En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Texte à méditer :   Qu'un potage soit immangeable, cela ne tient parfois qu'à un cheveu.   Jules Romain
Texte à méditer :   Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.   A. B. Cheales
Texte à méditer :   Je suis gourmet. VOUS êtes gourmands. Il est obèse.   Graig Brown
Texte à méditer :   La bonne chair et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome.   Antoine Carême
Texte à méditer :   L'ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin
Texte à méditer :   Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.   Erasme
Texte à méditer :   L'homme pauvre fait sa cuisine avec de l'eau.   Proverbe magyar
Texte à méditer :   Le vin est un lubrifiant social.   Jean Clavel
Texte à méditer :   Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.   Proberbe irlandais
Texte à méditer :   L'amour et la faim sont les deux moteurs existentiels de tout homme censé.   John Van A
Texte à méditer :   Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.   Coluche
Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot
Texte à méditer :   La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager.   Oprah Winfrey
Texte à méditer :   Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Bonum Vinum laeteficat cor hominis (Le bon vin réjouit le coeur de l'homme).   Psaume 104,15
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Une bonne cuisinière est une sorcière qui dispense le bonheur.   Elsa Schiaparelli
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard
Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Manger est un besoin, savoir manger est un art.   La Rochefoucauld
Texte à méditer :   Le présomptueux devient raisin sec avant d'avoir été raisin mûr.   Proverbe berbère
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte, fait la grimace.   Proverbe turc
Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault
Texte à méditer :   Si le boeuf est beau, c'est que le pré est gras.   Proverbe antillais
Texte à méditer :   Quand le vin est tiré, il faut le boire.   Marcel Pagnol
Texte à méditer :   Faute de grives, on mange du merle.   Proverbe français
Texte à méditer :   La faim chasse le loup du bois.   Proverbe français
Texte à méditer :   Donner un oeuf pour avoir un boeuf.   Proverbe français
Texte à méditer :   A bon vin ne faut point d'enseigne.   Proverbe français
Texte à méditer :   Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.   Hésiode
Texte à méditer :   On donne des noix à manger à quelqu'un qui n'a pas de dents.   Proverbe populaire
Texte à méditer :   On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.   Proverbe français
Texte à méditer :   Si vous voulez savoir le goût d'une pomme, il faut y croquer.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel.   Montesquieu
Texte à méditer :   Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne.   Jean-Jacques Rousseau
Texte à méditer :   La gourmandise commence quand on n'a plus faim.   Alphonse Daudet
Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon
Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky
Texte à méditer :   Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais
Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   L'homme est de glace aux trésors qu'il possède; il est de feu pour tout ce qu'il n'a pas.   Abbé Aubert
Texte à méditer :   L'alcool change un homme. Mais son effet est éphémère comme celui de la volupté.   Roger Lemein
Texte à méditer :   L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Trop de colle ne colle plus, trop de sucre n'adoucit plus.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau
Texte à méditer :   Miel à la bouche, dard à la queue.   Proverbe malais
Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois
Texte à méditer :   La science qui nourrit l'âme, vaut le pain qui nourrit le corps.   Pierre Lachambeaudie
Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée
Texte à méditer :   La vérité de la vie est une graine de piment.   Jean-Marie Adiaffi
Texte à méditer :   Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.   Alphonse Allais
Texte à méditer :   Le fromage est le supplément d'un bon repas et le complément d'un mauvais.   Eugène Briffault
Texte à méditer :   Une période d'échec est un moment rêvé pour semer.   Paramahansa Yogananda
Texte à méditer :   Mieux vaut être la paille de blé que la graine de mauvaise herbe.   Proverbe français
Texte à méditer :   La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.   Miguel de Cervantès
Texte à méditer :   L'impatience est le vinaigre des supplices.   Beaumarchais
Texte à méditer :   De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise
Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf
Texte à méditer :   La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.   Théodore Zeldin
Texte à méditer :   Dieu n'a fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Qui a bu ! boira chicorée Pacha.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Du pain, du vin et du boursin.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Des recettes sans un seul pépin.   BigrementBon.com
Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Le potage réussi est un signe de bonne éducation.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Celui qui est sot à table est sot partout.   Proverbe Gascon
Texte à méditer :   Quand on a mangé beaucoup d'ail il vaut mieux ne plus parler qu'à la troisième personne.   Curnonsky
Texte à méditer :   Le poisson naît dans l'eau mais il doit mourir dans l'huile.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du coeur et des amis.   Pierre Perret
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Le goût est un mystère qui trouve indéniablement sa meilleure expression dans le vin.   Jim Harrison
Texte à méditer :   Lire c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Quand la poule a des oeufs, ne la mettez pas dans la marmite.   Proverbe antillais
Texte à méditer :  Deux crabes mâles ne vivent pas dans le même trou.  Proverbe antillais
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte fait la grimace.   Proverbe turque
Texte à méditer :   Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence.   Paul Claudel
Texte à méditer :   De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise.   Guy de Monpassant
Texte à méditer :   Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier.   Oscar Wilde
Texte à méditer :   Nos repas sont charmants encore que modestes, grâce à ton art profond d'accommoder les restes.   Paul Verlaine
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement. Ce qu'on mange avec goût se digère aisément.   Georges Courteline
Texte à méditer :   Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.   Georges Courteline
Texte à méditer :   La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout.   Hariet Van Horne
Texte à méditer :   Impossible de bien réfléchir, de bien aimer, de bien dormir, si on n'a pas mangé.   Virginia Woolf
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   La cuisine c'est un art qui, pour ne pas s'abâtardir, a besoin de fantaisie, d'un petit grain de folie.   Yves Courrière
BigrementBon en O
Les 10 dernières recettes
Pesto à la coriandre - le 19.04.2019 » 15:44 par Chantal_Belgique

Ingrédients (pour 250 ml de sauce) :
- 4 c. à s. de pignons de pin
- 4 gousses d'ail
- 100 g de coriandre
- 1 c. à c. de sel
- 25 g de parmesan
- 125 ml d'huile d'arachide ou de tournesol

Technique :
1. Faire dorer les pignons de pin, 30 secondes, dans une poêle antiadhésive : attention à être attentif, les pignons de pin brûlent très vite ; laisser refroidir.
2. Laver, effeuiller, sécher les feuilles de coriandre.
3. Placer dans le robot ménager ou dans un bol mixeur les pignons de pin dorés, l'ail pressé, la coriandre et le sel ; mixer pour obtenir une pâte ; ajouter le parmesan et mixer.
4. Verser l'huile d'arachide ou de tournesol et mixer à nouveau jusqu'à ce que le mélange soit onctueux ; allonger éventuellement avec un peu d'huile pour une texture plus liquide.

Avec quoi le servir : En Italie, le pesto n'est servi qu'avec les pâtes. Mais le monde est tombé sous le charme de cette sauce et en a élargi son utilisation. Et donc le pesto est servi avec des pâtes bien sûr mais aussi avec du riz ou du coucous, également avec de nombreuses salades telles que une salade de pommes de terre, une salade de pois chiches, une salade de tomates, une salade de haricots...


pesto à la coriandre


Tarte à la rhubarbe meringuée - le 18.04.2019 » 14:39 par Ondine_Belgique

Ce mot est de la même famille que « tourte » et dérive de l'italien « torta ». Ce terme générique recouvre depuis des siècles un grand nombre de compositions diverses, de forme ronde, le plus souvent. La tarte peut être salée ou sucrée, mais dans le langage usuel, le mot « tarte » et son diminutif « tartelette » désignent plus communément les tartes sucrées.
Selon la garniture, le type de pâte destinée à la tarte varie. D'aucuns bannissent, d'autres recommandent, par exemple, la pâte brisée pour la tarte aux fraises, et n'admettent en aucun cas la pâte sablée pour une tarte aux quetsches. Il y a des règles, mais elles n'existent que pour être transgressées, au gré de la liberté et de la fantaisie de chacun. Depuis des siècles, cette fantaisie s'est donnée libre cours... alors fort de tout ceci, à vous à présent !!!

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
Pour la pâte réalisée au blender :
- 60 g de beurre
- 50 cl de lait
- 150 g de sucre
- 90 g de farine
- 150 g de poudre d'amandes
- 4 oeufs
Pour la garniture :
- 500 g de rhubarbe
Pour la meringue :
- 3 blancs d'oeufs
- 80 g de sucre
- 80 g de sucre en poudre (sucre glace)

Technique :
1. Préparer la pâte : faire fondre le beurre dans le lait 5 minutes au micro-onde.
2. Dans la cuve d'un blender, déposer dans l'ordre le sucre, la farine, la poudre d'amandes et les oeufs ; ajouter le mélange beurre et lait ; mixer jusqu'à obtenir une pâte homogène.
3. Verser la préparation dans un moule à tarte beurré et chemisé d'un papier de cuisson ; laisser reposer 10 minutes.
4. Préparer la garniture : laver, couper la rhubarbe non pelée en morceaux plus ou moins identiques ; disposer la rhubarbe sur le haut de la tarte.
5. Enfourner à 180°C (th 6) pour 45 minutes.
6. Préparer la meringue : monter les blancs en neige ; quand ils commencent à être mousseux, ajouter le sucre et continuer à battre.
7. Quand la meringue est bien ferme, ajouter le sucre glace et continuer à battre jusqu'à obtenir un 'bec d'oiseau' quand on retire le fouet.
8. Recouvrir la tarte de meringue et la dorer soit sous le gril du four, soit au chalumeau.


tarte à la rhubarbe meringuée


Mini pizze aux artichauts et jambon sec - le 17.04.2019 » 08:21 par Chantal_Belgique

Le mot « pizza » apparaît en 997 : il désigne alors « fouace » et « galette » en latin médiéval. Cette pizza d'origine était alors une simple pâte blanche plate enduite uniquement de saindoux et vendue à la part dans la rue. Mais c'est à Naples, au 16e siècle, qu'elle est attestée dans son sens actuel avec l'apparition de la tomate importée d'Amérique du Sud.
Elle s'est ensuite diversifiée pour recevoir toutes sortes d'ingrédients, comme en témoigne Alexandre Dumas, en 1843, dans un récit de voyage : « La pizza est à l'huile, la pizza est au lard, la pizza est au fromage, la pizza est aux tomates, la pizza est aux petits poissons ».
Avec le temps, la pizza s'est très répandue dans toutes les classes sociales et dans toutes les régions de l'Italie. Après la Seconde Guerre mondiale et avec l'émigration, la pizza a commencé à se répandre à l'étranger et, aujourd'hui, c'est un aliment très populaire et apprécié dans le monde entier.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 rouleau de pâte à pizza
- 1 bocal d'artichauts marinés à l'huile
- 4 fines tranches de jambon sec
- 2 boules de mozzarella di bufala
- Herbes de Provence
- Sel - Poivre

Technique :
1. Egoutter les artichauts, réserver l'huile de leur marinade ; couper la mozzarella en rondelles.
2. Sur une plaque de four chemisée, dérouler la pâte à pizza avec son papier de cuisson ; y découper 4 ronds avec un grand bol.
3. Sur chaque rond de pâte, disposer en chiffonnade une tranche de jambon sec, 2 artichauts marinés et quelques lamelles de mozzarella ; saupoudrer d'herbes de Provence ; terminer en versant sur chaque mini pizza un filet d'huile de marinade réservée.
4. Enfourner à 240°C (th 8) pour 10 à 15 minutes ; servir dès la sortie du four.


Mini bouchées à la reine aux crevettes - le 13.04.2019 » 09:21 par Chantal_Belgique

Son invention est due à la gourmandise de Marie Leszczynska, épouse de Louis XV. Cette reine appréciait beaucoup le « vol-au-vent », sorte de grande croustade feuilletée que l'on partage entre les convives. Pour varier les hors d'oeuvre des invités, tout en cédant aux caprices de Sa Majesté, un cuisinier créa le vol-au-vent individuel : la « bouchée à la reine » dont la recette a gardé le nom.

  

Ingrédients (pour 6 bouchées) :
- 24 mini croûtes
- 100 g de crevettes grises épluchées
- 100 g de petits champignons de Paris
- 1/2 oignon
- 1 dl de vin blanc
- 1 filet de jus de citron
- 40 g de beurre
- 20 g de farine
- 30 cl de fumet de poisson déshydraté
- 1 jaune d'oeuf
- 1 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre

Technique :
1. Ne garder que les chapeaux des champignons de Paris ; les passer rapidement sous l'eau froide puis les éponger ; couper chaque champignon en 4 ; faire cuire 5 minutes, sur feu vif, dans 20 g de beurre ; saler et poivrer; réserver.
2. Faire revenir l'oignon finement émincé dans l'huile d'olive ; ajouter les crevettes, faire revenir 3 minutes ; mouiller avec le vin blanc, ajouter le jus de citron et réserver.
3. Faire fondre 20 g de beurre puis ajouter la farine, bien mélanger ; mouiller progressivement avec le fumet de poisson préalablement chauffé, bien fouetter à chaque ajoute de liquide pour éviter les grumeaux ; laisser épaissir, sur feu doux, tout en fouettant ; ajouter le jaune d'oeuf et rectifier l'assaisonnement.
4. Ajouter à la sauce, l'oignon et les crevettes ainsi que les champignons ; réserver chaud sans toutefois atteindre le point d'ébullition.
5. Faire chauffer les mini croûtes recouvertes d'un papier alu au four à 180°C (th 6) durant 10 minutes.
6. Garnir les mini croûtes de la préparation aux crevettes ; enfourner pour faire gratiner légèrement le dessus.


Pizza au fromage de chèvre et jambon - le 09.04.2019 » 17:44 par Chantal_Belgique

Le mot « pizza » apparaît en 997 : il désigne alors « fouace » et « galette » en latin médiéval. Cette pizza d'origine était alors une simple pâte blanche plate enduite uniquement de saindoux et vendue à la part dans la rue. Mais c'est à Naples, au 16e siècle, qu'elle est attestée dans son sens actuel avec l'apparition de la tomate importée d'Amérique du Sud.
Elle s'est ensuite diversifiée pour recevoir toutes sortes d'ingrédients, comme en témoigne Alexandre Dumas, en 1843, dans un récit de voyage : « La pizza est à l'huile, la pizza est au lard, la pizza est au fromage, la pizza est aux tomates, la pizza est aux petits poissons ».
Avec le temps, la pizza s'est très répandue dans toutes les classes sociales et dans toutes les régions de l'Italie. Après la Seconde Guerre mondiale et avec l'émigration, la pizza a commencé à se répandre à l'étranger et, aujourd'hui, c'est un aliment très populaire et apprécié dans le monde entier.

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 rouleau de pâte à pizza
- 250 g de fromage de chèvre
- 100 g de jambon
- 1 tomate
- 4 ou 5 olives noires ou vertes
- 10 câpres
- 50 g de parmesan râpé
- Origan séchée
- 1 filet d'huile d'olive
- Sel - Poivre

Technique :
1. Dérouler la pâte à pizza sur la plaque du four chemisé en conservant le papier de cuisson ; façonner un bourrelet tout autour.
2. Emietter le fromage de chèvre sur la pâte ; ajouter le jambon découpé en larges lamelles, la tomate coupée en quartiers et épépinés, les olives et les câpres.
3. Saler légèrement et poivrer ; parsemer de parmesan râpé et d'origan séché ; verser par-dessus un filet d'huile d'olive.
4. Enfourner à 180°C (th 6) pour 15 minutes ou jusqu'à ce que le fromage soit doré ; servir chaud.

pizza au fromage de chèvre et jambon


Linguine au fromage stracciatella fumé - le 04.04.2019 » 11:56 par Ondine_Belgique

Toujours la farine et l'eau... mais ces pâtes-là sont desséchées, moulées ou coupées et ont pour destin une consommation différée. Qui eut en premier l'idée de ce type de pâtes ? On raconte que Marco Polo vit les Chinois manger quelque chose qui ressemblait à ce que furent, plus tard, les spaghetti. Il en aurait rapporté la recette en Europe. Les Italiens mettent fort en doute cette origine. Des documents d'archives prouvent, en effet, que les pâtes étaient déjà populaires bien avant le 13e siècle. A moins que les pâtes ne soient nées en Allemagne. Mais en ce cas, il s'agit de nouilles... Nuance !
Les pâtes en Italie comme dans les régions de l'est se consomment souvent « fraîches » c'est-à-dire pétries à la maison. Nous n'avons pas, comme l'Italien ou l'Allemand l'habitude de cette préparation familiale. Dommage ! Les « pâtes fraîches » sont tellement bonnes. Au fond, pourquoi ne pas vous y mettre ?

  


Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 400 g de linguine
- 300 g de fromage stracciatella* fumé
- 1 gousse d'ail émincée
- 300 g de tomates confites
- 4 citrons
- Feuilles de basilic selon le goût
- Piment d'Espelette selon le goût
- 3 c. à s. d'huile d'olive
- Sel

Technique :
1. Prélever les zestes et les jus des citrons ; réserver.
2. Dans une casserole, faire chauffer 2 cuillères à soupe d'huile avec la gousse d'ail émincée : attention à ne pas la faire brûler ; ajouter les tomates confites, quelques feuilles de basilic et 1 ou 2 pointes de piment d'Espelette ; verser les 3/4 du jus de citron, saler et laisser mijoter l'ensemble 15 minutes.
3. Faire cuire les pâtes dans un grand volume d'eau salée jusqu'à ce qu'elles soient 'al dente' ; égoutter.
4. Allonger la sauce avec une cuillère à soupe d'eau ; y mélanger les pâtes ; ajouter l'huile d'olive restante et le reste de jus de citron.
5. Dresser les pâtes dans 4 assiettes creuses chaudes ; répartir le fromage stracciatella, ajouter quelques zestes de citron, 1 pincée de piment d'Espelette et 1 ou 2 feuilles de basilic.
6. Servir sans attendre.

*stracciatella : La stracciatella est un fromage frais de vache, spécialité traditionnelle des Pouilles dans le sud de l'Italie. De la crème fraîche entière et des filaments de fromage. Il ne s'agit ni plus ni moins que de la partie crémeuse de la 'burrata', la plus gourmande.


stracciatella

Fromage stracciatella


Palourdes et Coques au vin Jaune - le 24.03.2019 » 10:45 par Chantal_Belgique

Un peu partout en France ce coquillage bivalve, plat, de couleur grise parfois presque noir, que l'on trouve dans les sables ou dans la vase est appelé 'palourde'. Sauf en Provence où il devient 'clovisse'. Si vous allez à la pêche à la palourde sur quelque plage atlantique, sachez que le signe de sa présence est constitué par deux petits trous très rapprochés l'un de l'autre : creusez alors avec une cuillère et découvrez la palourde. Si par hasard vous trouvez en quelque endroit une fabuleuse quantité de palourdes, n'en tirez aucune conclusion en ce qui concerne votre flair ; ne criez pas non plus au miracle. Vous êtes probablement tombé sur un parc. Oui ! Car les palourdes, tout comme les huîtres son bel et bien cultivées.
Quand la consommer au mieux ? Janvier - Février - Mars - Novembre - Décembre


palourdes

  

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 à 1,5 g de palourdes
- 400 g de coques
- 20 cl de vin Jaune* ou de vin Arbois > moins onéreux
- 1 gros oignon
- 100 g de lardons
- 20 cl de crème fraîche épaisse
- 1 c. à s. d'huile d'olive
- 3 brins de romarin effeuillé
- Poivre du moulin

Technique :
1. Faire dégorger les palourdes et les coques pendant 2 heures dans de l'eau salée à raison de 35 g de sel par litre d'eau : les palourdes et les coques vont s'ouvrir petit à petit pour laisser échapper le sable qu'elles contiennent ; brasser de temps à autre pour s'assurer que l'ensemble des coquillages soient bien ouverts ; au bout des 2 heures, rincer plusieurs fois à l'eau claire puis égoutter.
2. Eplucher et hacher l'oignon.
3. Dans une cocotte, faire dorer l'oignon et les lardons sur feu doux ; remuer régulièrement.
4. Mouiller avec le vin Jaune, laisser un peu évaporer, ajouter les coquillages et le romarin effeuillé ; remuer, couvrir et laisser cuire environ 5 minutes, le temps que les coquillages ouvrent.
5. Verser la crème, poivrer, remuer et servir immédiatement.

*vin Jaune : Le vin jaune est un vin du vignoble du Jura (France). Vin sec de longue garde, il est exclusivement issu du cépage savagnin et l'une de ses particularités est d'être embouteillée en 'clavelin'. Le clavelin est une bouteille à col court d'apparence trapue et réservé aux vins des appellations Côte du Jura. Sa contenance est de 62 cl.


BigrementSaucé : Sauce mangue et moutarde - le 18.03.2019 » 10:16 par Chantal_Belgique

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 2 mangues mûres
- 3 c. à s. de moutarde
- 15 cl de vin blanc
- 2 pincées de piment de Cayenne
- Sel - Poivre du moulin

Technique :
1. Eplucher les mangues, les couper en 2 et retirer le noyau ; détailler la chair en petits dés.
2. Faire cuire, à feu doux, 10 minutes ; laisser refroidir puis écraser au presse-purée.
3. Mélanger la moutarde à la purée de mangues ; épicer avec le piment de Cayenne, saler et poivrer.

Avec quoi la servir : Cette convient parfaitement aux rôtis et volailles.


sauce mangue et moutarde


Poêlée de langoustines aux coeurs de laitue - le 15.03.2019 » 11:46 par Ondine_Belgique

Son nom français signifie clairement petite langouste. Mais regardez-y de plus près, et constatez que la langoustine a deux pinces. Elle est donc plus proche du homard que de la langouste. D'ailleurs son nom savant le dit : « nephrops norvegicus », « homard norvégien ». Les rivages de la Norvège seraient donc le lieu d'origine de ces précieux crustacés. Contrairement au homard, la langoustine ne change pas de couleur à la cuisson. Elle a, au sortir de la mer, la même jolie teinte orangée que vous lui voyez sur votre table.

  

Ingrédients (pour4 personnes) :
- 2,5 kg de langoustines
- 2 coeurs de laitues
- 2 tomates fermes
- 1,5 dl de fumet de poisson
- 1 c. à s. de vinaigre de vin blanc
- 24 baies roses
- 80 g de crevettes grises épluchées
- 12 tiges de ciboulette lavées, séchées et ciselées
- 150 g de beurre
- Sel marin - Poivre du moulin

Technique :
1. Décortiquer les queues de langoustines à cru : pour ce faire, retirer les pinces et la tête de chaque langoustine ; avec les doigts, pincer la carapace de la queue et l'écraser légèrement pour en extraire la chair ; pratiquer ensuite une incision dans les queues des langoustines, côté dos, sur toute leur longueur pour enlever l'intestin.
2. Blanchir les feuilles des coeurs de laitue, 3 à 4 minutes, dans de l'eau bouillante salée ; égoutter.
3. Monder les tomates, les couper en 4, épépiner et couper en petits dés.
4. Partager le beurre dans 2 poêles, le faire fondre puis l'amener à la couleur noisette ; y jeter les queues de langoustines et les faire cuire très vivement ; assaisonner de sel et de poivre.
5. Dès que les queues de langoustines sont colorées d'un côté, les retourner et les laisser colorer de l'autre côté : l'ensemble de cette opération doit se faire très rapidement, 2 minutes au maximum, les langoustines étant très vite cuites ; maintenir chaud.
6. Déglacer les 2 poêles avec le fumet de poisson et le vinaigre de vin blanc ; laisser réduire de 2/3 ; saler et poivrer ; rassembler le jus des 2 poêles, y ajouter les feuilles des coeurs de laitue, les dés de tomates et les baies roses ; garder au chaud.
8. Dans 4 assiettes profondes préalablement chauffées, répartir les crevettes et les langoustines maintenues chaudes ; répartir les feuilles des coeurs de laitue harmonieusement ; arroser de la sauce et parsemer l'ensemble de ciboulette ciselée.


Pavés de cabillaud façon moqueca* - le 11.03.2019 » 08:44 par Chantal_Belgique


cabillaud

Le cabillaud, gros poisson des mers arctiques, appartient à la famille des « gades ». C'est un sportif vorace qui peut atteindre 1,50 m de long. Il est très recherché tant pour sa chair blanche, tendre et feuilletée, que pour l'huile extraite de son foie. Très abondant sur les côtes de l'Amérique du Nord et de l'Islande, il attira de nombreux pêcheurs français : les Basques dès la fin du XVe siècle, bientôt suivis par les Bretons et les Normands. Pour supporter le transport depuis ces mers lointaines, le cabillaud était alors séché ou salé et, de ce fait, changeait de nom : séché, il devint le « stockfisch » ou « morue sèche » ; salé, c'est la « morue verte ». C'est sous ces formes et sous ces noms qu'il a traversé les siècles.
Aujourd'hui, nous sommes très loin de ces cas de figure, le cabillaud nous arrive tout frais.

  

Ingrédients pour 4 personnes) :
- 4 pavés de cabillaud
- 1 oignon
- 5 tomates
- 2 poivrons rouges
- 20 cl de lait de coco
- 6 branches de coriandre
- 1 pincée de piment d'Espelette
- 4 c. à s. d'huile d'olive
- Sel - Poivre

Technique :
1. Emincer l'oignon finement ; épépiner, retirer les membranes blanches et détailler les poivrons en petits dés ; peler, épépiner, détailler les tomates en petits dés ; effeuiller, ciseler les branches de coriandre.
2. Faire revenir l'oignon dans 2 cuillères à soupe d'huile d'olive pendant 3 minutes ; ajouter les poivrons et laisser cuire pendant 8 minutes ; ajouter les dés de tomates et faites revenir pendant 5 minutes.
3. Ajouter le lait de coco, la coriandre, le piment d'Espelette, le sel et le poivre ; laisser mijoter, à feu doux, pendant 10 minutes ; mixer ; réserver la sauce hors du feu.
4. Saler les pavés de cabillaud, côté peau et chair ; saisir le cabillaud, côté peau, dans une l'huile restante bien chaude pendant 3 minutes.
5. Terminer la cuisson du cabillaud dans la sauce : laisser mijoter pendant 4 minutes.
6. Décorer selon les envies du moment : fines herbes, copeaux de poutargue, copeaux de noix de coco, radis émincé...
7. Servir du riz basmati façon pilaf, avec beaucoup d'oignons, d'ail et de laurier.

*moqueca : La moqueca de poisson est un plat typique brésilien des États d'Espírito Santo et de Bahia. C'est un ragoût de poisson avec des tomates, des oignons, de l'ail et de la coriandre, cuit à feux doux, dans un plat en terre cuite. La moqueca est parfois servi avec des crevettes.


pavés de cabillaud façon moqueca


 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :