En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
Texte à méditer :   Qu'un potage soit immangeable, cela ne tient parfois qu'à un cheveu.   Jules Romain
Texte à méditer :   Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.   A. B. Cheales
Texte à méditer :   Je suis gourmet. VOUS êtes gourmands. Il est obèse.   Graig Brown
Texte à méditer :   La bonne chair et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome.   Antoine Carême
Texte à méditer :   L'ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin
Texte à méditer :   Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.   Erasme
Texte à méditer :   L'homme pauvre fait sa cuisine avec de l'eau.   Proverbe magyar
Texte à méditer :   Le vin est un lubrifiant social.   Jean Clavel
Texte à méditer :   Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.   Proberbe irlandais
Texte à méditer :   L'amour et la faim sont les deux moteurs existentiels de tout homme censé.   John Van A
Texte à méditer :   Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.   Coluche
Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot
Texte à méditer :   La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager.   Oprah Winfrey
Texte à méditer :   Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Bonum Vinum laeteficat cor hominis (Le bon vin réjouit le coeur de l'homme).   Psaume 104,15
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Une bonne cuisinière est une sorcière qui dispense le bonheur.   Elsa Schiapparelli
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard
Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Manger est un besoin, savoir manger est un art.   La Rochefoucauld
Texte à méditer :   Le présomptueux devient raisin sec avant d'avoir été raisin mûr.   Proverbe berbère
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte, fait la grimace.   Proverbe turc
Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault
Texte à méditer :   Si le boeuf est beau, c'est que le pré est gras.   Proverbe antillais
Texte à méditer :   Quand le vin est tiré, il faut le boire.   Marcel Pagnol
Texte à méditer :   Faute de grives, on mange du merle.   Proverbe français
Texte à méditer :   La faim chasse le loup du bois.   Proverbe français
Texte à méditer :   Donner un oeuf pour avoir un boeuf.   Proverbe français
Texte à méditer :   A bon vin ne faut point d'enseigne.   Proverbe français
Texte à méditer :   Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.   Hésiode
Texte à méditer :   On donne des noix à manger à quelqu'un qui n'a pas de dents.   Proverbe populaire
Texte à méditer :   On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.   Proverbe français
Texte à méditer :   Si vous voulez savoir le goût d'une pomme, il faut y croquer.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel.   Montesquieu
Texte à méditer :   Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne.   Jean-Jacques Rousseau
Texte à méditer :   La gourmandise commence quand on n'a plus faim.   Alphonse Daudet
Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon
Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky
Texte à méditer :   Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais
Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   L'homme est de glace aux trésors qu'il possède; il est de feu pour tout ce qu'il n'a pas.   Abbé Aubert
Texte à méditer :   L'alcool change un homme. Mais son effet est éphémère comme celui de la volupté.   Roger Lemein
Texte à méditer :   L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Trop de colle ne colle plus, trop de sucre n'adoucit plus.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau
Texte à méditer :   Miel à la bouche, dard à la queue.   Proverbe malais
Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois
Texte à méditer :   La science qui nourrit l'âme, vaut le pain qui nourrit le corps.   Pierre Lachambeaudie
Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée
Texte à méditer :   La vérité de la vie est une graine de piment.   Jean-Marie Adiaffi
Texte à méditer :   Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.   Alphonse Allais
Texte à méditer :   Le fromage est le supplément d'un bon repas et le complément d'un mauvais.   Eugène Briffault
Texte à méditer :   Une période d'échec est un moment rêvé pour semer.   Paramahansa Yogananda
Texte à méditer :   Mieux vaut être la paille de blé que la graine de mauvaise herbe.   Proverbe français
Texte à méditer :   La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.   Miguel de Cervantès
Texte à méditer :   L'impatience est le vinaigre des supplices.   Beaumarchais
Texte à méditer :   De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise
Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf
Texte à méditer :   La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.   Théodore Zeldin
Texte à méditer :   Dieu n'a fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Qui a bu ! boira chicorée Pacha.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Du pain, du vin et du boursin.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Des recettes sans un seul pépin.   BigrementBon.com
Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Le potage réussi est un signe de bonne éducation.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Celui qui est sot à table est sot partout.   Proverbe Gascon
Texte à méditer :   Quand on a mangé beaucoup d'ail il vaut mieux ne plus parler qu'à la troisième personne.   Curnonsky
Texte à méditer :   Le poisson naît dans l'eau mais il doit mourir dans l'huile.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du coeur et des amis.   Pierre Perret
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Le goût est un mystère qui trouve indéniablement sa meilleure expression dans le vin.   Jim Harrison
Texte à méditer :   Lire c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Quand la poule a des oeufs, ne la mettez pas dans la marmite.   Proverbe antillais
Texte à méditer :  Deux crabes mâles ne vivent pas dans le même trou.  Proverbe antillais
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte fait la grimace.   Proverbe turque
Texte à méditer :   Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence.   Paul Claudel
Texte à méditer :   De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise.   Guy de Monpassant
Texte à méditer :   Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier.   Oscar Wilde
Texte à méditer :   Nos repas sont charmants encore que modestes, grâce à ton art profond d'accommoder les restes.   Paul Verlaine
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement. Ce qu'on mange avec goût se digère aisément.   Georges Courteline
Texte à méditer :   Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.   Georges Courteline
Texte à méditer :   La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout.   Hariet Van Horne
Texte à méditer :   Impossible de bien réfléchir, de bien aimer, de bien dormir, si on n'a pas mangé.   Virginia Woolf
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   La cuisine c'est un art qui, pour ne pas s'abâtardir, a besoin de fantaisie, d'un petit grain de folie.   Yves Courrière
Texte à méditer :   Le gourmet est l'indispensable et trop rare collaborateur du cuisinier.   Béatrice Dussane
Texte à méditer :   Le fromage est le complément d'un bon dîner, mais c'est aussi le supplément d'un mauvais repas.   Jan Mara
Texte à méditer :   Tout a meilleur goût en plein air.   Claudia Roden
 

Les 10 dernières recettes

Potage de cresson de fontaine - le 24.02.2021 » 11:47 par   Chantal_Belgique

« Aliments cuits au pot ». C'est la définition qu'au 13e siècle on donnait au mot « potage ». Pots de terre, pots de fer et aussi pots de cuivre, il est bien certain que dès lors qu'il y eut « pot », il y eut « potage ». Les moyens de chauffage étant rudimentaires quoi de plus naturel que de faire cuire dans le pot toutes les nourritures qui s'offrent : viandes, poissons, légumes, aromates... et si l'on a du vin, mettons-y du vin ! Si bien que les premiers potages ont donné les bouillabaisses, les matelotes, les potées et même les ragoûts.
« Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice ; c'est-à-dire que non seulement il en est la première pièce mais qu'il doit être combiné de manière à donner un des Amphitryons destiné aux nouveaux riches... » Signé : Grimod de la Revnière, gastronome rival de Brillat-Savarin. Grimod de la Revnière disait encore ceci : « Le potage réussi est un signe de bonne éducation. »
Il est certain qu'aujourd'hui encore le potage revêt une modestie de grand seigneur. Sa noblesse n'est pas proclamée mais discrètement susurrée et ce sont d'insoupçonnables petits riens qui peuvent la révéler.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 botte de cresson de fontaine*
- 1 oignon blanc
- 2 blancs de poireaux
- 1 pomme de terre
- 1 l de bouillon de poule
- 20 g de beurre
- Sel - Poivre blanc
- 20 g de parmesan râpé (facultatif)

Technique :
1. Eplucher, émincer grossièrement l'oignon ; laver soigneusement les blancs de poireaux, les détailler en rondelles ; éplucher, laver, couper la pomme de terre en dés.
2. Faire revenir dans le beurre l'oignon, les blancs de poireaux et la pomme de terre.
3. Quand l'oignon est transparent, mouiller avec le bouillon de poule ; porter à ébullition, diminuer le feu et laisser cuire à frémissements 20 minutes.
4. Rincer et hacher grossièrement le cresson de fontaine.
5. Hors du feu, ajouter le cresson fontaine et mixer aussitôt ; saler et poivrer. 6. Répartir la soupe dans 4 bols préchauffés ; terminer en ajoutant éventuellement une touche de parmesan râpé.

*cresson de fontaine : Deux variétés sont disponibles sur les étals : le « cresson de fontaine » à déguster à maturité et le « cresson alénois » consommé en jeune pousse.
Le cresson de fontaine présente des feuilles rondes plus épaisses que celles de l'alénois. Il est corsé, presque piquant. Il s’accommode cru en salade, cuit dans des purées, des potages...
Le cresson alénois se reconnaît quant à lui à ses petites feuilles rondes en forme de rosette et à ses tiges très fines. Il est récolté alors qu’il n'a que 7 à 8 jours de pousse. Son goût est particulièrement intense, très aromatique. En cuisine, c'est le condiment idéal. Il fait mouche, notamment, dans les sauces.


potage de cresson de fontaine


Vinaigrette au spéculoos - le 20.02.2021 » 13:48 par   Chantal_Belgique

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 c. à s. de spéculoos réduits en poudre
- 1 c. à s. de pignons de pain
- 1 c. à s. de jus de citron
- 2 c. à s. d'huile de mais
- 2 c. à s. d'huile de noix
- Gros sel - Poivre

Technique :
1. Dans le bol d'un robot, réduire les spéculoos en poudre fine ou alors les glisser dans un sac plastique et passer le rouleau à pâtisserie.
2. Griller à sec les pignons de pins.
3. Faire dissoudre le gros sel dans le jus de citron ; ajouter les huiles en fouettant ; poivrer généreusement.
4. Terminer en ajoutant les spéculoos et les pignons.

Avec quoi la servir : Cette vinaigrette est particulièrement bien adaptée aux salades de jeunes pousses, mesclun ou roquette.


vinaigrette au spéculoos


Fonds de tarte au spéculoos - le 18.02.2021 » 10:51 par   Chantal_Belgique

Farine + Eau... voilà le départ, l'essentiel. L'homme du Néolithique était déjà pâtissier ! Depuis, évidemment, il y a eu quelques progrès et d'abondantes variations. Reste que les deux éléments de base méritent à eux seuls le nom de « pâte ». Les ingrédients supplémentaires changent, les parfums varient, le pétrissage se raffine... et ainsi naît la « pâte à choux », la « pâte à crêpes », la « pâte à frire », la « pâte brisée », la « pâte feuilletée », la « pâte génoise », la « pâte levée »...
Au cours des siècles, de grands pâtissiers se révélèrent par leurs suaves inventions. Et Vous, ne vous sentez-vous pas, parfois, en veine de création ? Alors laissez-vous aller, l'humble bouillie de farine et d'eau qui s'appelle « pâte » a déjà engendré une fourmillante descendance ! La vie continue...

  

Fond de tarte sans cuisson
Ingrédients (pour 1 tarte de 27 cm de diamètre) :
- 400 g de spéculoos
- 150 g de beurre à température ambiante
Technique :
1. Dans le bol d'un robot, réduire les spéculoos en poudre fine ou alors les glisser dans un sac plastique et passer le rouleau à pâtisserie.
2. Dans un plat, incorporer la poudre obtenue au beurre ramolli ; pétrir rapidement et ramasser en boule.
3. Tapisser le fond d'un moule en tassant la pâte avec les doigts sur une épaisseur de biscuit d'environ 1 cm ; faire remonter la pâte de quelques centimètres sur les bords.
4. Laisser durcir au frigo.
Applications : Cette préparation est une base qui peut servir par exemple pour la tarte au citron, le cheesecake...


Fond de tarte avec cuisson
Ingrédients (pour 1 tarte de 27 cm de diamètre) :
- 400 g de spéculoos
- 150 g de beurre
Technique :
1. Dans le bol d'un robot, réduire les spéculoos en poudre fine ou alors les glisser dans un sac plastique et passer le rouleau à pâtisserie.
2. Faire juste fondre le beurre, ajouter la poudre de spéculoos, bien mélanger.
3. Tapisser de ce mélange le fond amovible d'un moule à tarte en laissant remonter la pâte de quelques centimètres.
4. Enfourner à 180°C (th 6) durant 12 à 15 minutes ou jusqu'à ce que la croûte soit bien dorée.
5. Laisser refroidir puis entreposer le fond de tarte au frigo avant de le garnir.
Applications : Cette croûte sert de fond pour les tartes à base de crème pâtissière, de compote de fruits... de fruits frais (mouillés).

fond de tarte au spéculoos


Cabillaud, pommes de terre 'rattes' et champignons de Paris, sauce safrané - le 14.02.2021 » 11:55 par   Chantal_Belgique

cabillaud

Le cabillaud, gros poisson des mers arctiques, appartient à la famille des « gades ». C'est un sportif vorace qui peut atteindre 1,50 m de long. Il est très recherché tant pour sa chair blanche, tendre et feuilletée, que pour l'huile extraite de son foie. Très abondant sur les côtes de l'Amérique du Nord et de l'Islande, il attira de nombreux pêcheurs français : les Basques dès la fin du XVe siècle, bientôt suivis par les Bretons et les Normands. Pour supporter le transport depuis ces mers lointaines, le cabillaud était alors séché ou salé et, de ce fait, changeait de nom : séché, il devint le « stockfisch » ou « morue sèche » ; salé, c'est la « morue verte ». C'est sous ces formes et sous ces noms qu'il a traversé les siècles.
Aujourd'hui, nous sommes très loin de ces cas de figure, le cabillaud nous arrive tout frais.

  

Ingrédients pour personnes) :
- ± 1 kg de dos de cabillaud
- 400 g de petits champignons de Paris
- 500 g de rattes
- 5 cl de vin blanc sec
- Le jus de 1 citron
- 1 gousse d'ail
- 30 cl de crème liquide
- 3 pincées de filaments de safran
- 1 petit bouquet de coriandre
- 3 c. à s. d'huile d'olive
- 1 noix de beurre
- Fleur de sel - Poivre du moulin

Technique :
1. Choisir des pommes de terre rattes de même calibre pour une cuisson homogène, ne pas les éplucher, juste les laver ; cuire 20 minutes à l'eau bouillante salée ; égoutter, couper en 2 dans le sens de la longueur et tenir chaud.
2. Supprimer l'extrémité des pieds des champignons, les passer rapidement sous l'eau froide ; les faire sauter entiers, sur feu vif, dans l'huile restante et le beurre durant 5 minutes.
3. Jeter l'eau de végétation rendue si toutefois il en a ; ajouter l'ail préalablement dégermé et haché finement, saler et poivrer ; poursuivre la cuisson 5 minutes sur feu doux.
4. Dans un plat gratin huilé déposer le dos de cabillaud, arroser avec le vin blanc, le jus de citron et 2 cuillères à soupe d'huile d'olive ; ajouter quelques brins de coriandre et poivrer ; enfourner 180°C (th 6) pour 15 minutes ; la sortie du four, couper en 4 pavés.
5. Chauffer la crème à frémissement ; hors du feu, ajouter le safran et mélanger ; faire épaissir 5 minutes sur feu vif ; saler et poivrer.
6. Dans chaque assiette chaude, déposer un fond de crème safrané, ajouter un pavé de cabillaud, quelques rattes et champignons ; parsemer de coriandre préalablement ciselé.


cabillaud, pommes de terre 'rattes' et champignons de Paris, sauce safranée


Linguine au chou vert et jambon sec - le 12.02.2021 » 15:52 par   Chantal_Belgique

Toujours la farine et l'eau... mais ces pâtes-là sont desséchées, moulées ou coupées et ont pour destin une consommation différée. Qui eut en premier l'idée de ce type de pâtes ? On raconte que Marco Polo vit les Chinois manger quelque chose qui ressemblait à ce que furent, plus tard, les spaghetti. Il en aurait rapporté la recette en Europe. Les Italiens mettent fort en doute cette origine. Des documents d'archives prouvent, en effet, que les pâtes étaient déjà populaires bien avant le 13e siècle. A moins que les pâtes ne soient nées en Allemagne. Mais en ce cas, il s'agit de nouilles... Nuance !
Les pâtes en Italie comme dans les régions de l'est se consomment souvent « fraîches » c'est-à-dire pétries à la maison. Nous n'avons pas, comme l'Italien ou l'Allemand l'habitude de cette préparation familiale. Dommage ! Les « pâtes fraîches » sont tellement bonnes. Au fond, pourquoi ne pas vous y mettre ?

  


Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 350 g de linguine
- 10 feuilles de chou vert
- 10 tranches de jambon sec
- 2 gousses d'ail finement hachées
- 80 g de parmesan râpé
- 3 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre

Technique :
1. Débarrasser les feuilles de chou de leur côtes ; laver puis blanchir les feuilles de chou 5 minutes dans de l'eau bouillante salée ; égoutter puis les plonger dans un récipient d'eau glacée question de stopper la cuisson et de garder le vert des feuilles ; égoutter à nouveau lorsque les feuilles de chou sont refroidies ; sécher sur du papier absorbant.
2. Regrouper les feuilles de chou, les rouler en cigare puis les émincer en lanières.
3. Dans une sauteuse, faire chauffer l'huile d'olive ; y mettre les feuilles de chou, ajouter l'ail, saler légèrement, poivrer et mélanger 2 minutes sur feu vif ; baisser le feu, couvrir et laisser cuire 10 minutes voire un peu plus selon la tendreté des feuilles de chou, mélanger souvent ; réserver au chaud dans la sauteuse.
4. Cuire les linguine 'al dente' dans un grand volume d'eau bouillante salée : se référer au temps de cuisson indiqué sur le paquet ; égoutter.
5. Verser immédiatement les pâtes égouttées dans la sauteuse avec le chou, ajouter les lanières de jambon sec et le parmesan râpé, mélanger quelques minutes sur feu doux.
6. Servir aussitôt.

Suggestion : Ajoutez au dernier moment des pignons de pin torréfiés à sec au préalable dans une poêle.


Quiche corse au brocciu - le 08.02.2021 » 15:15 par   Ondine_Belgique

Alsacienne ? Lorraine ?
« Quiche » dérivé de « küchen », mot alsacien désignant un gâteau. Nul doute, qu'à l'origine, la quiche ait été une spécialité de ces régions françaises : donnons donc le premier rang à la quiche lorraine. Chronologiquement, du moins ! Car nous voilà encore devant un problème diplomatique, les différentes régions d'Alsace et de Lorraine possédant chacune sa recette et clamant qu'elle est l'unique et la meilleure.
Heureusement, les variantes ne sont pas si prononcées qu'on ne puisse s'entendre sur un principe commun : la vraie quiche est, en tout cas, toujours salée.

  

Ingrédients pour 4 personnes) :
- 1 rouleau de pâte brisée
- 400 g de brocciu* égoutté
- 50 g d'emmenthal râpé
Pour l'appareil à quiche :
- 3 oeufs
- 10 cl de lait entier
- 25 cl de crème liquide
- 15 cl de crème épaisse
- 5 c. à s. d'herbes fraiches à composer : Marjolaine - Romarin - Thym...
- Sel - Poivre blanc du moulin

Technique :
1. Dérouler la pâte brisée avec son papier de cuisson dans un moule à bord haut ; piquer le fond de pâte et lester de billes à défaut de légumes secs style pois secs, pois chiches... ; enfourner à 200°C (th 6) pour 10 minutes : la pâte doit être cuite sans être colorée.
2. Effeuiller, laver, sécher et émincer finement toutes les herbes fraîches choisies.
3. Battre les oeufs, le lait et les crèmes, ajouter les herbes et assaisonner de sel et de peu de poivre.
4. Répartir l'emmental sur le fond de tarte chaud ; émietter grossièrement le brocciu, le répartir sur le fromage râpé ; verser l'appareil à quiche sur la garniture ; enfourner à 180°C (th 6) pour 35 minutes : piquer l'appareil a quiche avec un couteau, la lame doit en ressortir sèche.
5. Démouler et servir aussitôt.

*brocciu : Le brocciu est un fromage corse de brebis ou de chèvre que l'on trouve sur toute l'île de octobre à juin soit pendant la période de lactation des animaux. Le brocciu est fabriqué à partir de lactosérum, que l'on chauffe avec une addition de lait (20% maxi), parfois d'eau (15%) et de sel (1%), et que l'on fait floculer. Le tout est alors égoutté dans de petits paniers.


BigrementSaucé : Pesto de pistaches à la menthe - le 04.02.2021 » 08:15 par   Chantal_Belgique

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 150 g de pistaches
- 1 petit bouquet de menthe
- 3 gousses d'ail
- 50 g de parmesan râpé
- Le jus de 1 citron
- 1 dl d'huile d'olive
- Sel - Poivre blanc

Technique :
1. Torréfier les pistaches en les grillant à sec dans une poêle.
2. Mixer ensemble les pistaches, la menthe lavée et effeuillée, les gousses d'ail dégermées, le parmesan râpé, le jus du citron, l'huile d'olive et 3 cuillères à soupe d'eau ; saler avec parcimonie à cause du parmesan, poivrer.

Avec quoi le servir : Servir avec des pâtes bien sûr, mais ce pesto est aussi très bon sur des asperges rôties ou des légumes vapeur.

pesto de pistaches à la menthe


BigrementMinceur : Tagliatelles au saumon, tomates et brocoli - le 03.02.2021 » 15:50 par   Chantal_Belgique

Valeur calorique par personne : 393 kcal

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 160 g de tagliatelles
- 200 g de saumon frais
- 1 brocoli
- 1 oignon
- 4 grosses carottes
- 1 boîte de chair de tomates concassée
- 15 cl de bouillon de légumes
- 1 gousse d'ail
- L'équivalent de 1 c. à c. d'origan
- 4 c. à s. d'emmental light râpé
- 2 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre
Aromates à mettre dans l'eau de cuisson du saumon :
- Quelques brins d'aneth
- Quelques tiges de persil
- 1 feuille de laurier
- Le jus de 1/2 citron
- Quelques grains de poivre

Technique :
1. Eplucher, hacher finement l'oignon ; faire revenir dans l'huile jusqu'à ce qu'il devient vitreux ; ajouter l'ail dégermé et émincé.
2. Eplucher, laver, couper les carottes en dés, les ajouter à l'oignon et l'ail.
3. Ajouter les tomates concassées, le bouillon de légumes, l'origan et du poivre ; laisser mijoter à petits frémissements et à découvert.
4. Passer le bouquet sous l'eau, le détailler petits bouquets par petits bouquets ; cuire à l'eau bouillante salée durant 8 minutes, égoutter ; l'ajouter à la sauce en frémissements.
5. Porter de l'eau à ébullition avec l'aneth, le persil, le laurier, le jus de citron et les grains de poivre ; couper le feu ; pocher le saumon durant 10 minutes ; égoutter et couper en morceaux.
6. Cuire les tagliatelles 'al dente' à l'eau bouillante salée ; se référer au temps de cuisson porté sur l'emballage ; égoutter.
7. Mélanger les pâtes et le saumon à la sauce aux légumes ; ajouter l'emmental râpé et servir aussitôt.


Keema - le 31.01.2021 » 12:14 par   Chantal_Belgique

On dit aussi « carri » ou « cury ». C'est un mot qui nous vient de la côte ouest de l'Inde et qui désigne, chez nous, aussi bien les mélanges d'épices typique de la cuisine indienne que les plats parfumés par ces épices. Mais en Inde, ces épices s'appellent « garammasala », « sambhar » et de bien d'autres façons, selon les régions de cet immense pays. Le nom varie tout comme la manière et les ingrédients... Là-bas, chaque ménagère fabrique le curry selon sa propre formule en mélangeant dans un mortier cardamome, clous de girofle, cumin, noix de muscade, safran...
Dans le commerce, on propose le plus souvent le curry de Madras, moins fort : il contient de la coriandre, des échalotes, du gingembre, des graines de pavot, du poivre noir...
Hélas ! même bien bouché, le curry en poudre perd vite son arôme et son piquant. Certes, nous l'aimons avec le poulet, le poisson, le riz, mais, pour l'employer plus vite, pourquoi ne pas l'essayer avec des oeufs, dans une salade... Innovons !!!

  

Le keema, kheema, ou qeema est un plat de viande traditionnel de l'Asie du Sud. A l'origine, le terme signifie « viande hachée ». Le keema est souvent un curry de viande d'agneau haché voire de boeuf haché. Il existe de nombreuses variétés de ce curry, les recettes variant d'une région à l'autre en fonction de la disponibilité des produits frais.

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 750 g d'agneau haché ou de boeuf haché
- 3 c. à s. d'huile d'olive
- 2 oignons rouges finement émincés
- 2 gousses d'ail finement émincées
- 2 piments verts épépinés et émincés
- 1 c. à s. de gingembre râpé
- 3 clous de girofle
- 1 c. à c. de cumin
- 1 c. à c. de curcuma
- 2 c. à s. de graines de coriandre moulues
- 1/2 boite de chair de tomates concassées (200 g)
- 2 grosses pommes de terre épluchées et détaillées en cubes
- 150 g de petits pois frais ou surgelés
- 200 g de yaourt nature
- 2 c. à s. de coriandre fraîche hachée

Technique :
1. Faire dorer les oignons dans l'huile chaude durant 15 minutes ; ajouter l'ail, les piments, le gingembre, les clous de girofle et poursuivre la cuisson 3 minutes.
2. Ajouter le hachis, laisser dorer à feu vif, tout en mélangeant ; ajouter le cumin, le curcuma et les graines de coriandre et laisser cuire 3 minutes.
3. Ajouter la chair de tomates et les pommes de terre.
4. Mouiller avec 25 cl d'eau, couvrir et laisser mijoter 20 minutes.
5. Verser les petits pois, le yaourt et terminer par la coriandre ; poursuivre la cuisson, à découvert, 20 minutes.


keema


BigrementMalin : Calmar, Carotte... › Citron - le 27.01.2021 » 21:06 par   Chantal_Belgique

Citron › Stylé


citron › stylé

Enveloppez des demi-citrons jaunes ou verts dans de petites mousselines fermées par un lien. Présentez tel quel à vos invités, le voile retient la pulpe et les pépins et empêche le jus de gicler ailleurs que dans l'assiette.

Citron › Minimum d'effort, maximum de jus
Pour obtenir le maximum de jus des citrons jaunes et verts avec le minimum d'effort, avant de les presser, passez-les 10 à 15 secondes au micro-ondes.

Citron › Soyez économe...
Pour conserver un demi-citron, il ne suffit pas de le retourner sur une assiette mais également de retourner un verre pour l'emprisonner.

Citron vert › Je ne pourris pas !
S'il est entier, le citron vert se conserve mieux que le citron jaune. En fait, il ne pourrit pas mais se dessèche. Même vieux, son jus est toujours utilisable.