Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise

Beignets de pommes

L'origine du mot « beignet » est à rapprocher de celle du mot « beigne », terme qui existe toujours en français et qui signifie : « coup, le plus souvent sur la figure, qui engendre une bosse ; gifle ».
Quel est le rapport entre une gifle et une pâtisserie faite de pâte frite, me direz-vous ? Une fois encore, et c'est souvent le cas en français, c'est par le biais de l'analogie de forme qu'un terme se forme. Ainsi cette pâtisserie, ayant après la cuisson doublé de volume en gonflant et de ce fait, ressemblant à une bosse ou beigne, a été baptisée du mot de « beignet ».

  

Ingrédients (pour 12 beignets) :
- 4 pommes
- 4 c. à s. de sucre impalpable (sucre glace)
Pour la pâte à frire à la bière :
- 100 g de farine
- 1 pincée de sel
- 1 c. à s. à ras de sucre
- 1 c. à s. d'huile
- 1,5 dl de bière blonde
- 2 blancs d'oeufs

Technique :
1. Peler, vider, couper les pommes en tranches de 3 à 4 cm d'épaisseur.
2. Les saupoudrer de 2 cuillères à soupe de sucre impalpable, couvrir le récipient et laisser macérer 20 minutes à 1 heure.
3. Préparer la pâte à frire à la bière : dans un plat, tamiser la farine en réservant un puits au milieu ; y déposer le sel, le sucre et l'huile.
4. Ajouter la bière petit à petit en fouettant afin d'obtenir une pâte lisse, assez coulante mais capable de napper les pommes.
5. Battre les blancs d'oeufs en neige ferme : les incorporer à la pâte.
6. Enrober chaque tranche de pomme de pâte à frire, enlever l'excédent ; plonger aussitôt et au fur et à mesure dans un bain de friture à 170°C ; retourner les beignets de temps à autre afin qu'ils cuisent et dorent uniformément ; ne pas cuire plus de 4 beignets à la fois.
7. Egoutter sur du papier absorbant ; les saupoudrer de sucre impalpable et servir aussitôt et très chauds.


beignets de pommes


Date de création : 26/01/2015 11:27
Catégorie : - Beignet
Page lue 2325 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !