Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard

Scorsonères sauce ciboulette

Le salsifis a des fleurs jaunes. La scorsonère, des fleurs violettes. Mais on appelle l'une et l'autre espèce couramment « salsifis » et l'on en consomme les racines. La « scorsonère », de l'espagnol « escorso », qui veut dire « vipère » est ainsi nommée parce qu'elle avait la réputation de guérir les mauvaises piqûres. Salsifis et scorsonères connaissent leur grande saison d'octobre à mars.
Les grecs connaissaient bien les salsifis qu'ils appelaient « barbes de bouc », sans doute parce que les graines s'accompagnent d'un filament soyeux. Jadis, on attribuait au salsifis, en plus de ses vertus contre les morsures de vipère, une certaine efficacité contre la peste, le thymus, la variole : calamités courantes au Moyen Age, mais qui ont heureusement disparu.
Le salsifis et la scorsonère n'ont donc plus pour nous que leur valeur gastronomique !

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 kg de scorsonères
- Le jus de 1 citron
- 1 c. à s. de farine
- Sel
Pour la sauce ciboulette :
- 1 bouquet de ciboulette
- 3 échalotes
- 20 cl de crème épaisse
- 1 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre du moulin

Technique :
1. Laver et peler les scorsonères ; les couper en tronçons de 5 cm.
2. Faire bouillir de l'eau salée avec le jus de citron et la farine ; plonger les tronçons de scorsonères et cuire 30 minutes ; égoutter et réserver.


Date de création : 14/02/2015 15:13
Catégorie : - Salsifis et Scorsonère
Page lue 1691 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !