En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
Texte à méditer :   Qu'un potage soit immangeable, cela ne tient parfois qu'à un cheveu.   Jules Romain
Texte à méditer :   Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.   A. B. Cheales
Texte à méditer :   Je suis gourmet. VOUS êtes gourmands. Il est obèse.   Graig Brown
Texte à méditer :   La bonne chair et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome.   Antoine Carême
Texte à méditer :   L'ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin
Texte à méditer :   Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.   Erasme
Texte à méditer :   L'homme pauvre fait sa cuisine avec de l'eau.   Proverbe magyar
Texte à méditer :   Le vin est un lubrifiant social.   Jean Clavel
Texte à méditer :   Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.   Proberbe irlandais
Texte à méditer :   L'amour et la faim sont les deux moteurs existentiels de tout homme censé.   John Van A
Texte à méditer :   Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.   Coluche
Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot
Texte à méditer :   La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager.   Oprah Winfrey
Texte à méditer :   Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Bonum Vinum laeteficat cor hominis (Le bon vin réjouit le coeur de l'homme).   Psaume 104,15
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Une bonne cuisinière est une sorcière qui dispense le bonheur.   Elsa Schiaparelli
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard
Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Manger est un besoin, savoir manger est un art.   La Rochefoucauld
Texte à méditer :   Le présomptueux devient raisin sec avant d'avoir été raisin mûr.   Proverbe berbère
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte, fait la grimace.   Proverbe turc
Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault
Texte à méditer :   Si le boeuf est beau, c'est que le pré est gras.   Proverbe antillais
Texte à méditer :   Quand le vin est tiré, il faut le boire.   Marcel Pagnol
Texte à méditer :   Faute de grives, on mange du merle.   Proverbe français
Texte à méditer :   La faim chasse le loup du bois.   Proverbe français
Texte à méditer :   Donner un oeuf pour avoir un boeuf.   Proverbe français
Texte à méditer :   A bon vin ne faut point d'enseigne.   Proverbe français
Texte à méditer :   Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.   Hésiode
Texte à méditer :   On donne des noix à manger à quelqu'un qui n'a pas de dents.   Proverbe populaire
Texte à méditer :   On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.   Proverbe français
Texte à méditer :   Si vous voulez savoir le goût d'une pomme, il faut y croquer.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel.   Montesquieu
Texte à méditer :   Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne.   Jean-Jacques Rousseau
Texte à méditer :   La gourmandise commence quand on n'a plus faim.   Alphonse Daudet
Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon
Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky
Texte à méditer :   Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais
Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   L'homme est de glace aux trésors qu'il possède; il est de feu pour tout ce qu'il n'a pas.   Abbé Aubert
Texte à méditer :   L'alcool change un homme. Mais son effet est éphémère comme celui de la volupté.   Roger Lemein
Texte à méditer :   L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Trop de colle ne colle plus, trop de sucre n'adoucit plus.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau
Texte à méditer :   Miel à la bouche, dard à la queue.   Proverbe malais
Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois
Texte à méditer :   La science qui nourrit l'âme, vaut le pain qui nourrit le corps.   Pierre Lachambeaudie
Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée
Texte à méditer :   La vérité de la vie est une graine de piment.   Jean-Marie Adiaffi
Texte à méditer :   Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.   Alphonse Allais
Texte à méditer :   Le fromage est le supplément d'un bon repas et le complément d'un mauvais.   Eugène Briffault
Texte à méditer :   Une période d'échec est un moment rêvé pour semer.   Paramahansa Yogananda
Texte à méditer :   Mieux vaut être la paille de blé que la graine de mauvaise herbe.   Proverbe français
Texte à méditer :   La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.   Miguel de Cervantès
Texte à méditer :   L'impatience est le vinaigre des supplices.   Beaumarchais
Texte à méditer :   De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise
Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf
Texte à méditer :   La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.   Théodore Zeldin
Texte à méditer :   Dieu n'a fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Qui a bu ! boira chicorée Pacha.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Du pain, du vin et du boursin.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Des recettes sans un seul pépin.   BigrementBon.com
Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Le potage réussi est un signe de bonne éducation.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Celui qui est sot à table est sot partout.   Proverbe Gascon
Texte à méditer :   Quand on a mangé beaucoup d'ail il vaut mieux ne plus parler qu'à la troisième personne.   Curnonsky
Texte à méditer :   Le poisson naît dans l'eau mais il doit mourir dans l'huile.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du coeur et des amis.   Pierre Perret
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Le goût est un mystère qui trouve indéniablement sa meilleure expression dans le vin.   Jim Harrison
Texte à méditer :   Lire c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Quand la poule a des oeufs, ne la mettez pas dans la marmite.   Proverbe antillais
Texte à méditer :  Deux crabes mâles ne vivent pas dans le même trou.  Proverbe antillais
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte fait la grimace.   Proverbe turque
Texte à méditer :   Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence.   Paul Claudel
Texte à méditer :   De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise.   Guy de Monpassant
Texte à méditer :   Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier.   Oscar Wilde
Texte à méditer :   Nos repas sont charmants encore que modestes, grâce à ton art profond d'accommoder les restes.   Paul Verlaine
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement. Ce qu'on mange avec goût se digère aisément.   Georges Courteline
Texte à méditer :   Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.   Georges Courteline
Texte à méditer :   La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout.   Hariet Van Horne
Texte à méditer :   Impossible de bien réfléchir, de bien aimer, de bien dormir, si on n'a pas mangé.   Virginia Woolf
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   La cuisine c'est un art qui, pour ne pas s'abâtardir, a besoin de fantaisie, d'un petit grain de folie.   Yves Courrière
Texte à méditer :   Le gourmet est l'indispensable et trop rare collaborateur du cuisinier.   Béatrice Dussane
Texte à méditer :   Le fromage est le complément d'un bon dîner, mais c'est aussi le supplément d'un mauvais repas.   Jan Mara
BigrementBon en ABC

  Déplier A
  Déplier B
  Déplier C
  Déplier D
  Déplier E
  Déplier F
  Déplier G
  Déplier H
  Déplier I
  Déplier J
  Déplier K
  Déplier L
  Déplier M
  Déplier N
  Déplier O
  Déplier P
  Déplier Q
  Déplier R
  Déplier S
  Déplier T
  Déplier V
  Déplier W
  Déplier Y
  Déplier Z

BigrementBébé
BigrementMinceur
BigrementSaucé
Les 10 dernières recettes
Tarte aux myrtilles - le 12.09.2019 » 11:21 par Chantal_Belgique

La myrtille, variété montagnarde de l'airelle, pousse spontanément dans les sous-bois des régions montagneuses. C'est une baie de couleur bleue, plus ou moins vineuse, et recouverte de pruine. On les mange plutôt sous forme de confitures et de gelées voire de compotes. Et si vous venez de les cueillir, au détour d'une montagne, mangez-les comme vous feriez avec des fraises ou des framboises, tout simplement au sucre. Légèrement astringente, la myrtille vous ferra du bien si vos intestins ont tendance à vous inquiéter.

  

Ingrédients (pour 8 personnes) :
- 1 rouleau de pâte sablée
- 500 g de myrtilles
- 50 g de poudre d'amandes
- 25 cl de crème fraîche
- 50 g de sucre

Technique :
1. Dérouler la pâte avec son papier de cuisson, en garnir un moule à tarte à bord un peu haut ; piquer le fond avec une fourchette, recouvrir la surface d'un papier de cuisson et y déposer des pois cassés ou tout autre légumineuse sèche voire des petits cailloux, question d'alourdir la pâte.
2. Enfourner le fond de pâte dans un four à 180°C (th 6) et précuire la tarte durant 10 minutes ; retirer les pois cassés.
3. Saupoudrer le fond de tarte précuit de poudre d'amandes puis y déposer les myrtilles.
4. Battre la crème liquide avec la moitié de sucre ; verser sur les myrtilles.
5. Enfourner toujours à 180°C (th 6) pour 20 à 30 minutes ; laisser refroidir en dehors du four.
6. Juste avant de servir, saupoudrer avec le reste de sucre.


tarte au myrtilles


Sandwichs chèvre et raisins - le 11.09.2019 » 13:10 par Chantal_Belgique

On doit l'invention du sandwich à un Anglais, lord John Montagu, 4ème Comte de Sandwich. Joueur invétéré, il passait le plus clair de son temps à la table de jeu, et aurait demandé qu'on lui apporte de la viande entre deux tranches de pain, pour manger d'une main et poursuivre sa partie de l'autre ! C'était il y a 200 ans.

  

Ingrédients (pour 4 clubs) :
- 8 tranches de campagne
- 150 g de fromage de chèvre à tartiner
- 8 raisins blancs
- Roquette
- Huile d'olive
- Piment d'Espelette
- Sel

Technique :
1. Tartiner 4 tranches de pain de campagne avec le fromage de chèvre.
2. Laver, épépiner, couper les raisins en 2 ; les répartir sur le fromage de chèvre.
3. Laver, sécher une dizaine de feuilles de roquette et les répartir sur le fromage de chèvre ; ajouter quelques d'huile d'olive ; assaisonner de piment d'Espelette et de sel.
4. Refermer les clubs avec les tranches de pain restantes ; servir rapidement.


BigrementSaucé : Vinaigrette au thym - le 06.09.2019 » 08:27 par Chantal_Belgique

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 c. à s. de thym frais effeuillé
- 1 petite échalote
- 1 citron
- 2 c. à s. de miel
- 4 c. à s. d'huile d'olive
- 2 c. à s. de vinaigre de vin blanc
- Sel - Poivre

Technique :
1. Hacher finement l'échalote.
2. Couper le citron en 2, le presser afin de recueillir 2 cuillères à soupe de jus. 3. Mélanger au thym effeuillé l'échalote hachée, le jus de citron, le miel, l'huile d'olive, le vinaigre de vin blanc, le sel et du poivre.

Avec quoi la servir : Cette sauce assaisonne à merveille toutes sortes de salades composées.


vinaigrette au thym


BigrementSaucé : Mayonnaise au yaourt grec et basilic - le 10.08.2019 » 11:47 par Chantal_Belgique

Ingrédients (pour 500 g de mayonnaise) :
- 2 jaunes d'oeufs
- 1 c. à s. de moutarde
- 5 cl d'huile de tournesol
- Le jus de 1/2 citron
- 500 g de yaourt grec entier
- 1 botte de basilic
- Sel - Poivre

Technique :
1. Dans une passoire tapissée d'une étamine ou d'un carré de gaz, laisser égoutter le yaourt placé au frigo durant 4 heures.
2. Mixer les jaunes d'oeufs avec la moutarde, l'huile de tournesol et le jus de citron.
3. Ajouter les 3/4 de feuilles de basilic ; mixer à nouveau.
4. Au moment de servir, ajouter le yaourt égoutté, du sel et du poivre ; décorer avec le reste des feuilles de basilic finement ciselées.


Affogato - le 06.08.2019 » 17:16 par Chantal_Belgique

Une pause détente, un coup de barre ? Direction la machine à café ! Pourtant, rien ne prédestinait les cerises de caféier, aux vertus stimulantes découvertes par hasard par des chèvres !!!, à un tel succès populaire...
Laissez-moi donc vous conter cette légende. Nous sommes en Abyssinie, l'actuelle Ethiopie. Alors qu'un troupeau de chèvres broutaient sur les terres d'un monastère, quelques-unes s'égarèrent. Kaldi le berger se mit à leur recherche et quand il les retrouva, elles mangeaient les baies rouges d'un petit arbuste et se trouvaient dans un état d'excitation inhabituel. Kaldi en informa aussitôt les moines et ceux-ci intrigués, préparèrent pour eux-mêmes une infusion à base de ces petits fruits rouges. Ils constatèrent très vite qu'ils se trouvaient dans le même état que les chèvres. Ils prirent donc l'habitude de boire cette boisson étrange qui leur permettait de prier plus longtemps, sans ressentir les effets de la fatigue. Un jour, une branche couverte de graines se retrouva dans le feu. Constatant l'agréable odeur qui s'en échappait, un moine retira les graines du feu, les écrasa et se prépara une infusion noire : le premier vrai café était né !

  

Un affogato  – en Italien "noyé" – est un dessert italien ou une boisson au café. Il est habituellement préparé en versant un espresso sur une boule de crème glacée vanille. De l'Amaretto ou autres liqueurs sont parfois ajoutées.

Ingrédients (pour 1 personne) :
- 1 café 'Expresso'
- 1 boule de glace au café, à la vanille ou au chocolat ou...

Technique :
Plonger la boule de glace dans le café ou verser le café dans une tasse ou autre en verre transparent... c'est plus joli ! Servir aussitôt.


affogato


Rouleaux de lasagne aux légumes, compotée de tomates - le 28.07.2019 » 10:03 par Ondine_Belgique

Toujours la farine et l'eau... mais ces pâtes-là sont desséchées, moulées ou coupées et ont pour destin une consommation différée. Qui eut en premier l'idée de ce type de pâtes ? On raconte que Marco Polo vit les Chinois manger quelque chose qui ressemblait à ce que furent, plus tard, les spaghetti. Il en aurait rapporté la recette en Europe. Les Italiens mettent fort en doute cette origine. Des documents d'archives prouvent, en effet, que les pâtes étaient déjà populaires bien avant le 13e siècle. A moins que les pâtes ne soient nées en Allemagne. Mais en ce cas, il s'agit de nouilles... Nuance !
Les pâtes en Italie comme dans les régions de l'est se consomment souvent « fraîches » c'est-à-dire pétries à la maison. Nous n'avons pas, comme l'Italien ou l'Allemand l'habitude de cette préparation familiale. Dommage ! Les « pâtes fraîches » sont tellement bonnes. Au fond, pourquoi ne pas vous y mettre ?

  


Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 12 feuilles de lasagne
- 2 petites courgettes
- 1 botte d'asperges vertes
- 200 g de petits pois écossés frais ou surgelés
- Sel - Poivre
Pour la compotée de tomates :
- 12 tomates
- 2 c. à s. de sucre fin
- 250 ml de vinaigre de cidre
- Epices séchées au choix : Basilic - Cerfeuil - Marjolaine - Origan - Persil - Romarin - Sauge - Thym...
- Sel - Poivre

Technique :
1. Préparer la compotée de tomates : monder et épépiner les tomates ; les couper grossièrement en macédoine et réserver.
2. Mettre dans une casserole le sucre avec 4 cuillères à soupe d'eau et laisser cuire jusqu'à un caramel blond ; déglacer avec le vinaigre de cidre : attention aux projections ; réduire le liquide de moitié jusqu'à l'obtention d'un sirop léger.
3. Ajouter les dés de tomates et les épices ; saler et poivrer ; laisser cuire pendant 2 heures à couvert et à feu très doux.
4. Préparer les légumes : laver et couper les courgettes en gros dés ; couper la partie dure des asperges, détailler les tiges en grands tronçons.
5. Blanchir les courgettes, les asperges et les petits pois dans de l'eau bouillante salée durant 3 minutes ; égoutter et rafraîchir aussitôt dans de l'eau glacée ; réserver.
6. Cuire les feuilles de lasagne : se référer à la notice portée sur l'emballage.
7. Sur les feuilles de lasagne égouttées, y répartir les légumes ; rouler serrée chaque feuille de lasagne ; les disposer dans un plat à gratin ; recouvrir de la compotée de tomates.
8. Enfourner à 200°C (th 7) et cuire 30 minutes ; servir dès la sortie du four.


Sauce épicée aux prunes - le 24.07.2019 » 15:41 par Chantal_Belgique

La dessiccation, la saumure et le froid ont été les premiers procédés utilisés par les hommes pour conserver les aliments. Et puis, à l'entrée du 19e siècle, un français, Nicolas Appert inventa la conservation par la cuisson à l'autoclave. Cette appertisation, seulement améliorée, constitue toujours la technique principale de certaines conserves. Nous continuons aussi à utiliser les méthodes de nos ancêtres... ainsi, les jambons fumés, les harengs saur, les fruits secs proclament l'efficacité, voire l'excellence de ces méthodes. Car si, dans certains cas, le procédé de conservation modifie radicalement la saveur d'un aliment, il arrive que ce soit pour la plus grande délectation des gastronomes. Un abricot, une figue, une prune noire cueillis sur l'arbre, c'est délicieux, certes, mais un abricot sec, une figue sèche, un pruneau d'Agen n'est-ce pas encore meilleurs ??? La sardine fraîche a un goût délicat, mais combien de gens préfèrent la sardine à l'huile ???

  

Il s'agit d'une ancienne recette que l'on avait coutume de servir en Angleterre avec des viandes froides mais aussi avec du gibier ou des pâtes.

Ingrédients (pour 1,5 kg) :
- 1,4 kg de prunes rouges dénoyautées et hachées
- 450 g de cassonade blonde ou de sucre brun clair
- 10 graines de coriandre broyées
- 4 clous de girofle entiers
- 3 grains d'anis étoilé broyés
- 1 bâton de cannelle
- 1 petit oignon haché
- 3 grosses gousses d'ail hachées
- 570 ml de vinaigre de vin rouge

Technique :
1. Dans un sac en mousseline, déposer la coriandre, les clous de girofle, l'anis et la cannelle ; nouer le sac avec un long fil alimentaire.
2. Dans une casserole à bords hauts, y déposer les prunes, l'oignon et l'ail ; mouiller avec le vinaigre de vin.
3. Déposer une cuillère en bois ou tout autre ustensile suffisamment long pour qu'il puisse être déposé transversalement sur la casserole ; y nouer le sac en mousseline de façon à ce qu'il soit suspendu au-dessus des ingrédients ; couvrir.
4. Porter à ébullition, puis laisser mijoter 45 minutes, en remuant de temps à autre.
5. Ajouter le sucre, bien mélanger jusqu'à ce qu'il soit dissout ; poursuivre la cuisson, toujours sur feu doux, pendant 45 minutes ou jusqu'à ce que la sauce ait une consistance pulpeuse.
6. Relever le sac en mousseline et bien le presser contre la paroi de la casserole pour en extraire le maximum de jus ; jeter le sac.
7. Filtrer le contenu de la casserole à travers une passoire fine pour en enlever les peaux.
8. Dans une casserole propre et à découvert, porter à ébullition et laisser bouillir la sauce afin qu'elle réduise davantage si elle est trop liquide.
9. Verser la sauce à ras bord des bocaux stérilisés chauds et secs ; faire stériliser ; laisser refroidir ; étiqueter.

Durée de conservation : Conservez les bocaux dans un endroit frais, sec et à l'abri de la lumière pendant 1 mois avant de les ouvrir. Consommez dans les 6 mois.


sauce épicée aux prunes


BigrementSaucé : Vinaigre balsamique (bon marché) réduit - le 17.07.2019 » 10:46 par Chantal_Belgique

Pour obtenir un vinaigre balsamique correct à partir d'une vinaigre balsamique bon marché, vous pouvez le réduire. Vous obtiendrez alors une liquide plus épais que vous utiliserez goutte par goutte.

Ingrédients (pour 100 ml de vinaigre) :
300 ml de vinaigre balsamique bon marché réduit donneront 100 ml de vinaigre balsamique correct.

Technique :
1. Porter le vinaigre balsamique bon marché à ébullition puis laisser frissonner doucement jusqu'à réduction des 2/3 ou jusqu'à ce que le vinaigre ait la consistance d'un sirop.
2. Laisser refroidir et conserver dans une bouteille propre.


vinaigre balsamique réduit


Potage aux poivrons, lentilles corail et lait de coco - le 13.07.2019 » 13:46 par Chantal_Belgique

« Aliments cuits au pot ». C'est la définition qu'au 13e siècle on donnait au mot « potage ». Pots de terre, pots de fer et aussi pots de cuivre, il est bien certain que dès lors qu'il y eut « pot », il y eut « potage ». Les moyens de chauffage étant rudimentaires quoi de plus naturel que de faire cuire dans le pot toutes les nourritures qui s'offrent : viandes, poissons, légumes, aromates... et si l'on a du vin, mettons-y du vin ! Si bien que les premiers potages ont donné les bouillabaisses, les matelotes, les potées et même les ragoûts.
« Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice ; c'est-à-dire que non seulement il en est la première pièce mais qu'il doit être combiné de manière à donner un des Amphitryons destiné aux nouveaux riches... » Signé : Grimod de la Revnière, gastronome rival de Brillat-Savarin. Grimod de la Revnière disait encore ceci : « Le potage réussi est un signe de bonne éducation. »
Il est certain qu'aujourd'hui encore le potage revêt une modestie de grand seigneur. Sa noblesse n'est pas proclamée mais discrètement susurrée et ce sont d'insoupçonnables petits riens qui peuvent la révéler.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 gros oignon blanc
- 2 poivrons rouges
- 2 branches de céleri
- 5 c. à s. bombées de lentilles corail
- 500 ml de bouillon de légumes maison ou reconstitué avec des cubes
- 250 ml de lait de coco
- 1 c. à c. de gingembre
- 1 c. à s. d'huile neutre type 'colza'
- Sel - Poivre (peu)

Technique :
1. Eplucher, émincer finement les oignons ; laver, couper les poivrons en 2, épépiner et retirer les membranes blanches qui apporteraient trop d'amertume au potage, émincer finement ; laver les branches de celeri, émincer.
2. Faire revenir les oignons et le céleri dans l'huile jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides ; ajouter les poivrons et le gingembre râpé ainsi que du sel et un peu de poivre, laisser l'ensemble 3 minutes sur feu vif tout en mélangeant puis diminuer le feu.
3. Mouiller avec 4 cuillères à soupe de lait de coco ; laisser cuire 5 minutes, mélanger.
4. Ajouter les lentilles qui serviront de liant et la moitié du bouillon de légumes puis le lait de coco restant ; laisser mijoter, à couvert, 25 minutes ; si l'ensemble paraît trop épais, ajouter un peu plus de bouillon de légumes.
5. Mixer, rectifier l'assaisonnement et servir aussitôt ou... plus tard.

Suggestion :
Pour une meilleure digestion des poivrons, pelez-le :
1. Placez les poivrons entiers sous le gril du four ; laissez-les griller en les tournant régulièrement jusqu'à ce que leur peau noircisse.
2. Les faire suer en les enfermant dans un sac plastique.
3. Sitôt refroidis, ils sont faciles à peler.


poivron grillé


Marmelade de groseilles rouges - le 09.07.2019 » 15:42 par Chantal_Belgique

En portugais, le coing se dit « marmelo », et l'on aurait donc tendance à penser que la marmelade fut, à l'origine, à base de coings.
Quoiqu'il en soit, la marmelade une préparation faites de fruits coupés en morceaux et cuits avec du sucre jusqu'à ce qu'ils s'affaissent et qu'ils prennent la consistance d'une purée.

Conservation : C'est le sucre qui permet aux fruits de se conserver : il attire par osmose l'eau vers l'extérieur des germes, ce qui les dessèche. Dans le cas de la « marmelade », la quantité de sucre utilisée est suffisante pour assurer une conservation de plusieurs mois à température ambiante.

  

Ingrédients (1 à 2 personnes) :
- 3 barquettes de groseilles
- 2 c. à s. de miel de romarin

Technique :
1. Rincer rapidement les groseilles et les égrener.
2. Verser le miel dans une poêle et le faire chauffer doucement ; ajouter les groseilles, les cuire juste 3 ou 4 minutes, le temps qu’elles éclatent : remuer la poêle plusieurs fois, mélanger avec une spatule.
3. Débarrasser les groseilles et leur jus dans un récipient ; servir la marmelade tiède ou froide sans trop attendre : cette marmelade ci, vu l'apport peu important de sucre, ne se conservera pas plus de 2 à 3 jours au frigo.


marmelade de groseilles rouges


BigrementAncien
BigrementP'titChef
HistoiresInsolites.com

 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :