Texte à méditer :   Qu'un potage soit immangeable, cela ne tient parfois qu'à un cheveu.   Jules Romain
Texte à méditer :   Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.   A. B. Cheales
Texte à méditer :   Je suis gourmet. VOUS êtes gourmands. Il est obèse.   Graig Brown
Texte à méditer :   La bonne chair et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome.   Antoine Carême
Texte à méditer :   L'ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin
Texte à méditer :   Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.   Erasme
Texte à méditer :   L'homme pauvre fait sa cuisine avec de l'eau.   Proverbe magyar
Texte à méditer :   Le vin est un lubrifiant social.   Jean Clavel
Texte à méditer :   Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.   Proberbe irlandais
Texte à méditer :   L'amour et la faim sont les deux moteurs existentiels de tout homme censé.   John Van A
Texte à méditer :   Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.   Coluche
Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot
Texte à méditer :   La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager.   Oprah Winfrey
Texte à méditer :   Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Bonum Vinum laeteficat cor hominis (Le bon vin réjouit le coeur de l'homme).   Psaume 104,15
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Une bonne cuisinière est une sorcière qui dispense le bonheur.   Elsa Schiaparelli
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard
Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Manger est un besoin, savoir manger est un art.   La Rochefoucauld
Texte à méditer :   Le présomptueux devient raisin sec avant d'avoir été raisin mûr.   Proverbe berbère
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte, fait la grimace.   Proverbe turc
Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault
Texte à méditer :   Bon bèf, bon savanne (Si le boeuf est beau, c'est que le pré est gras).   Proverbe antillais
Texte à méditer :   Quand le vin est tiré, il faut le boire.   Marcel Pagnol
Texte à méditer :   Faute de grives, on mange du merle.   Proverbe français
Texte à méditer :   La faim chasse le loup du bois.   Proverbe français
Texte à méditer :   Donner un oeuf pour avoir un boeuf.   Proverbe français
Texte à méditer :   A bon vin ne faut point d'enseigne.   Proverbe français
Texte à méditer :   Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.   Hésiode
Texte à méditer :   On donne des noix à manger à quelqu'un qui n'a pas de dents.   Proverbe populaire
Texte à méditer :   On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.   Proverbe français
Texte à méditer :   Si vous voulez savoir le goût d'une pomme, il faut y croquer.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel.   Montesquieu
Texte à méditer :   Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne.   Jean-Jacques Rousseau
Texte à méditer :   La gourmandise commence quand on n'a plus faim.   Alphonse Daudet
Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon
Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky
Texte à méditer :   Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais
Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   L'homme est de glace aux trésors qu'il possède; il est de feu pour tout ce qu'il n'a pas.   Abbé Aubert
Texte à méditer :   L'alcool change un homme. Mais son effet est éphémère comme celui de la volupté.   Roger Lemein
Texte à méditer :   L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Trop de colle ne colle plus, trop de sucre n'adoucit plus.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau
Texte à méditer :   Miel à la bouche, dard à la queue.   Proverbe malais
Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois
Texte à méditer :   La science qui nourrit l'âme, vaut le pain qui nourrit le corps.   Pierre Lachambeaudie
Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée
Texte à méditer :   La vérité de la vie est une graine de piment.   Jean-Marie Adiaffi
Texte à méditer :   Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.   Alphonse Allais
Texte à méditer :   Le fromage est le supplément d'un bon repas et le complément d'un mauvais.   Eugène Briffault
Texte à méditer :   Une période d'échec est un moment rêvé pour semer.   Paramahansa Yogananda
Texte à méditer :   Mieux vaut être la paille de blé que la graine de mauvaise herbe.   Proverbe français
Texte à méditer :   La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.   Miguel de Cervantès
Texte à méditer :   L'impatience est le vinaigre des supplices.   Beaumarchais
Texte à méditer :   De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise
Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf
Texte à méditer :   La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.   Théodore Zeldin
Texte à méditer :   Dieu n'a fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Qui a bu ! boira chicorée Pacha.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Du pain, du vin et du boursin.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Des recettes sans un seul pépin.   BigrementBon.com
Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Le potage réussi est un signe de bonne éducation.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Celui qui est sot à table est sot partout.   Proverbe Gascon
Texte à méditer :   Quand on a mangé beaucoup d'ail il vaut mieux ne plus parler qu'à la troisième personne.   Curnonsky
Texte à méditer :   Le poisson naît dans l'eau mais il doit mourir dans l'huile.   Proverbe provençal
BigrementBon en ABC

  Déplier A
  Déplier B
  Déplier C
  Déplier D
  Déplier E
  Déplier F
  Déplier G
  Déplier H
  Déplier I
  Déplier J
  Déplier K
  Déplier L
  Déplier M
  Déplier N
  Déplier O
  Déplier P
  Déplier Q
  Déplier R
  Déplier S
  Déplier T
  Déplier V
  Déplier W
  Déplier Y
  Déplier Z

BigrementSaucé
BigrementMinceur
Les 5 dernières recettes
Flàmmeküeche - par Chantal_Belgique le 24.03.2017 » 16:08

Le flàmmeküeche ou tarte flambée est un plat traditionnel de la cuisine alsacienne et de la Moselle germanophone composé d'une fine abaisse de pâte à pain recouverte de crème fraîche épaisse et/ou de fromage blanc et garnie d'oignons crus en rondelles et de lardons et rapidement cuite au four très chaud.
Sa traduction peut prêter à confusion : elle n'est pas flambée avec de l'alcool mais cuite à la flamme.

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 250 g de farine
- 1/2 c. à c. de sel
- 5 cl d'huile de colza
Pour la garniture :
- 2 gros oignons
- 200 g de lardons fumé
- 200 g de fromage blanc égoutté
- 100 g de crème épaisse
- Noix de muscade
- Poivre

Technique :
1. Dans un bol, mélanger l'huile de colza avec 20 cl d'eau tiède.
2. Sur un plan de travail, mélanger la farine et le sel ; creuser un puits et verser le mélange huile et eau ; mélanger en chassant petit à petit la farine des bords du puits vers le centre et en travaillant rapidement de manière à obtenir une pâte légère.
3. Sur le plan de travail enfariné, pétrir la pâte 5 minutes en ramenant la partie supérieure de la pâte vers le centre et en appuyant avec la paume de la main, tandis que l'autre main fait tourner le pâton dans la farine ; travailler jusqu'à ce que la pâte ne colle plus, soit souple et malléable.
4. Couvrir la pâte d'un film étirable, le temps de préparer la garniture.
5. Peler et émincer les oignons ; mélanger le fromage blanc avec la crème, assaisonner de noix de muscade et de poivre.
6. Sur un plan de travail fariné, étaler finement la pâte en un grand rectangle de la taille d'une plaque à pâtisserie ; chemiser cette plaque d'un papier de cuisson et glisser la pâte dessus.
7. Tartiner la pâte du mélange au fromage blanc tout en laissant un bord d'un cm environ autour de la tarte ; recouvrir d'oignons émincés et de lardons.
8. Enfourner dans le bas du four préchauffé à 240°C (th 8) pour 10 minutes environ : le bord doit légèrement brunir et cloquer.


flàmmeküeche


Gigot d'agneau en croûte de sel, champignons des bois - par Chantal_Belgique le 22.03.2017 » 08:14

l'agneau : découpe

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 1 gigot d'agneau [6] de 1,2 kg environ
- 800 g de champignons des bois
- 300 g de tomates cerise
- 8 échalotes
- 1/2 tête d'ail
- 1 c. à s. de cumin
- 1 c. à s. de graines de carvi
- 1 c. à s. de graines de coriandre
- 1 c. à s. de graines de moutarde
- 10 g de romarin frais
- 10 g de thym frais
- 2 petits piments rouges
- 2 feuilles de laurier
- 4 oeufs
- 2 kg de gros sel marin de Guérande
- 800 g de farine
- 20 g de sucre
- 3 dl de fond d'agneau
- 50 g de tapenade d'olive
- 8 c. à s. d'huile d'olive
- 25 g de beurre
- Sel - Poivre

Technique :
1. Dans une sauteuse, faire chauffer 2 cuillères à soupe d'huile d'olive et saisir la viande sur toutes les faces ; saler et poivrer ; réserver.
2. Peler la moitié de l'ail ; presser et mélanger avec le cumin, les graines de carvi, les graines de coriandre et les graines de moutarde.
3. Hacher finement le romarin, le thym frais et les piments rouges ; les ajouter à l'ail et aux épices avec les feuilles de laurier et 2 cuillères à soupe d'huile d'olive ; bien mélanger ; enduire copieusement la viande de cette huile aux épices.
4. Incorporer les oeufs battus au gros sel marin, à la farine et au sucre.
5. Recouvrir le fond d'une sauteuse allant au four d'un peu du mélange de ce sel ; déposer dessus la viande saisie et y répartir 6 échalotes et les gousses d'ail restantes non pelées ; couvrir ensuite largement du mélange de sel en veillant à ce que la viande ne soit plus visible.
6. Cuire dans un four préchauffé à 210°C (th 7) pendant 50 minutes.
7. Pendant ce temps, confire les tomates cerise dans 2 cuillères à soupe d'huile d'olive durant 10 minutes, saler et poivrer ; d'autre part, faire revenir rapidement les champignons des bois dans une cuillère à soupe d'huile d'olive et le beurre, saler et poivrer ; ajouter les tomates confites et laisser mijoter quelques minutes ; garder chaud.
8. Peler et émincer les échalotes restantes ; les faire revenir brièvement dans l'huile d'olive restante ; ajouter le fond d'agneau et laisser réduire de 2/3 ; ajouter la tapenade, saler et poivrer ; garder chaud.
9. Sortir le gigot du four et laisser reposer 10 minutes ; casser la croûte de sel et retirer la viande ; couper en tranches et servir aussitôt accompagnées des légumes et de la sauce.

Suggestion : Accompagnez ce plat de pommes de terre grenaille.


Baguette parisienne - par Chantal_Belgique le 21.03.2017 » 11:20

Ingrédients (pour 4 baguettes) :
- 750 g de farine
- 3 c. à c. de sel
- 1/2 paquet de levure de boulanger ou 1 sachet de levure en poudre
- 1/2 l d'eau tiède
- De la farine en suffisance pour pétrir
- 1 oeuf battu pour dorer

Technique :
1. Tamiser la farine sur un plan de travail ; parsemer avec le sel et la levure de boulanger émiettée ou la levure en poudre ; mélanger.
2. Creuser un large puits, y verser l'eau tiède ; mélanger en chassant petit à petit la farine des bords du puits vers le centre et en travaillant rapidement de manière à obtenir une pâte légère.
3. Sur le plan de travail enfariné, pétrir la pâte 10 minutes en ramenant la partie supérieure de la pâte vers le centre et en appuyant avec la paume de la main, tandis que l'autre main fait tourner le pâton dans la farine ; travailler jusqu'à ce que la pâte ne colle plus, soit souple et malléable et commence à dessiner des bulles.
4. Ramasser la pâte en boule et la parsemer de farine ; glisser dans un sac en plastique, recouvrir d'un essuie de cuisine et laisser lever pendant 45 minutes dans un endroit chaud jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.
5. Partager la pâte en 4 parts égales ; pétrir énergiquement chaque part et former des baguettes de 40 cm de long ; déposer celle-ci sur une plaque de four chemisée d'un papier de cuisson.
6. Recouvrir d'un essuie de cuisine et laisser lever une nouvelle fois pendant 30 minutes dans un endroit chaud.
7. Badigeonner avec l'oeuf battu et inciser légèrement en biais.
8. Dans un four préchauffé à 220°C (th 7), déposer sur la sole un plat à feu rempli d'eau ; enfourner les baguettes au deuxième échelon en commençant par le haut et laisser cuire 35 minutes.
9. Laisser refroidir les baguettes sur une claie.


baguette parisienne


Ravioli sardes - par Chantal_Belgique le 15.03.2017 » 11:58


Ces raviolis, originaires du nord de la Sardaigne, sont fort probablement un héritage des Maures et des Espagnols qui régnèrent sur l'île. En outre, le safran leur confèrent une saveur toute particulière.

Ingrédients (pour 4 personnes) :
Pour la pâte à ravioli aux oeufs:
- 250 g de farine
- 250 g de semoule de blé dur
- 1 c. à c. de sel
- 5 oeufs entiers bio pour leurs jaunes bien colorés
- 1 c. à s. d'huile d'olive
Pour la farce :
- 400 g de pommes de terre coupées en dés
- 75 g de pecorino* frais râpé
- 100 g de pecorino frais ou de fromage de chèvre
- 1 jaune d'oeuf
- 1 petit bouquet de menthe effeuillée et hachée
- 2 pincées de poudre de safran
- Sel - Poivre noir du moulin
- 50 g de beurre
- 50 g de pecorino frais et râpé

Technique :
1. Préparer la pâte à ravioli aux oeufs :
- Verser la farine et la semoule de blé sur un plan de travail, mélanger en y ajoutant le sel ; creuser un large puits.
- Verser les oeufs entiers dans le puits et ajouter l'huile d'olive ; avec 2 doigts lier lentement les oeufs à la farine tandis que l'autre main ramène la farine vers le centre du puits pour former une boule.
- Pétrir la pâte, c'est-à-dire ramener la pâte sur elle-même avec la paume d'une main tandis que l'autre main fait tourner le pâton, jusqu'à ce qu'elle soit lisse et élastique : la pâte doit reprendre sa forme initiale lorsque l'on appuie le doigt dessus.
- Envelopper la boule de pâte d'un film alimentaire ; laisser reposer au réfrigérateur 30 minutes.
2. Préparer la farce :
- Faire cuire les pommes de terre dans de l'eau bouillante salée durant 15 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient tendres ; égoutter puis réduire en purée ; laisser refroidir.
- Incorporer le pecorino, le jaune d'oeuf, la menthe et le safran ; saler et poivrer ; bien mélanger.
3. Etaler la pâte à ravioli au rouleau pour obtenir une abaisse sur 2 mm d'épaisseur ; à l'aide d'un emporte-pièce, découper des disques de 4 à 5 cm de diamètre.
4. Déposer une cuillère à café bombée de farce au centre d'un moitié de chaque disque ; humidifier légèrement les bords au pinceau, puis replier la face dégarnie sur la farce pour former une demi-lune en essayant de chasser le plus d'air possible ; seller en plissant les bords arrondis.
5. Déposer les 32 à 40 ravioli ainsi formés sur un linge propre fariné ; saupoudrer de farine et laisser sécher.
6. Porter à ébullition une grande casserole d'eau salée ; y plonger les ravioli et porter à nouveau à ébullition ; réduire le feu et pocher dans l'eau frémissante 4 minutes ; égoutter.
7. Déposer les ravioli égouttés dans un plat à gratin, napper du beurre préalablement fondu et parsemer de pecorino râpé ; enfourner à 190°C (th 7) 10 à 15 minutes ou jusqu'à ce que les ravioli prennent une couleur dorée ; servir aussitôt.

*pecorino : le Pecorino Romano est un fromage traditionnel à base de lait entier de brebis, à pâte pressée cuite, provenant du territoire des régions de la Sardaigne.


BigrementMinceur : Taboulé à la fraise - par Chantal_Belgique le 12.03.2017 » 09:47

Valeur calorique par personne : 138 kcal

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 120 g de semoule de couscous*
- 500 g de fraises
- 1 citron non traité
- 1 sachet de thé vert à la menthe
- 1 c. à s. d'édulcorant pour cuisson

Technique :
1. Laver puis équeuter les fraises ; les couper en dés et réserver.
2. Laver le citron ; prélever un quart de zeste de citron et le couper en fines lamelles ; presser la chair.
3. Amener à frémissement 200 ml d'eau ; y laisser infuser le sachet de thé 5 minutes.
4. Dans un grand saladier, verser la semoule avec le zeste de citron et l'édulcorant, bien mélanger ; mouiller avec le jus de citron et le thé ; réserver au frais pendant 1 heure.
5. Juste avant de servir ajouter les dés de fraises.

*semoule de couscous ou semoule supérieure moyenne : semoule de blé dur à granulométrie idéale, pour des processus comme l'élaboration de couscous, avec une granulométrie comprise entre 300 et 650 µm.


taboulé à la fraise


BigrementBébé
BigrementAncien
HistoiresInsolites.com

 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Pas plus de 4 à 6 envois par an.

LEAr
Recopier le code :