Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau

Papillotes de cabillaud au gingembre

Un « papillot », dans l'ancien francien, c'est un « petit papillon ». Pourtant la papillote tient aussi de la « paillette » : à l'origine un « morceau de métal brillant cousu sur une étoffe et qui scintille ». Mais la papillote qui nous intéresse pourrait bien dériver du mot « papier ». Il n'en est rien. Quoique tout en papier, en effet, notre papillote continuera donc d'avoir l'air d'un petit papillon agrémentant le manche du gigot ou de la côtelette. A moins que, feuille d'aluminium entourant tel ou tel mets mis au four, elle ne rejoigne par son scintillement la paillette... Donc la papillote est cette petite manchette de papier blanc découpée finement qui agrémente certaines pièces de viande ou alors, toujours en papier sulfurisé ou en alu, cette enveloppe protectrice pour une pièce à mettre au four. Maintenant il y a aussi des bonbons en papillotes c'est-à-dire enfermés dans un papier tortillé. Quant à nos aïeules, elles mettaient leurs longs cheveux en papillotes afin d'orner leurs visages de boucles à l'anglaise, rondes et sages.
Il y a donc comme un parfum de vieille maison dans ce mot « papillote », de vieille maison et de jeux innocents : ceux par exemple de la gastronomie !

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 4 dos de cabillaud, sans arêtes et sans peau
- Le zeste et le jus d'un citron vert
- 1 c. à c. de gingembre râpé
- 1/4 botte de coriandre ciselée
- 4 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre

Technique :
1. Mélanger le zeste et le jus de citron avec le gingembre râpé, la coriandre ciselée, l'huile d'olive, du sel et du poivre ; ajouter les dos de cabillaud, bien les enrober.
2. Déposer les dos de cabillaud sur 4 feuilles de papier de cuisson de 30 cm x 30 cm, arroser avec le reste de marinade ; refermer les papillotes et maintenir avec un raphia.
3. Enfourner à 180°C (th 6) pour 15 minutes.


Date de création : 09/02/2015 10:30
Catégorie : - Papillote
Page lue 1835 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !