En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
Texte à méditer :   Qu'un potage soit immangeable, cela ne tient parfois qu'à un cheveu.   Jules Romain
Texte à méditer :   Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.   A. B. Cheales
Texte à méditer :   Je suis gourmet. VOUS êtes gourmands. Il est obèse.   Graig Brown
Texte à méditer :   La bonne chair et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome.   Antoine Carême
Texte à méditer :   L'ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin
Texte à méditer :   Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.   Erasme
Texte à méditer :   L'homme pauvre fait sa cuisine avec de l'eau.   Proverbe magyar
Texte à méditer :   Le vin est un lubrifiant social.   Jean Clavel
Texte à méditer :   Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.   Proberbe irlandais
Texte à méditer :   L'amour et la faim sont les deux moteurs existentiels de tout homme censé.   John Van A
Texte à méditer :   Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.   Coluche
Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot
Texte à méditer :   La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager.   Oprah Winfrey
Texte à méditer :   Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Bonum Vinum laeteficat cor hominis (Le bon vin réjouit le coeur de l'homme).   Psaume 104,15
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Une bonne cuisinière est une sorcière qui dispense le bonheur.   Elsa Schiaparelli
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard
Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Manger est un besoin, savoir manger est un art.   La Rochefoucauld
Texte à méditer :   Le présomptueux devient raisin sec avant d'avoir été raisin mûr.   Proverbe berbère
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte, fait la grimace.   Proverbe turc
Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault
Texte à méditer :   Si le boeuf est beau, c'est que le pré est gras.   Proverbe antillais
Texte à méditer :   Quand le vin est tiré, il faut le boire.   Marcel Pagnol
Texte à méditer :   Faute de grives, on mange du merle.   Proverbe français
Texte à méditer :   La faim chasse le loup du bois.   Proverbe français
Texte à méditer :   Donner un oeuf pour avoir un boeuf.   Proverbe français
Texte à méditer :   A bon vin ne faut point d'enseigne.   Proverbe français
Texte à méditer :   Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.   Hésiode
Texte à méditer :   On donne des noix à manger à quelqu'un qui n'a pas de dents.   Proverbe populaire
Texte à méditer :   On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.   Proverbe français
Texte à méditer :   Si vous voulez savoir le goût d'une pomme, il faut y croquer.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel.   Montesquieu
Texte à méditer :   Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne.   Jean-Jacques Rousseau
Texte à méditer :   La gourmandise commence quand on n'a plus faim.   Alphonse Daudet
Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon
Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky
Texte à méditer :   Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais
Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   L'homme est de glace aux trésors qu'il possède; il est de feu pour tout ce qu'il n'a pas.   Abbé Aubert
Texte à méditer :   L'alcool change un homme. Mais son effet est éphémère comme celui de la volupté.   Roger Lemein
Texte à méditer :   L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Trop de colle ne colle plus, trop de sucre n'adoucit plus.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau
Texte à méditer :   Miel à la bouche, dard à la queue.   Proverbe malais
Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois
Texte à méditer :   La science qui nourrit l'âme, vaut le pain qui nourrit le corps.   Pierre Lachambeaudie
Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée
Texte à méditer :   La vérité de la vie est une graine de piment.   Jean-Marie Adiaffi
Texte à méditer :   Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.   Alphonse Allais
Texte à méditer :   Le fromage est le supplément d'un bon repas et le complément d'un mauvais.   Eugène Briffault
Texte à méditer :   Une période d'échec est un moment rêvé pour semer.   Paramahansa Yogananda
Texte à méditer :   Mieux vaut être la paille de blé que la graine de mauvaise herbe.   Proverbe français
Texte à méditer :   La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.   Miguel de Cervantès
Texte à méditer :   L'impatience est le vinaigre des supplices.   Beaumarchais
Texte à méditer :   De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise
Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf
Texte à méditer :   La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.   Théodore Zeldin
Texte à méditer :   Dieu n'a fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Qui a bu ! boira chicorée Pacha.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Du pain, du vin et du boursin.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Des recettes sans un seul pépin.   BigrementBon.com
Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Le potage réussi est un signe de bonne éducation.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Celui qui est sot à table est sot partout.   Proverbe Gascon
Texte à méditer :   Quand on a mangé beaucoup d'ail il vaut mieux ne plus parler qu'à la troisième personne.   Curnonsky
Texte à méditer :   Le poisson naît dans l'eau mais il doit mourir dans l'huile.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du coeur et des amis.   Pierre Perret
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Le goût est un mystère qui trouve indéniablement sa meilleure expression dans le vin.   Jim Harrison
Texte à méditer :   Lire c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Quand la poule a des oeufs, ne la mettez pas dans la marmite.   Proverbe antillais
Texte à méditer :  Deux crabes mâles ne vivent pas dans le même trou.  Proverbe antillais
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte fait la grimace.   Proverbe turque
Texte à méditer :   Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence.   Paul Claudel
Texte à méditer :   De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise.   Guy de Monpassant
Texte à méditer :   Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier.   Oscar Wilde
Texte à méditer :   Nos repas sont charmants encore que modestes, grâce à ton art profond d'accommoder les restes.   Paul Verlaine
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement. Ce qu'on mange avec goût se digère aisément.   Georges Courteline
Texte à méditer :   Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.   Georges Courteline
Texte à méditer :   La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout.   Hariet Van Horne
Texte à méditer :   Impossible de bien réfléchir, de bien aimer, de bien dormir, si on n'a pas mangé.   Virginia Woolf
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   La cuisine c'est un art qui, pour ne pas s'abâtardir, a besoin de fantaisie, d'un petit grain de folie.   Yves Courrière
Texte à méditer :   Le gourmet est l'indispensable et trop rare collaborateur du cuisinier.   Béatrice Dussane
Texte à méditer :   Le fromage est le complément d'un bon dîner, mais c'est aussi le supplément d'un mauvais repas.   Jan Mara
BigrementBon en ABC

  Déplier A
  Déplier B
  Déplier C
  Déplier D
  Déplier E
  Déplier F
  Déplier G
  Déplier H
  Déplier I
  Déplier J
  Déplier K
  Déplier L
  Déplier M
  Déplier N
  Déplier O
  Déplier P
  Déplier Q
  Déplier R
  Déplier S
  Déplier T
  Déplier V
  Déplier W
  Déplier Y
  Déplier Z

BigrementBébé
BigrementMinceur
BigrementSaucé

Les 10 dernières recettes
BigrementSaucé : Vinaigre balsamique (bon marché) réduit - le 17.07.2019 » 10:46 par Chantal_Belgique

Pour obtenir un vinaigre balsamique correct à partir d'une vinaigre balsamique bon marché, vous pouvez le réduire. Vous obtiendrez alors une liquide plus épais que vous utiliserez goutte par goutte.

Ingrédients (pour 100 ml de vinaigre) :
300 ml de vinaigre balsamique bon marché réduit donneront 100 ml de vinaigre balsamique correct.

Technique :
1. Porter le vinaigre balsamique bon marché à ébullition puis laisser frissonner doucement jusqu'à réduction des 2/3 ou jusqu'à ce que le vinaigre ait la consistance d'un sirop.
2. Laisser refroidir et conserver dans une bouteille propre.


vinaigre balsamique réduit


Potage aux poivrons, lentilles corail et lait de coco - le 13.07.2019 » 13:46 par Chantal_Belgique

« Aliments cuits au pot ». C'est la définition qu'au 13e siècle on donnait au mot « potage ». Pots de terre, pots de fer et aussi pots de cuivre, il est bien certain que dès lors qu'il y eut « pot », il y eut « potage ». Les moyens de chauffage étant rudimentaires quoi de plus naturel que de faire cuire dans le pot toutes les nourritures qui s'offrent : viandes, poissons, légumes, aromates... et si l'on a du vin, mettons-y du vin ! Si bien que les premiers potages ont donné les bouillabaisses, les matelotes, les potées et même les ragoûts.
« Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice ; c'est-à-dire que non seulement il en est la première pièce mais qu'il doit être combiné de manière à donner un des Amphitryons destiné aux nouveaux riches... » Signé : Grimod de la Revnière, gastronome rival de Brillat-Savarin. Grimod de la Revnière disait encore ceci : « Le potage réussi est un signe de bonne éducation. »
Il est certain qu'aujourd'hui encore le potage revêt une modestie de grand seigneur. Sa noblesse n'est pas proclamée mais discrètement susurrée et ce sont d'insoupçonnables petits riens qui peuvent la révéler.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 gros oignon blanc
- 2 poivrons rouges
- 2 branches de céleri
- 5 c. à s. bombées de lentilles corail
- 500 ml de bouillon de légumes maison ou reconstitué avec des cubes
- 250 ml de lait de coco
- 1 c. à c. de gingembre
- 1 c. à s. d'huile neutre type 'colza'
- Sel - Poivre (peu)

Technique :
1. Eplucher, émincer finement les oignons ; laver, couper les poivrons en 2, épépiner et retirer les membranes blanches qui apporteraient trop d'amertume au potage, émincer finement ; laver les branches de celeri, émincer.
2. Faire revenir les oignons et le céleri dans l'huile jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides ; ajouter les poivrons et le gingembre râpé ainsi que du sel et un peu de poivre, laisser l'ensemble 3 minutes sur feu vif tout en mélangeant puis diminuer le feu.
3. Mouiller avec 4 cuillères à soupe de lait de coco ; laisser cuire 5 minutes, mélanger.
4. Ajouter les lentilles qui serviront de liant et la moitié du bouillon de légumes puis le lait de coco restant ; laisser mijoter, à couvert, 25 minutes ; si l'ensemble paraît trop épais, ajouter un peu plus de bouillon de légumes.
5. Mixer, rectifier l'assaisonnement et servir aussitôt ou... plus tard.

Suggestion :
Pour une meilleure digestion des poivrons, pelez-le :
1. Placez les poivrons entiers sous le gril du four ; laissez-les griller en les tournant régulièrement jusqu'à ce que leur peau noircisse.
2. Les faire suer en les enfermant dans un sac plastique.
3. Sitôt refroidis, ils sont faciles à peler.


poivron grillé


Marmelade de groseilles rouges - le 09.07.2019 » 15:42 par Chantal_Belgique

En portugais, le coing se dit « marmelo », et l'on aurait donc tendance à penser que la marmelade fut, à l'origine, à base de coings.
Quoiqu'il en soit, la marmelade une préparation faites de fruits coupés en morceaux et cuits avec du sucre jusqu'à ce qu'ils s'affaissent et qu'ils prennent la consistance d'une purée.

Conservation : C'est le sucre qui permet aux fruits de se conserver : il attire par osmose l'eau vers l'extérieur des germes, ce qui les dessèche. Dans le cas de la « marmelade », la quantité de sucre utilisée est suffisante pour assurer une conservation de plusieurs mois à température ambiante.

  

Ingrédients (1 à 2 personnes) :
- 3 barquettes de groseilles
- 2 c. à s. de miel de romarin

Technique :
1. Rincer rapidement les groseilles et les égrener.
2. Verser le miel dans une poêle et le faire chauffer doucement ; ajouter les groseilles, les cuire juste 3 ou 4 minutes, le temps qu’elles éclatent : remuer la poêle plusieurs fois, mélanger avec une spatule.
3. Débarrasser les groseilles et leur jus dans un récipient ; servir la marmelade tiède ou froide sans trop attendre : cette marmelade ci, vu l'apport peu important de sucre, ne se conservera pas plus de 2 à 3 jours au frigo.


marmelade de groseilles rouges


Penne au saumon et aux crevettes - le 03.07.2019 » 10:23 par Chantal_Belgique

Toujours la farine et l'eau... mais ces pâtes-là sont desséchées, moulées ou coupées et ont pour destin une consommation différée. Qui eut en premier l'idée de ce type de pâtes ? On raconte que Marco Polo vit les Chinois manger quelque chose qui ressemblait à ce que furent, plus tard, les spaghetti. Il en aurait rapporté la recette en Europe. Les Italiens mettent fort en doute cette origine. Des documents d'archives prouvent, en effet, que les pâtes étaient déjà populaires bien avant le 13e siècle. A moins que les pâtes ne soient nées en Allemagne. Mais en ce cas, il s'agit de nouilles... Nuance !
Les pâtes en Italie comme dans les régions de l'est se consomment souvent « fraîches " c'est-à-dire pétries à la maison. Nous n'avons pas, comme l'Italien ou l'Allemand l'habitude de cette préparation familiale. Dommage ! Les « pâtes fraîches " sont tellement bonnes. Au fond, pourquoi ne pas vous y mettre ?

  


Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 350 g de penne
- 350 g de filet de saumon
- 100 g de crevettes grises cuites et décortiquées
- Quelques feuilles de basilic finement ciselées
- 6 tomates olivettes* bien mûres
- 200 ml de vin blanc sec
- 150 ml de crème fraîche
- Sel - Poivre noir du moulin

Technique :
1. Eplucher les tomates olivettes : avec la pointe d'un couteau, à partir du sommet du côté opposé au pédoncule, tracer une croix sans trop appuyer, l'incision devant être légère ; plonger les tomates 10 secondes dans l'eau bouillante, retirer aussitôt et plonger dans de l'eau additionnée de glaçons ; enlever alors la peau à partir des incisions, elle s'enlèvera sans problème.
2. Concasser la chair finement ; réserver.
3. Placer le saumon dans une sauteuse, la peau vers le haut ; mouiller avec le vin blanc, ajouter les feuilles de basilic ciselées selon le goût, saler et poivrer ; porter à ébullition, couvrir et laisser frémir 5 minutes maximum ; sortir le poisson, laisser refroidir légèrement puis le détailler en gros morceaux en écartant la peau et les arêtes ; réserver.
4. Dans le jus de cuisson du poisson, ajouter les tomates concassées et la crème fraîche, porter à ébullition, baisser le feu et laisser frémir à découvert, 10 à 15 minutes, le temps que la préparation épaississe.
5. Cuire les pâtes dans un grand volume d'eau bouillante salée jusqu'à ce qu'elles soient 'al dente'.
6. Durant la cuisson des pâtes, ajouter le saumon détaillé et les crevettes à la sauce, mélanger délicatement ; goûter et rectifier l'assaisonnement.
7. Egoutter les pâtes, les transvaser dans un plat de service chaud, verser la sauce par-dessus, bien mélanger et servir aussitôt soit dans le plat, soit à l'assiette préalablement chauffée.

*tomates olivettes : On la reconnait à sa forme allongée. Elle est idéale à cuisiner chaude. Son goût en fait une tomate idéale pour les préparations de sauces ou de conserves.


Salade de roquette et myrtilles - le 28.06.2019 » 13:58 par Ondine_Belgique

« Ah, la salade, on la mangera, avec de l'huile, et du vinaigre... ». Une comptine à chantonner sur un rythme tout simple, en sautant à la corde. Les cours de récréation pour les petites filles résonnaient naguère de cette simple mélopée, aux paroles évidentes...
Oui, la « salade », à l'origine un mets salé, évoque irrésistiblement la vinaigrette. Et le mot a fini par désigner non pas l'assaisonnement, mais le mets lui-même.
Dans chaque frigo, il y a forcément une petite salade à composer, il suffit d'une idée. Salade froide, salade de crudités, salade tiède ou salade repas, alors profitez de l'idée qui vous est fournie ci-dessus et puis inventez, inventez... c'est bien le diable si vous ne créez pas un petit régal original auquel vous donnerez votre nom ! Et puis, n'oubliez pas que le citron peut remplacer le vinaigre, que la moutarde et la crème fraîche ont droit de cité au royaume des salades.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 125 g de roquette
- 125 g de jeunes feuilles d'épinard
- 200 g de myrtilles et/ou de mûres
- 1/2 concombre
- 3 ciboules
- 125 g de feta ou de fromage de chèvre
- 2 c. à s. de graines en mélange : Lin - Pignons de pin - Potiron - Tournesol...
Pour la vinaigrette :
- 4 c. à s. d'huile d'olive
- 2 c. à s. de vinaigre balsamique
- 1 c. à c. de moutarde
- 1 c. à c. de miel
- Sel - Poivre

Technique :
1. Rincer la roquette et les feuilles d'épinard, essorer.
2. Passer rapidement les myrtilles et les mûres sous l'eau froide, égoutter.
3. Laver, sécher le concombre ; le couper, avec ou sans la peau, en tranches fines.
4. Laver, sécher les ciboules ; les détailler très finement.
5. Mélanger les ciboules à la roquette et aux feuilles d'épinard ; émietter la feta ; disposer les myrtilles par-dessus la salade et terminer en dispersant les graines.
6. Préparer la vinaigrette : mélanger l'huile d'olive, le vinaigre balsamique, la moutarde, le miel, le sel et le poivre.
7. Déverser la vinaigrette sur la salade à table : les convives pourront ainsi déguster préalablement de leurs yeux cette jolie salade.


BigrementBébé : Pêche au four - le 21.06.2019 » 15:42 par Chantal_Belgique

Age suggéré : Dès 15 mois

Ingrédients (pour 1 portion) :
- 1 pêche
- 1 c. à c. de gelée de groseille
- 1 c. à c. de chapelure
- 1 noisette de beurre
- Glace vanille pour les petits gourmands !

Technique :
1. Préchauffer le four à 160°C (th 5) ; beurrer un petit plat à feu.
2. Couper la pêche en 2 et retirer le noyau ; à l'aide dune petite cuillère, prélever un peu de chair ; mixer la chair de pêche avec la chapelure et le beurre.
3. Répartir cette préparation dans les moitiés de pêche et coiffer de gelée de groseille.
4. Verser un petit fond d'eau dans le plat à feu beurré, le garnir des moitiés de pêche, enfourner et laisser cuire 30 minutes.
5. Servir tiède avec une toute petite boule de glace vanille pour les plus gourmands sans que cela ne devienne régulier !

Suggestion : Choisissez une pêche blanche plus parfumée que la jaune ou alors 2 pêches de vigne.


Abricots caramélisés - le 16.06.2019 » 14:14 par Chantal_Belgique

Il y a ceux qui mordent dedans à pleines dents et ceux qui préfèrent l'ouvrir en deux le long de son sillon pour ôter le noyau et détacher ses oreillons jumeaux. Mais tous les gourmets savent profiter goulument de ce fruit estival à la saison trop courte, qui peut plier bagage sur les étals avant même que les aoûtiens aient préparé les leurs. C'est que il s'agit d'un précoce. Les vergers parlent d'eux-mêmes : les abricotiers sont les premiers à arborer leurs jolies fleurs blanches ou rose pâle au printemps et à offrir leurs fruits, dès les derniers jours de mai. Mais attention, capricieux et sensibles aux anomalies climatiques et aux maladies, ces arbres-là, ce sont les divas de l'arboriculture. Je parle de l'abricot pour sûr.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 12 abricots
- 150 g de sucre
- 2 c. à s. d'huile d'olive
- 1 c. à s. de miel
- 2 c. à s. d'amandes effilées

Technique :
1. Faire dorer les amandes à sec dans une poêle, les retirer, réserver.
2. Rincer, essuyer les abricots les laisser entiers avec leur noyau.
3. Verser 10 cl d'eau dans un wok voire une sauteuse à bord évasé ; ajouter le sucre ; porter à ébullition, laisser bouillir le sirop 3 minutes environ à feu moyen.
4. Dès que le sirop commence à blondir, ajouter les abricots ; laisser caraméliser 5 minutes en secouant souvent le wok dans un mouvement de va-et-vient.
5. Ajouter l'huile d'olive et le miel ; laisser cuire 2 minutes en faisant rouler les abricots dans ce jus légèrement caramélisé.
6. Servir chauds ou tièdes parsemés d'amandes grillées.


Clafoutis aux abricots - le 10.06.2019 » 15:34 par Chantal_Belgique

Le mot vient de « clafir », issu du latin « clavo figere » ce qui signifie « fourrer, foutre, remplir ». Le clafoutis est né en Limousin en France. C'est un gâteau composé de cerises masquées, c'est-à-dire entièrement recouvertes, d'un appareil à flan. Mais l'on peut très bien faire des clafoutis avec d'autres fruits tels que les abricots, les poires, les pommes, les prunes... Le clafoutis est aussi appelé plus rarement « milliard » ou « millard ».

  

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 500 g d'abricots frais
- 4 gros oeufs
- 120 g de sucre de canne en poudre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 125 g de farine tamisée
- 30 cl de lait
- 2 c. à s. de sucre en glace

Technique :
1. Laver, couper les abricots en 2 et les dénoyauter ; les disposer dans un plat à gratin graissé.
2. Battre les oeufs avec le sucre de canne et le sucre vanillé ; ajouter la farine et mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène ; ajouter le lait par filets.
3. Verser la pâte sur les abricots.
4. Enfourner à 200°C (th 7) pour 35 minutes.
5. Retirer le plat du four et laisser refroidir ; saupoudrer de sucre glace avant de servir.


clafoutis aux abricots


Figues à la mozzarella - le 07.06.2019 » 15:15 par Chantal_Belgique

Le « Ficus Carica », du nom de la région Carie (en référence à la cité antique en Asie Mineure) d'où il serait originaire, existe depuis des millénaires. Le fruit qu'il porte, la « figue » est une des plus anciennes et des plus naturelles ressources de l'homme. Bien des textes de la Bible, bien des écrits grecs et latins en font état.
En France, la figue ne connut un réel succès qu'à partir du règne de Louis XIV et ce jusqu'à la fin du 19e siècle. Le jardinier de Louis XIV, un fervent défenseur du figuier, en fit des plantations au Potager du Roi à Versailles, taillées en espaliers contre des murs ensoleillés. Trop fragile pour être transportée, la figue était produite au sortir de Paris, dans la commune d'Argenteuil. On y trouvait quelque 50 hectares de figuiers plantés sur des coteaux exposés plein Sud. Cette production, de petite dimension mais de grande qualité gustative, a aujourd'hui disparu.
Pour l'anecdote, l'expression célèbre « mi-figue, mi-raisin » a pour origine une belle supercherie datant du 15e siècle. En effet, les Corinthiens, grands commerçants, dissimulaient parmi leurs raisins secs de Corinthe des petits morceaux de figues séchées bien moins chères au kilo et les vendaient ainsi aux Vénitiens, autres grands commerçants. Une fois la tromperie décelée, mais trop tard, les Vénitiens furent pris d'un sentiment partagé : tout à la fois mécontents et satisfaits, d'où « mi-figue, mi-raisin ».

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 8 figues
- 375 g de mozzarella di Bufala en paquets de 125 g
- Minimum 16 feuilles d'estragon
Pour la marinade :
- 4 c. à s. d'huile de noix ou de noisette
- 4 c. à s. d'huile d'olive
- Le jus de 2 citrons
- 2 gousses d'ail pressées
- Sel - Poivre du moulin

Technique :
1. Découper la mozzarella en tranches de 1 cm.
2. Préparer la marinade : mélanger les 2 huiles, le jus de citron, l'ail, le sel et le poivre ; verser ce mélange sur les tranches de mozzarella ; réserver au frigo minimum 3 heures.
3. Au moment de servir, découper les figues en tranches de 1 cm.
4. Déposer sur chaque assiette 6 tranches de mozzarella, coiffer chaque tranche de mozzarella d'une tranche de figue ; arroser de la marinade et terminer en dispersant judicieusement quelques feuilles d'estragon.

Suggestions :
- Si les figues ne sont pas trop sucrées, vous pouvez saupoudrer chaque tranche d'une pincée de sucre.
- La mozzarella peut être remplacée par de la feta, le goût sera alors plus prononcé.


Pois gourmands sautés et tofu - le 03.06.2019 » 15:12 par Chantal_Belgique


pois gourmands

Appelé aussi pois mange-tout, le pois gourmand récolté avant maturité est présent sur les étals dès la fin du printemps et en été. On le choisit bien vert, avec des gousses fermes, sans taches et des graines à peine formées dans la cosse translucide. Avec son goût délicat et légèrement sucré, il est un régal dans des préparations simples et traditionnelles.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 700 g de pois gourmands
- 600 g de tofu* ferme coupé en dés
- 2 gousses d'ail pressées
- 2 piments rouges épépinés et finement ciselés
- 2 c. à c. de gingembre frais râpé
- 2 c. à s. de sauce soja
- 2 c. à s. d'huile de sésame
- 25 g de beurre

Technique :
1. Dans une grande poêle, faire chauffer une cuillère à soupe d'huile et y faire brunir le tofu réserver.
2. Dans la poêle ayant servi à faire brunir les dés de tofu, y faire revenir dans l'huile restante et le beurre l'ail, le piment et le gingembre ; ajouter les pois gourmands et les faires cuire jusqu'à ce qu'ils soient tendres.
3. Terminer en ajoutant aux pois gourmands le tofu réservé ; assaisonner avec la sauce soja ; servir aussitôt.

*tofu : Le tofu ou fromage de soja est un aliment d'origine chinoise, issu du caillage du lait de soja. C'est une pâte blanche, molle, peu odorante et au goût plutôt neutre, constituant une base importante de l'alimentation asiatique.


BigrementAncien
BigrementP'titChef
HistoiresInsolites.com

 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :