Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon

Papillotes de chèvre à l'ananas

Un « papillot », dans l'ancien francien, c'est un « petit papillon ». Pourtant la papillote tient aussi de la « paillette » : à l'origine un « morceau de métal brillant cousu sur une étoffe et qui scintille ». Mais la papillote qui nous intéresse pourrait bien dériver du mot « papier ». Il n'en est rien. Quoique tout en papier, en effet, notre papillote continuera donc d'avoir l'air d'un petit papillon agrémentant le manche du gigot ou de la côtelette. A moins que, feuille d'aluminium entourant tel ou tel mets mis au four, elle ne rejoigne par son scintillement la paillette... Donc la papillote est cette petite manchette de papier blanc découpée finement qui agrémente certaines pièces de viande ou alors, toujours en papier sulfurisé ou en alu, cette enveloppe protectrice pour une pièce à mettre au four. Maintenant il y a aussi des bonbons en papillotes c'est-à-dire enfermés dans un papier tortillé. Quant à nos aïeules, elles mettaient leurs longs cheveux en papillotes afin d'orner leurs visages de boucles à l'anglaise, rondes et sages.
Il y a donc comme un parfum de vieille maison dans ce mot « papillote », de vieille maison et de jeux innocents : ceux par exemple de la gastronomie !

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 4 crottins de chèvre
- 4 tranches d'ananas
- 10 cl de crème liquide légère
- Muscade râpée

Technique :
1. Découper 4 feuilles de papier d'aluminium de 25 x 25 cm.
2. Poser au centre une rondelle d'ananas et un crottin ; napper de crème et saupoudrer de muscade.
3. Fermer hermétiquement les papillotes ; les déposer sur une plaque de cuisson ; faire cuire 12 minutes dans un four à 240°C (th 8).
4. Ouvrir les papillotes sur les assiettes et servir chaud.


Date de création : 09/02/2015 10:38
Catégorie : - Papillote
Page lue 1960 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !