Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault

Soupe au parmesan

Il ne faut pas confondre : « soupe », en effet, n'est pas un liquide mais bien l'élément solide non passé. À l'origine, la soupe était constituée d'une tranche de pain posée dans une assiette sur laquelle on versait un bouillon de légumes. Lorsque la tranche de pain a été abandonnée, le mot a alors désigné le bouillon et ses légumes auxquels on ajoute parfois viandes, poissons, crème fraîche... et même fruits. En effet, des desserts ayant l'apparence d'une soupe peuvent en prendre le nom !!!
La bouillabaisse est une soupe, la garbure aussi. La soupe au chou, la soupe à l'oignon, la soupe au lait méritent bien leur nom. Si bien que l'expression « à la soupe » fait de cette nourriture essentielle le symbole même d'un repas.

  

Cette soupe est appelée « stracciatella » en italien, terme qui signifie littéralement « vieille guenille ». Elle tient son nom de l'aspect qu'elle prend une fois qu'on a incorporé les oeufs et le parmesan.

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 40 g de parmesan
- 5 oeufs
- 1,5 l de bouillon de volaille
- 2 c. à s. de persil plat finement haché
- 1 pincée de noix de muscade

Technique :
1. Battre le parmesan et les oeufs juste pour avoir un mélange homogène.
2. Porter le bouillon à ébullition ; retirer du feu et verser le mélange d'oeufs sans cesse de tourner avec le fouet : attention, ajouter progressivement le mélange d'oeufs et de fromage dans le bouillon pour éviter que la soupe ne se transforme en une soupe aux oeufs brouillés !
3. Replacer le tout sur le feu et sans cesser de mélanger, faire cuire à feu doux durant 5 minutes ou jusqu'à ce que le mélange d'oeufs forme des petits lambeaux ; ajouter le persil et la noix de muscade.


Date de création : 22/12/2014 16:43
Catégorie : - Soupe
Page lue 1716 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !