Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot

Flans au cresson et à la fourme d'Ambert

Plusieurs origines peuvent lui être attribuées : du francique « flado », objet plat ou de l'allemand « Fladen », sorte de tarte. Le mot « flan » peut venir également de la métallurgie où il s'applique à un disque de métal préparé pour être embouti. A moins qu'il ne nous vienne de l'imprimerie où il représente un épais carton sur lequel on effectue les premiers tests d'encrage.
Mais n'est-ce pas dans des expressions populaires que nous allons pouvoir trouver les significations les plus réalistes, les plus vivantes, les plus amusantes ? Ainsi : « du flan » est une sorte de refus et de défi ironique ; « à la flan » désigne quelque chose de très mal exécuté, de pas très sérieux ; « en rester comme deux ronds de flan » est une expression qui marque chez quelqu'un l'étonnement le plus complet.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 botte de cresson
- 100 g de fourme d'Ambert
- 3 oeufs
- 15 cl de lait entier
- 15 cl de crème fraiche liquide
- 1 pincée de noix de muscade
- Quelques baies roses
- 25 g de beurre
- Sel - Poivre

Technique :
1. Rincer et essorer le cresson ; faire revenir le cresson dans le beurre durant 3 minutes ; verser le lait et la crème ; saler peu, poivrer, incorporer la noix de muscade ; porter à ébullition et laisser cuire 5 minutes ; retirer du feu et réserver.
2. Couper la fourme d'Ambert en petits cubes, ajouter 2/3 des cubes dans le cresson, mixer finement.
3. Battre les oeufs sans les faire mousser ; les ajouter au cresson.
4. Graisser 4 ramequins, y répartir le mélange au cresson ; poser les ramequins dans un plat à feu rempli d'eau bouillante, enfourner à 150°C (th 5) pour 30 minutes.
5. Retirer les ramequins du four, parsemer le dessus du reste de fourme d'Ambert et de baies roses émiettées ; servir aussitôt.


Date de création : 26/01/2015 12:54
Catégorie : - Flan
Page lue 2187 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !