Texte à méditer :   Nos repas sont charmants encore que modestes, grâce à ton art d'accommoder les restes.   Paul Verlaine

Potage aux cerises

« Aliments cuits au pot ». C'est la définition qu'au 13e siècle on donnait au mot « potage ». Pots de terre, pots de fer et aussi pots de cuivre, il est bien certain que dès lors qu'il y eut « pot », il y eut « potage ». Les moyens de chauffage étant rudimentaires quoi de plus naturel que de faire cuire dans le pot toutes les nourritures qui s'offrent : viandes, poissons, légumes, aromates... et si l'on a du vin, mettons-y du vin ! Si bien que les premiers potages ont donné les bouillabaisses, les matelotes, les potées et même les ragoûts.
« Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice ; c'est-à-dire que non seulement il en est la première pièce mais qu'il doit être combiné de manière à donner un des Amphitryons destiné aux nouveaux riches... » Signé : Grimod de la Revnière, gastronome rival de Brillat-Savarin. Grimod de la Revnière disait encore ceci : « Le potage réussi est un signe de bonne éducation. »
Il est certain qu'aujourd'hui encore le potage revêt une modestie de grand seigneur. Sa noblesse n'est pas proclamée mais discrètement susurrée et ce sont d'insoupçonnables petits riens qui peuvent la révéler.

  

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 1,5 kg de cerises
- 8 dl de bouillon de volaille
- Le jus d'un demi-citron
- Sel - Poivre
Pour la déco :
- 1 c. à s. de ciboulette hachée

Technique :
1. Dénoyauter les cerises.
2. Les réduire en purée au mixer.
3. Y ajouter le bouillon chaud, saler et poivrer ; verser le jus de citron et bien mélanger. 4. Mettre au réfrigérateur ; parsemer de ciboulette au moment de servir.

Envoyé par Petrouchka - Belgique


Date de création : 01/03/2015 11:02
Catégorie : - Potage-Potage
Page lue 1968 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !