Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais

Salade de pommes de terre vitelotte

La pomme de terre règne aujourd'hui partout avec une admirable modestie. Pourtant il y a deux siècles à peine, c'est par mépris que les Français lui donnèrent ce nom de « pomme de terre ». Dans son pays d'origine au Pérou où les Espagnols de Pizarre la découvrirent en 1524, elle s'appelait « pappa » et poussait sur les hauts plateaux des Andes là, où le maïs refusait de croître. Une dizaine d'année plus tard Pierre Cieça rapporta en Espagne quelques tubercules et la pomme de terre commença sa carrière comme... plante ornementale ! Mais elle intéressa très vite les botanistes. D'Espagne, des exemplaires de cette nouvelle plante furent envoyés au pape qui en fit don à Philippe de Sivry alors gouverneur de Mons en Belgique. Ce dernier les adressa à un savant Français, Charles de Lécluse plus connu sous le nom de Clusius qui résidait à Vienne en Autriche. En 1588, Charles de Lécluse inscrit « petite truffe » sur une planche représentant les tubercules... Les Italiens traduiront par « tartufoli », les Allemands par « kartoffel » tandis que les Espagnols la nommeront « batatas » et les Anglais « potatoes ».
Pendant tout le 17e siècle, la culture de la pomme de terre se répandit en Europe et notamment en France. Cependant les Français, trop habitué au pain, refusèrent de reconnaître les vertus de ce tubercule dont on ne pouvait même pas extraire une farine ! Et pourtant tout au long des 17e et 18e siècles, les paysans français connurent de nombreuses années de misère. Il fallut la famine de 1769 pour qu'on daignât s'intéresser en haut lieu aux travaux d'un certain Antoine Parmentier...

  

La Vitelotte, originaire de la Cordillère des Andes du Pérou et introduite en Europe en 1570 par des conquistadors espagnols, est une pomme de terre oblongue cylindrique tortueuse, à chair humide, ferme, mauve et à peau pourpre quasi noire. Pendant des siècles, elle servira à l'alimentation d'animaux.
Sa texture est assez farineuse, ses qualités gustatives frôlent un léger goût sucré de châtaigne, voire de noisette si préparée en frites ou chips.
La Vitelotte amène une touche colorée aux plats. Il faut avouer que des chips mauves, une purée violette dans une assiette, ça illumine ! Plaisir des yeux...
Un inconvénient de taille, elle colore tout ce qu'elle touche… attention aux mains ! ! ! Et quand elle est cuite à l'eau, le bain de cuisson se colore en vert !!!

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 800 g de pommes de terre 'Vitelotte'
- 1 gousse d'ail
- 2 échalotes
- 1 citron jaune
- 1 botte de ciboulette ciselée de 1 cm en 1 cm
- 150 g de roquette
- 3 c. à s. d'huile d'olive
- Sel Poivre

Technique :
1. Cuire les pommes de terre dans de l'eau salée pendant 20 minutes à partir de l'ébullition ; éplucher et dégermer l'ail, l'ajouter à l'eau de cuisson des pommes de terre.
2. Éplucher les pommes de terre lorsqu'elles sont froides, puis les tailler en tranches de 5 à 8 mm d'épaisseur.
3. Éplucher et ciseler les échalotes ; presser le jus de citron sur les échalotes, les assaisonner de sel et de poivre, ajouter l'huile d'olive, terminer par la ciboulette.
4. Sur 4 assiettes, disposer les tranches de pommes de terre en rosace, placer la roquette au centre, répartir la sauce sur la salade et sur les pommes de terre.


Date de création : 17/02/2015 10:49
Catégorie : - Pomme de terre
Page lue 2027 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !