Marie-Claude - Belgique


Date de création : 11/03/2015 07:43
Catégorie : - Légume sec-Fèves
Page lue 1890 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !