Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius

Bouchées de poulet thym et miel

Dans sa chanson « Poulailler Song », Alain Souchon parle de la volaille qui fait l'opinion. A défaut de faire l'opinion, le poulet agrémente bien des dîners quand il ne règle pas la circulation !!!
Le poulet a d'abord été domestiqué pour les combats de coqs plutôt que comme source de nourriture. Puis, ces combats ayant été légalement interdits au 17e siècle en Occident, on se prit de passion pour les expositions, où l'on venait montrer les spécimens d'espèces exotiques qu'on avait croisées soi-même. D'où la prolifération de variétés qui s'en suivit.
Il faudra attendre le 19e siècle pour voir se mettre en place la production en série, et les années 1920 pour que s'établissent les poulaillers-usines. A cette époque, on n'élevait pas encore les poules spécifiquement pour leur chair, mais bien pour leurs oeufs. Lorsqu'elles n'étaient plus assez productives, on les abattait pour vendre leur chair.
Toutefois, dès les années 1950, les élevages de poulets destinés au marché de la viande dépasseront largement en nombre ceux des poules pondeuses. À la fin du 20e siècle, il se consommait en Occident plus de chair de poulet que de celle de tout autre animal.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 2 blancs de poulet cru
- 10 g de miel toutes fleurs
- 1 branche de thym
- 2 gousses d'ail
- 15 cl de bouillon
- 1 c. à s. d'huile
Pour la déco :
- 1 branche de thym
- 1 citron
- Quelques branches de cerfeuil

Technique :
1. Couper les blancs de poulet en dés et faire dorer à l'huile ; ajouter l'ail avec un brin de thym ; laisser cuire 1 minute puis ajouter le miel ; couvrir et laisser mijoter 2 minutes ; mouiller avec le bouillon et laisser réduire encore 1 ou 2 minutes.
2. Dresser les dés de blanc de poulet au centre de chaque assiette, napper de sauce ; décorer de thym effeuillé, de tranches de citron et de brins de cerfeuil.


Date de création : 18/02/2015 13:22
Catégorie : - Poulet
Page lue 1851 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !