Texte à méditer :   Qu'un potage soit immangeable, cela ne tient parfois qu'à un cheveu.   Jules Romain
Texte à méditer :   Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.   A. B. Cheales
Texte à méditer :   Je suis gourmet. VOUS êtes gourmands. Il est obèse.   Graig Brown
Texte à méditer :   La bonne chair et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome.   Antoine Carême
Texte à méditer :   L'ail est à la santé ce que le parfum est à la rose.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généraux et un coeur large.   Paul Gaugin
Texte à méditer :   Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.   Erasme
Texte à méditer :   L'homme pauvre fait sa cuisine avec de l'eau.   Proverbe magyar
Texte à méditer :   Le vin est un lubrifiant social.   Jean Clavel
Texte à méditer :   Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.   Proberbe irlandais
Texte à méditer :   L'amour et la faim sont les deux moteurs existentiels de tout homme censé.   John Van A
Texte à méditer :   Tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement.   Coluche
Texte à méditer :   Une truite dans la marmite vaut mieux que deux saumons dans la rivière.   Proverbe irlandais
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant.   Mielot
Texte à méditer :   La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager.   Oprah Winfrey
Texte à méditer :   Sans la participation de l'odorat, il n'y a point de dégustation complète.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Bonum Vinum laeteficat cor hominis (Le bon vin réjouit le coeur de l'homme).   Psaume 104,15
Texte à méditer :   Neuf personnes sur dix aiment le chocolat, la dixième ment.   John Tellius
Texte à méditer :   Une bonne cuisinière est une sorcière qui dispense le bonheur.   Elsa Schiaparelli
Texte à méditer :   D'où que viennent mes hôtes, c'est ma cuisine qu'ils semblent préférer.   Dicton de Pensylvanie
Texte à méditer :   On ne vieillit point à table.   Quitard
Texte à méditer :   Greffez des plants de rosiers sur des plants de vigne, ça fera du vin rosé naturel.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Manger est un besoin, savoir manger est un art.   La Rochefoucauld
Texte à méditer :   Le présomptueux devient raisin sec avant d'avoir été raisin mûr.   Proverbe berbère
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte, fait la grimace.   Proverbe turc
Texte à méditer :   Il faut mettre de l'eau dans son vin pour qu'il n'y ait pas d'eau dans le gaz !   Christelle Heurtault
Texte à méditer :   Si le boeuf est beau, c'est que le pré est gras.   Proverbe antillais
Texte à méditer :   Quand le vin est tiré, il faut le boire.   Marcel Pagnol
Texte à méditer :   Faute de grives, on mange du merle.   Proverbe français
Texte à méditer :   La faim chasse le loup du bois.   Proverbe français
Texte à méditer :   Donner un oeuf pour avoir un boeuf.   Proverbe français
Texte à méditer :   A bon vin ne faut point d'enseigne.   Proverbe français
Texte à méditer :   Il est bien tard d'épargner sur le tonneau quand le vin est à la lie.   Hésiode
Texte à méditer :   On donne des noix à manger à quelqu'un qui n'a pas de dents.   Proverbe populaire
Texte à méditer :   On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.   Proverbe français
Texte à méditer :   Si vous voulez savoir le goût d'une pomme, il faut y croquer.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel.   Montesquieu
Texte à méditer :   Vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n'est à personne.   Jean-Jacques Rousseau
Texte à méditer :   La gourmandise commence quand on n'a plus faim.   Alphonse Daudet
Texte à méditer :   Plus il y a de marches, meilleure est la cave.   Dicton bourguignon
Texte à méditer :   La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.   Curnonsky
Texte à méditer :   Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Les noix ont fort bon goût mais il faut les ouvrir...   Florian
Texte à méditer :   L'appétit vient en mangeant, la soif s'en va en buvant.   François Rabelais
Texte à méditer :   Le poireau, c'est l'asperge du pauvre.   Anatole France
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil !   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   L'homme est de glace aux trésors qu'il possède; il est de feu pour tout ce qu'il n'a pas.   Abbé Aubert
Texte à méditer :   L'alcool change un homme. Mais son effet est éphémère comme celui de la volupté.   Roger Lemein
Texte à méditer :   L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture.   Alfred de Musset
Texte à méditer :   Trop de colle ne colle plus, trop de sucre n'adoucit plus.   Proverbe chinois
Texte à méditer :   La ponctuation c'est le sel de la phrase.   Jean-Baptiste Rousseau
Texte à méditer :   Miel à la bouche, dard à la queue.   Proverbe malais
Texte à méditer :   Parler ne fait cuire le riz.   Proverbe Chinois
Texte à méditer :   La science qui nourrit l'âme, vaut le pain qui nourrit le corps.   Pierre Lachambeaudie
Texte à méditer :   L'expérience ne s'achète pas. Elle est le fruit du temps et de la bêtise.   Andrée Hallée
Texte à méditer :   La vérité de la vie est une graine de piment.   Jean-Marie Adiaffi
Texte à méditer :   Le sel de l'existence est essentiellement dans le poivre qu'on y met.   Alphonse Allais
Texte à méditer :   Le fromage est le supplément d'un bon repas et le complément d'un mauvais.   Eugène Briffault
Texte à méditer :   Une période d'échec est un moment rêvé pour semer.   Paramahansa Yogananda
Texte à méditer :   Mieux vaut être la paille de blé que la graine de mauvaise herbe.   Proverbe français
Texte à méditer :   La gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.   Brillat-Savarin
Texte à méditer :   Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.   Miguel de Cervantès
Texte à méditer :   L'impatience est le vinaigre des supplices.   Beaumarchais
Texte à méditer :   De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.   Pierre Dac
Texte à méditer :   Tout a une fin sauf le saucisson qui en a deux.   Citation danoise
Texte à méditer :   Qui ne pétrit, bon pain ne mange.   Jean Antoine de Baïf
Texte à méditer :   La gastronomie est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.   Théodore Zeldin
Texte à méditer :   Dieu n'a fait que l'eau, mais l'homme a fait le vin.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Qui a bu ! boira chicorée Pacha.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Du pain, du vin et du boursin.   Publicité gratuite
Texte à méditer :   Des recettes sans un seul pépin.   BigrementBon.com
Texte à méditer :   Le potage est au dîner ce qu'est le portique à un édifice.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Le potage réussi est un signe de bonne éducation.   Grimod de la Revnière
Texte à méditer :   Celui qui est sot à table est sot partout.   Proverbe Gascon
Texte à méditer :   Quand on a mangé beaucoup d'ail il vaut mieux ne plus parler qu'à la troisième personne.   Curnonsky
Texte à méditer :   Le poisson naît dans l'eau mais il doit mourir dans l'huile.   Proverbe provençal
Texte à méditer :   Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du coeur et des amis.   Pierre Perret
Texte à méditer :   Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.   Raymond Rodiguet
Texte à méditer :   Le goût est un mystère qui trouve indéniablement sa meilleure expression dans le vin.   Jim Harrison
Texte à méditer :   Lire c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.   Victor Hugo
Texte à méditer :   Quand la poule a des oeufs, ne la mettez pas dans la marmite.   Proverbe antillais
Texte à méditer :  Deux crabes mâles ne vivent pas dans le même trou.  Proverbe antillais
Texte à méditer :   Qui regarde l'orange amère a l'eau à la bouche, qui la goûte fait la grimace.   Proverbe turque
Texte à méditer :   Le vin est un professeur de goût, il est le libérateur de l'esprit et l'illuminateur de l'intelligence.   Paul Claudel
Texte à méditer :   De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise.   Guy de Monpassant
Texte à méditer :   Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier.   Oscar Wilde
Texte à méditer :   Nos repas sont charmants encore que modestes, grâce à ton art profond d'accommoder les restes.   Paul Verlaine
BigrementBon en ABC

  Déplier A
  Déplier B
  Déplier C
  Déplier D
  Déplier E
  Déplier F
  Déplier G
  Déplier H
  Déplier I
  Déplier J
  Déplier K
  Déplier L
  Déplier M
  Déplier N
  Déplier O
  Déplier P
  Déplier Q
  Déplier R
  Déplier S
  Déplier T
  Déplier V
  Déplier W
  Déplier Y
  Déplier Z

BigrementBébé
BigrementMinceur
BigrementSaucé

BigrementBon.com - Des recettes sans pépin

Actuellement le site tourne autour de 6 grands axes :
- BigrementBon, l'axe principal avec ses recettes classées par ordre alphabétique.
- BigrementBéBé, recettes étudiées en fonction de l'âge : de 4 mois à 3 ans.
- BigrementMinceur, recettes reprenant la valeur calorique qu'elles engendrent.
- BigrementSaucé, recettes axées sur les sauces qu'elles soient salées ou sucrées.
- BigrementAncien, recettes tirées du Moyen Age qui allient originalité... et santé.
- BigrementMalin, recueil de petits trucs qui font la réussite d'une recette.
- BigrementSavoir, articles basés sur le quotidien culinaire au sens large du terme.

Ce site est interactif. En effet, sous chaque recette quelque que soit l'axe consulté, une « Réaction » est possible. Et aussi, une de vos recettes que vous aimeriez voir apparaître sur BigrementBon, pas de problème, cliquez sur « Postez une recette »

Bon appétit si vous passez à table.


purée de pommes de terre à l'huile d'olive

  

La dernière nouvelle
Caillettes au chou - par Ondine_Belgique le 12.11.2017 » 12:36

La caillette est une préparation culinaire issue de la tradition de cochonnaille ardéchoise et drômoise (France). La caillette n'est pas sans rappeler les 'hastereaux' cités par Rabelais dans son Quart Livre 'foie frit aux herbes', mais il faut attendre le 19e siècle pour voir transcrite une version de cette recette dans la gastronomie drômoise. Le 'colietto' est une sorte de mets fait avec du foie, du porc, des épinards, précise Bossier dans son Glossaire du patois de Die en 1873. Quelques années plus tard on trouve également trace écrite des 'cayettes' de Valence. Historiquement préparée dans les fermes lors de la 'tuade' du cochon, la recette de la caillette est variable d'une famille à une autre, d'une région à une autre.

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 1 ou 2 crépines* de porc
- 300 g de choux vert
- 200 g d'épinards
- 200 g de vert de blette
- 3 gousses d'ail hachées fin
- 250 g de chair à saucisse
- 100 g de lardons poêlés
- 1 oeuf
- 1 c. à c. de thym
- Sel - Poivre

Technique :
1. Blanchir durant 3 minutes les légumes verts ; les vider de leur eau au maximum soit en les laissant égoutter toute une nuit dans une passoire, soit en les pressant très fort dans un torchon après les avoir passé sous l'eau froide pour les refroidir ; les hacher fin.
2. Mélanger les légumes verts, l'ail, la chair à saucisse, les lardons et l'oeuf entier ; ajouter le thym, saler et poivrer.
3. Mouler des boules de farce qui tiennent dans une main et les envelopper d'une couche de crépine qui aura préalablement été trempée dans l'eau froide.
4. Disposer les caillettes serrées dans un plat à gratin ; cuire au four à 200°C (th 7) pendant 30 minutes : elles doivent être dorées.

Suggestion : En entrée, servez les caillettes froides avec une salade. En plat, réchauffez les caillettes à la poêle et servez-les avec des pommes de terre vapeur.

*crépine : fine peau ventrale recouvrant les intestins du porc


Le dernier article

  

Portrait vinicole du Bordelais :
GRAVES ET SAUTERNAIS


  

C'est ici, entre la rive gauche de la Garonne et la vaste forêt des Landes de Gascogne, qu'ont été plantés au 1er siècle les tout premiers ceps de vigne. Baptisé « Graves » au Moyen Age, ce terroir constitué de graviers, galets, calcaires et silex, se partage en trois territoires :
- Aux portes de Bordeaux, la jeune appellation (1987) des « Pessac-Léognan » regroupe 16 Crus Classés.
- Plus au sud, le vignoble prend l'appellation de « Graves ». Les vins de Graves sont les seuls en France à porter le nom de leur sol.
- A l'extrême sud du territoire s'épanouit le « Sauternais », traversé par la rivière le Ciron. Ici s'opère une précieuse alchimie : la confluence des eaux froides du Ciron et de la Garonne crée, à l'automne, une alternance quotidienne de brumes matinales et d'après-midi ensoleillés. Ce phénomène unique au monde favorise le développement d'une pourriture noble le botrytis cinerea qui rôtit le raisin, augmente la teneur en sucre des grains, donnant ainsi aux vins liquoreux de Sauternes leur exceptionnelle onctuosité.


Pessac-Léognan › 32
Au sud de la ville de Bordeaux, les Graves doivent leur nom à leur sol pauvre, recouvert de graviers plus ou moins gros. La région produit des vins rouges ainsi que des vins blancs secs. Les rouges sont semblables à ceux du Médoc et ont tendance à exprimer un profil souple.
Mais la réputation des Graves est fondée sur ses blancs qui constituent les deux tiers de la production de Graves. Ils sont considérés comme les plus élégants de Bordeaux avec un caractère très distinct. Ils sont secs, frais et ont une pointe minérale caractéristique avec des arômes d'agrumes. Les meilleurs vins des Graves sont produits dans la partie nord de la région, sous l'appellation Pessac-Léognan, lieu où se situe le Château Haut-Brion, seul Premier Cru Classé en 1855 en-dehors du Médoc. Avec son domaine voisin le Château La Mission Haut-Brion, ils sont capables de produire des vins exceptionnels.

- Couleur : Blanc sec.
- Cépages : Sauvignon blanc, Sémillon.
- Arômes : Il développe de profonds et délicats arômes qui vont du pain grillé à des notes d'acacia, d'agrumes, de cire d'abeille, de fleurs de genêt, de nectarines et de pêches en passant par une savoureuse odeur de noisette.
- En bouche : Complexe, le Pessac-Léognan blanc affirme sa personnalité par ce côté gras et onctueux, mais aussi par cette grande fraîcheur, caractéristique de l'appellation. Et puis, qui n'appréciera pas cette longue finale aromatique !
- Vieillissement : 1 - 10 ans.
- Avec quoi le servir : Viande blanche - Volaille - Poisson - Crustacés - Fruits de mer - Fromages.

- Couleur : Rouge.
- Cépages : Cabernet Sauvignon, Merlot.
- Arômes : Amandes grillées, fruits mûrs, groseille, violette et résine.
- En bouche : Riche, élégant, noble, Un vin avec du corps, structure tannique équilibrée et une finale plaisante.
- Vieillissement : 5 - 10 ans.
- Avec quoi le servir : Viande rouge - Viande blanche - Volaille - Gibier à plumes - Fromages à pâte dure.


Graves › 33
Les vins de Graves sont les seuls en France à porter le nom de leur sol : las Gravas de Bordèu, littéralement « les Graves de Bordeaux ».
Situé sur la rive gauche de la Garonne, limité au sud-ouest par la forêt des Landes, il est constitué de terrasses de galets et de graviers modelées en croupes. Au Moyen Âge, c'était le vignoble de Bordeaux, qui fournissait la plus grande partie des Clarets, vins rouges légers dont raffolaient les Anglais. Aujourd'hui, les Graves produisent à la fois des vins rouges et des blancs secs.

- Couleur : Rouge.
- Cépages : Cabernet Sauvignon, Merlot.
- Arômes : Beaucoup des Graves rouges se reconnaissent à leur parfum de violette. On découvre aussi des notes de résine, de chocolat, de vanille, d'épices et d'arômes torréfiés.
- En bouche : Les vins les plus réussis parviennent à posséder beaucoup d'ampleur et de volume tout en restant charmeurs. Ils débouchent sur une longue finale veloutée.
- Vieillissement : 5 - 15 ans.
- Avec quoi le servir : Viande rouge - Viande blanche - Gibier à plumes - Fromages persillés.

- Couleur : Blanc sec.
- Cépages : Sauvignon blanc, Sémillon.
- Arômes : Parmi les parfums les plus caractéristiques, on décèle dans les Graves blancs le genêt, les agrumes et les fruits exotiques mais aussi l'acacia, le buis, les fleurs blanches, la cire d'abeilles et les fruits secs grillés.
- En bouche : Corsé et vif, frais et parfumés, les Graves blancs sont très aromatiques.
- Vieillissement : 1 - 5 ans.
- Avec quoi le servir : Viande blanche (Porc) - Poisson en sauce - Crustacés - Fruits de mer - Risotto.


Graves Supérieures › 33
L'AOC Graves Supérieures se situe sur la même aire d'appellation que les Graves mais ne concernent que les vins blancs moelleux.

- Couleur : Blanc doux.
- Cépages : Sauvignon blanc, Sémillon.
- Arômes : Ils développent une grande générosité avec des notes d'agrumes, de nectarine, de pêche blanche et de zestes confits.
- En bouche : Dense et rond, bien équilibrés entre le sucre et le taux d'acidité, ils expriment une fraîcheur très agréable en fin de bouche.
- Vieillissement : 2 - 5 ans.
- Avec quoi le servir : Foie gras en terrine ou poêlé - Volaille à la crème - Cuisine exotique - Salade de fruits.


Cérons › 34
L'appellation Cérons s'étend sur trois communes situées à une trentaine de kilomètres au sud-est de Bordeaux. Le sol, comme tout ce secteur de la rive gauche de la Garonne, se compose de terrasses de graves et de sables. L'aire d'appellation Cérons forme une enclave dans celle des Graves.
Les raisins doivent être arrivés à surmaturation et récoltés par tris successives. Les vins sont fins et élégants mais ils n'atteignent pas la concentration des Sauternes : ils sont plus légers et plus nerveux. Mais aussi, le Cérons fait preuve d'une personnalité originale : il peut varier du moelleux au grand liquoreux.

- Couleur : Blanc doux.
- Cépages : Sémillon.
- Arômes : Arômes confits et de fruits rôtis, notes d'agrumes et fruits exotiques.
- En bouche : Jeunes, les Cérons moelleux se distinguent par leur souplesse et leur rondeur. Les liquoreux se distinguent par un caractère plus vif. En vieillissant ils montent en puissance tout en s'affinant.
- Vieillissement : 2 - 5 ans.
- Avec quoi le servir : Foie gras en terrine ou poêlé - Volaille - Poisson fin en sauce - Desserts aux fruits.


Barsac › 35
Sur la rive gauche du Ciron, qui la sépare de Sauternes, l'appellation Barsac bénéficie d'un microclimat spécifique : en effet, la confluence des eaux froides du Ciron et de celles plus chaudes de la Garonne engendre en automne des brouillards matinaux. Alliées à un ensoleillement fort dans l'après-midi, ces conditions sont propices au développement du « Botrytis cinerea (pourriture noble) » qui concentre le sucre dans le raisin et permet la production de grands liquoreux, voluptueux et racés. C'est ainsi que les vendanges commencent tard dans la saison voire jusqu'après la Toussaint. Notez que tous les vins Barsac peuvent bénéficier de l'appellation Sauternes.

- Couleur : Blanc liquoreux.
- Cépages : Sauvignon blanc, Sémillon, Muscadelle.
- Arômes : Notes d'ananas, de mangues, d'abricots secs, d'oranges confites et de noisettes. Après quelques années de garde, de subtiles odeurs de grillés, d'épices, d'anis, de noix de coco, de cire et de cognac apparaissent.
- En bouche : Le Barsac se montre fruité, nerveux et élégant dans sa jeunesse. S'il étonne par son gras, sa richesse et sa puissance, le grand liquoreux âgé surprend plus encore par son élégance, sa finesse et sa race.
- Vieillissement : 3 - 15 ans.
- Avec quoi le servir : Foie gras en terrine ou poêlé - Viande blanche à la crème - Volaille - Poisson fin - Roquefort et fromages à pâte persillée - Salade de fruits.


Sauternes › 36
Alors que la rive gauche de la Garonne semble beaucoup céder à la forêt, la vigne rompt le paysage de part et d'autre du Ciron. Cette petite rivière venue des Landes, toujours fraîche, se jette dans les eaux plus chaudes de la Garonne. C'est ainsi que le Sauternais s'enveloppe de brouillards matinaux en automne et que l'alchimie du « Botrytis cinerea », se réalise : les raisins se couvrent d'une pourriture noble qui concentre leurs sucres et leurs arômes. Les vignerons envahissent alors les règes pour vendanger, grain par grain, les baies botrytisées. Sauternes, Bommes, Fargues, Preignac et Barsac produisent le plus célèbre vin liquoreux du monde.

- Couleur : Blanc liquoreux.
- Cépages : Sauvignon blanc, Sémillon, Muscadelle.
- Arômes : Le Botrytis cinerea apporte le fameux « goût de rôti ». S'ajoute des arômes d'abricot sec, d'amande, d'ananas, de coing, de fruit de la passion, de mangue, de pêche rôtie dans sa jeunesse puis, avec le temps l'apparition d'épices et de fruits confits.
- En bouche : Ample, puissant, gras, onctueux avec une cascade d'arômes se dévoilant les uns après les autres.
- Vieillissement : 5 - 50 ans.
- Avec quoi le servir : Foie gras en terrine ou poêlé - Viande blanche - Gibier à plumes (Canard) - Poisson fin à la crème - Crustacés - Fromages (Roquefort - Fromages persillés) - Desserts aux fruits ou au chocolat.


BigrementAncien
HistoiresInsolites.com

 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
E2bZ
Recopier le code :