Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf

Omelette à la nivernaise

S'agit-il d'une « amelette » qui elle-même ne serait qu'une « alemette » mal prononcée, c'est-à-dire en lamelle ? Ou bien l'omelette fut-elle d'abord, chez nos ancêtres gallo-romains, une « ova mellita », c'est-à-dire un mélange cuit d'oeufs battus et de miel ?
La discussion reste ouverte et vous pouvez choisir l'origine qui vous paraît la plus séduisante...

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 8 oeufs
- 1 poignée d'oseille
- 100 g de jambon cuit
- 40 g de beurre
- Sel - Poivre

Technique :
1. Retirer les queues et les fils de l'oseille ; la laver soigneusement, hacher.
2. Dans une casserole contenant 1 noix de beurre faire 'fondre' l'oseille, sur feu doux et à couvert, pendant 5 minutes ; découvrir, bien mélanger avec une cuillère en bois pour laisser s'évaporer une partie du jus ; bien égoutter.
3. Battre les oeufs en omelette ; y incorporer le jambon finement coupé, l'oseille cuite, le sel et le poivre.
4. Dans une poêle antiadhésive, faire fondre le beurre restant ; quand il est chaud, y verser les oeufs ; laisser cuire sur feu vif tout en ramenant les bords vers le centre de l'omelette : celle-ci est cuite lorsque les bords sont un peu secs et l'intérieur encore baveux.
5. Replier l'omelette sur elle-même et servir aussitôt.


Date de création : 28/02/2015 07:59
Catégorie : - Omelette
Page lue 1834 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !