Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France

Bettes à la dauphinoise


bette

On l'appelle « bette » ou « blette ». En fait, il s'agit des feuilles à côtes d'une variété de betterave. Mais la bette n'est pas pimentée de rouge, sa racine n'a pas de renflement et ses feuilles, plus développées, présentent des nervures centrales très nettes, blanches et charnues.
C'est un légume fort généreux, on peut tout utiliser, le vert et le blanc. Les feuilles se préparent de différentes manières et peuvent être assimilées aux épinards. Les côtes ont la saveur des cardons. Mais on peut très bien cuisiner feuilles et côtes ensemble.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 kg de côtes de bette très tendres
- 75 g de gruyère râpé
- 3 c. à s. de fond de veau
- 2 oeufs
- 2 c. à c. de vinaigre
- 60 g de beurre
- Sel - Poivre

Technique :
1. Couper les côtes de bette en morceaux de 6 cm de long, enlever la pellicule qui les recouvre, les cuire à l'eau bouillante salée pendant 30 minutes ; les égoutter et les sécher dans un linge.
2. Faire fondre le beurre, y mettre les morceaux de bette, saler et poivrer, les faire revenir rapidement puis parsemer de gruyère ; mouiller avec le jus de veau, bien mélanger.
3. Battre les oeufs avec le vinaigre, verser sur la préparation.
4. Servir très chaud.


Date de création : 18/01/2015 17:23
Catégorie : - Bette ou Blette
Page lue 2114 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !